Skip to main content

Claude Julien effectue plusieurs expériences en ouverture de camp

Les Canadiens veulent vite se faire une tête avec leurs jeunes au camp d'entraînement

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal veulent vite savoir ce que leurs nouveaux jeunes joueurs de centre ont dans le ventre. Max Domi, Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki obtiendront un essai à la position au cours des premiers matchs préparatoires, la semaine prochaine.

« Max Domi peut nous être utile au centre, mais peut-être qu'il jouera à l'aile cette saison. Nous avons besoin de nous faire une tête rapidement », a énoncé l'entraîneur Claude Julien, vendredi, à l'issue de la première journée du camp d'entraînement. « C'est également le cas pour les Kotkaniemi et Suzuki. Nous devons les évaluer à leur position naturelle. » 

Julien a expliqué que c'est la raison pour laquelle il a fait commencer le camp à Jonathan Drouin à l'aile gauche.

« Nous savons que Jonathan peut évoluer au centre, a continué l'entraîneur. Il avait réalisé de beaux progrès vers la fin de la saison dernière, dans son positionnement et sur les mises au jeu. Il s'est de plus présenté au camp en meilleure forme qu'il y a un an. Je n'ai pas besoin de le voir autant que les autres. »

À l'ouverture du camp vendredi, Domi pivotait une unité complétée par Drouin et Joel Armia.

« Peut-être verrez-vous Jonathan au centre et Domi à l'aile dans des matchs hors-concours », a laissé tomber Julien au sujet de celui qu'on a acquis dans l'échange d'Alex Galchenyuk. « Nous voulons faire ces expérimentations tôt dans le camp. »

Julien a déjà assemblé des trios qui seront fort possiblement mis à l'essai, comme il l'a dit, dans les premières rencontres préparatoires.

À LIRE : Résumé des camps d'entraînement de la LNH -- 14 septembre | Joel Ward invité au camp des Canadiens

Phillip Danault était en compagnie de Tomas Tatar, à gauche, et de Brendan Gallagher, à droite. Tomas Plekanec était avec Charles Hudon et Hunter Shinkaruk, qui a été acquis des Flames de Calgary cet été. Kotkaniemi, premier choix de l'équipe (no 3) au repêchage de juin, était avec son compatriote Artturi Lehkonen et Nicolas Deslauriers. Suzuki, obtenu dans la transaction de Max Pacioretty lundi, avait comme ailiers Paul Byron et Nikita Scherbak. 

On a observé la même tendance en défense, avec des duos de vétérans -- Jordie Benn - Jeff Petry, Karl Alzner - David Schlemko - et un duo de jeunes - Victor Mete - Noah Juulsen. 

Les deux principaux groupes formés ont sué à grosses gouttes séparément, vendredi. Julien les a soumis à de rigoureuses séances, avec déjà un exercice de batailles à un contre un dans les coins de la patinoire, afin de « créer de bonnes habitudes dès le départ ».

« Ç'a été une bonne journée de travail, a affirmé le pilote du Tricolore. Les nouveaux entraîneurs ont été à l'aise. Les joueurs, les nouveaux comme les vétérans, étaient enthousiastes. Le rythme des séances a été très bon. »

Chez le CH, on veut éviter la répétition du faux départ d'il y a un an quand l'équipe a essuyé six revers de suite au début du calendrier préparatoire, avant d'amorcer la saison en perdant huit de ses 10 premiers matchs.

L'entraîneur a envoyé des fleurs aux joueurs parce qu'ils se sont présentés en grande forme au camp, comme l'ont indiqué les résultats des tests d'évaluation physique.

« C'est une des meilleures années, a-t-il relevé. C'est un bon début. Il faut continuer. »

Julien a dit que le calendrier préparatoire allégé d'un match cette année, avec sept rencontres au lieu de huit, lui permettra de former l'équipe plus rapidement.

« Le calendrier nous avantage cette année. Après le match Rouges-Blancs dimanche, nous aurons nos deux premiers matchs lundi et mercredi. Nous pourrons diminuer le nombre de joueurs au camp plus rapidement. L'an dernier, nous avions terminé le calendrier avec deux matchs en autant de jours. Nous avons été dans l'obligation de garder plus de joueurs. Ce ne sera pas le cas cette année. »

Le vétéran attaquant Joel Ward, à qui on a accordé un contrat d'essai vendredi, devrait s'amener au camp dès samedi.

« C'est un bon vétéran. L'expérience ne cause jamais de tort », a commenté Julien, en prenant soin d'ajouter qu'on n'avait fait aucune promesse à Ward.

Âgé de 37 ans, l'Ontarien a joué 52 matchs chez les Sharks de San Jose la saison dernière, amassant 17 points.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.