Skip to main content

Claude Julien ne se fait pas de mauvais-sang

Le pilote du CH convaincu que ses troupiers vont finir par s'en sortir

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Claude Julien ne se fait pas de mauvais-sang. L'entraîneur des Canadiens de Montréal ne doute aucunement que le déblocage attendu à l'attaque va finir par se produire. Il en est même convaincu. 

« Toutes les équipes connaissent des séquences léthargiques semblables pendant la saison régulière. Nous, ça arrive au début. Nous n'apprécions pas notre fiche de 1-3, mais je vois encore le potentiel du groupe. Quand nous nous en sortirons, tout ira bien », a-t-il déclaré à l'issue de la défaite de 3-1 encaissée face aux Blackhawks de Chicago. 

« C'est frustrant pour tout le monde, mais à un moment donné la rondelle va pénétrer dans le filet. Quand ça va arriver, la confiance va revenir et les joueurs cesseront de serrer leurs bâtons. » 

« Tout le monde dit qu'il s'agit d'en marquer quelques-uns pour que survienne le déluge, a relevé Max Pacioretty. Nous devons avoir la force psychologique d'obtenir ces buts. Il faut faire preuve de patience et saisir les occasions de faire payer nos adversaires. » 

Satisfait de l'effort fourni, Julien a préféré mettre l'accent sur les aspects positifs de la rentrée du Tricolore au Centre Bell.

« J'ai apprécié notre début de match, a-t-il analysé. Les cinq dernières minutes de la première période n'ont pas été aussi bonnes et nous avons peut-être joué de malchance sur leurs buts. En première moitié de deuxième période, nous n'étions pas là du tout. Nous avons repris l'initiative avant de connaître une bonne troisième période. »

Le facteur chance ne favorise pas nécessairement le Tricolore en début de saison. Mardi, les Blackhawks ont entre autres profité d'un bond de la rondelle sur un juge de lignes à la ligne bleue des Canadiens pour créer l'égalité à 17 :53 du premier tiers. 

« La chance peut être évoquée à l'extérieur de l'équipe, mais nous ne pouvons pas l'utiliser en guise d'excuse, a réagi Julien sur le sujet. Il ne fait aucun doute que nous nous disons parfois que nous ne bénéficions pas de beaucoup de bonds favorables, mais nous ne pouvons pas nous fier à ça. Nous devons nous en sortir, trouver des solutions plutôt que des excuses. Nous devons être un groupe fort psychologiquement parce que nous allons traverser des séquences semblables à d'autres moments cette saison. Nous voulons confronter cette adversité de la bonne manière. »

L'attaquant vedette Jonathan Drouin demeure stoïque devant la situation. Il assure que la pression n'est pas plus forte en raison des insuccès de l'équipe.

Video: Jonathan Drouin sur le manque d'offensive

« Qu'on soit à Montréal ou ailleurs, il faut gagner. La pression n'est pas plus forte. »

Deuxième joueur le plus utilisé du CH mardi derrière le défenseur Shea Weber (23 : 14 minutes), Drouin a admis que c'est difficile de ne pas être fâché après avoir subi la défaite malgré un barrage de 42 tirs sur le gardien adverse.

« Il faut donner du mérite au gardien (Corey Crawford), mais c'est à nous les joueurs à caractère offensif de trouver des façons de loger la rondelle dans le filet même si le gardien est bon. » 

L'ailier Charles Hudon a avoué tenir son bâton plus serré dans ses mains. 

« Tout le monde sait comment ça se passe au sein d'une équipe qui ne profite pas de bonds favorables. Il faut redoubler d'ardeur à l'entraînement, s'attarder aux mêmes détails que depuis le début de la saison et espérer que ça débloque au match suivant. »

Video: Charles Hudon sur le fait de profiter des chances

Pour la première fois depuis l'ouverture du camp d'entraînement, Hudon a été retiré du trio du vétéran tchèque Tomas Plekanec, avec Artturi Lehkonen. Il a été muté en compagnie de Phillip Danault et d'Andrew Shaw à compter de la deuxième période.

« C'est le travail [de l'entraîneur]. Quand il voit que l'équipe traverse un passage à vide, il change les choses. De mon côté, ça s'est bien passé avec Phillip et Andrew. Mais peu importe avec qui je joue, il faut que je continue de travailler fort. En troisième période, j'aurais pu marquer deux ou trois buts, des chances que je ne rate pas habituellement. La rondelle ne pénètre pas dans le filet, c'est frustrant. Mais c'est encore plus frustrant parce qu'on sait que nous sommes capables de jouer mieux que ça. »

Julien a dit avoir apprécié la performance de Hudon. 

« Il était énergique et il a créé de bonnes chances de marquer. Il a disputé un match très solide. »

Comme pour toute l'équipe, l'entraîneur a dit croire que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne retrouve sa touche à l'attaque.

En voir plus