Skip to main content

Claude Julien n'aura pas à trop décortiquer le revers

Les Canadiens ont livré une solide performance contre les Blackhawks, mais ils doivent minimiser les erreurs

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - L'avance des Canadiens de Montréal au sommet de la section Atlantique a fondu d'un point en vertu de la défaite que les Sénateurs d'Ottawa ont subie en prolongation contre le Lightning de Tampa Bay, mardi.

Les Sénateurs, qui totalisent 85 points en ayant deux matchs de plus à jouer que le Tricolore, auront l'occasion de s'emparer seuls du premier rang, jeudi, en recevant la visite des Blackhawks de Chicago, qui sont venus jouer les trouble-fêtes au Centre Bell, mardi.

Par la suite, les deux principaux antagonistes de la section Atlantique auront la chance d'en découdre ensemble pour une série aller-retour, samedi et dimanche. Ça promet!

Le CH profitera d'une journée de récupération, mercredi, avant de s'atteler aux préparatifs du programme double de la fin de semaine.

L'entraîneur Claude Julien n'aura pas trop à s'attarder à la bande vidéo de la performance de ses troupiers, mardi. Ils ont bien fait sur le plan collectif. Tous, à l'exception du défenseur Alexei Emelin, qui a connu une soirée de misère.

Emelin n'est plus l'ombre du défenseur fiable qu'il a été pendant la majeure partie de la saison, précisément depuis l'arrivée de Claude Julien en poste. Julien l'a laissé de côté lors du match contre les Canucks de Vancouver, la semaine dernière. Le Russe est pire depuis sa réintégration dans la formation. Mardi matin, Julien s'est porté à la défense d'Emelin. Après la contre-performance qu'il a connue face aux Blackhawks mardi, l'entraîneur n'a pas voulu le blâmer.

Il a dit qu'il allait gérer la situation à l'interne. On peut présumer que le jeune Nathan Beaulieu, laissé de côté pour la première fois cette saison mardi, va réintégrer la formation samedi.

Le vétéran Jeff Petry n'a guère apprécié sa soirée de travail en compagnie d'Emelin, qui lui a valu un différentiel de moins-3.

« Je ne peux pas identifier réellement pour quelles raisons, mais les Blackhawks se nourrissent de transitions rapides. Ça ne leur en prend pas gros, juste une erreur, un revirement ou un défenseur qui quitte sa position. Ils sont excellents en relances. C'est ce qu'ils ont fait ce soir », a-t-il souligné.

Julien a trouvé que l'équipe avait fourni un très bel effort, étant donné qu'elle livrait un premier match depuis son retour d'un périple d'une semaine dans l'Ouest canadien.

« Le retour à la maison d'un long voyage représente toujours un défi, pour des raisons que les entraîneurs voudraient bien connaître. Personnellement, j'ai été impressionné par notre ardeur à la tâche, notre niveau de compétitivité. Nous avons commis des erreurs qui au final ont été très coûteuses.

« Les Blackhawks sont très créatifs. J'estime que nous avons fait de l'excellent travail en zone neutre afin de les empêcher de déployer leur vitesse, a noté l'entraîneur. L'effort y a été, comme le sens de l'engagement et la force de caractère également parce que nous n'avons jamais abandonné. Mais le résultat n'a pas été au rendez-vous et en ce sens nous n'avons pas connu le succès escompté. »

L'ailier gauche Max Pacioretty a souligné l'importance de minimiser les grossières erreurs à l'approche des séries éliminatoires.

« Nous sommes dans la dernière ligne droite de la saison et, en séries, c'est ce qui fait la différence. Nous avons fourni un très bel effort, nous avons bien joué, mais quelques erreurs ont fait la différence. »

Les Canadiens ont eu le meilleur 38-24 au chapitre des lancers. Corey Crawford a supplanté Carey Price devant les filets.

« Les tirs, tout le monde parle de ça, mais les tirs doivent entrer dans le filet pour que nous gagnions, a commenté Pacioretty. Nous avons eu des occasions vers la fin du match et nous avons pu les saisir. Mais c'était trop tard. Nous devons être plus affamés et vouloir enfoncer la rondelle dans le but au lieu de nous contenter de placer la rondelle sur le but. C'est la différence entre marquer des buts ou pas. Il faut être animé de l'instinct du tueur près du filet adverse. »

En voir plus