Skip to main content

Claude Lemieux comprend les difficult?s d'int?gration de P.K. Subban

LNH.com @NHL

BROSSARD, Qc - Le public l'a vite adopt? en raison de son style spectaculaire et de sa personnalit? extravertie, mais P.K. Subban doit s'assurer que son attitude flamboyante sur la glace et ? l'ext?rieur n'agacent pas ses propres co?quipiers.

Le d?fenseur recrue du Canadien a reconnu candidement, vendredi dernier, que le principal d?fi pour lui est de se faire accepter par le groupe.

S'il y en a un qui est bien plac? pour comprendre les difficult?s d'adaptation et d'int?gration de Subban, c'est bien Claude Lemieux. ?P?p??, comme on le surnomme, a sans doute ?t? le dernier joueur recrue ?sans complexe? que le Tricolore a accueilli dans ses rangs, il y a d?j? 25 ans.

?C'est le boulot des v?t?rans, qui sont pass?s par l?, de le prendre sous leurs ailes et de le guider?, a affirm? Lemieux, dimanche, apr?s avoir pris part au match d'adieu de Guy Lafleur ? Montr?al.

Subban a re?u sa premi?re le?on d'humilit? depuis qu'il ?volue dans la LNH, jeudi dernier, en ?tant retranch? de la formation. En signant deux victoires en son absence, ses co?quipiers lui ont pass?? le message que personne n'??tait plus important que l'??quipe.

Subban a form?? un duo en d??fense avec l'attaquant Dustin Boyd ?? l'entra??nement, lundi. Tout indique que son purgatoire va se poursuivre, mardi, ?? l'occasion de la visite des S??nateurs d'Ottawa au Centre Bell.

??Il n'est pas dans la formation dans le moment, mais c'est un joueur talentueux et efficace quand il en fait partie, a relev?? Lemieux. Pour l'avoir rencontr?? ?? quelques reprises, je suis convaincu qu'il va faire les ajustements. Il poss??de une belle personnalit?? et il va ??tre une vedette dans la Ligue nationale. Ce n'est qu'une question de temps.??

Mais Lemieux peut comprendre les ??cueils que Subban rencontre en essayant de faire sa place dans le groupe. Comme s'il souhaitait qu'on l'aide, Subban a r??p??t??, lundi, qu'il est tr??s ouvert aux conseils que tout co??quipier voudrait bien lui donner.

??Ce n'est pas ??vident pour un jeune joueur, encore davantage pour un jeune noir comme lui, d'arriver chez le Canadien, a fait remarquer Lemieux. Tu regardes alentour, et ce n'est pas comme si cinq ou six joueurs de race noire t'avaient trac?? la voie.

??Et puis, a continu?? Lemieux, il est un joueur explosif qui parle peut-??tre trop ou qui essaie d'en faire un peu trop parce qu'il veut d??montrer qu'il est confiant. Souvent la pression nous fait faire des choses qu'on regrette plus tard.??

Lemieux avait trouv?? difficile de faire sa place ?? ses d??buts chez le CH, vers la fin de la saison 1985-86, au sein d'un groupe de v??t??rans tr??s fort, incluant les Bob Gainey, Larry Robinson, Bobby Smith, Mats Naslund et Rick Green.

??Ce n'??tait pas ??vident pour un petit Qu??b??cois de d??barquer dans le vestiaire. Les v??t??rans formaient presque un syndicat. Je me rappelle que la premi??re question que les journalistes m'avaient pos?? ?? mon premier camp d'entra??nement, c'??tait si je pensais faire l'??quipe. J'avais r??pondu: 'ben oui'. ??'avait ??t?? mal vu par les joueurs, per??u comme de l'arrogance.??

Lemieux, un pugnace attaquant fort d??testable pour ses rivaux, a ??galement ??voqu?? un incident peu de temps apr??s sa venue dans l'??quipe.

??J'avais fait un commentaire ?? voix haute dans le vestiaire, et j'avais entendu un v??t??ran r??pliquer: 'lui le jeune il est stupide', ou quelque chose du genre.

??J'avais accroch?? ce v??t??ran dans un coin en sortant de la douche pour lui dire: 'non je ne suis pas stupide, c'est juste que je ne sais pas comment dire les choses parfois'. Quand on est un jeune ins??cure, on peut mal s'exprimer ou dire des choses qu'on regrette.??

En voir plus