Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

Le ralentissement offensif prévu pour Petry au retour de Weber ne semble pas en voie de se produire chez les Canadiens

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2018-19. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

Depuis le 31 décembre, le défenseur des Canadiens de Montréal Jeff Petry a inscrit le but vainqueur à trois reprises, dont deux fois en prolongation, une statistique qui souligne l'importance de Petry pour l'offensive du Tricolore et qui confirme également que son ralentissement prévu au retour de Shea Weber ne semble pas vouloir se produire.

Quand Weber est revenu au jeu le 27 novembre, plusieurs observateurs, dont l'auteur de ces lignes, croyaient que c'est ce qui sonnerait le déclin offensif de son coéquipier Petry à ligne bleue du Tricolore.

Après tout, Petry avait connu sa meilleure saison en carrière (42 points) en 2017-18, alors que Weber avait raté presque les trois quarts de la saison et le début de la saison 2018-19 n'était que la suite logique des choses.

À LIRE : Le Top-100 des attaquants | Le Top-25 des gardiens

Pendant que Weber ratait les 24 premières parties de la saison, Petry en a profité pour amasser 17 points (deux buts, 15 passes), dont six sur le jeu de puissance, mais les poolers devaient se méfier. À son retour, Weber allait accaparer les minutes de jeu importantes et reprendre la majorité des situations offensives, ce qui nuirait inévitablement au rendement de Petry.

Force est d'admettre que l'arrière de 31 ans déjoue les pronostics jusqu'à maintenant. Et dans certains formats de pools, Petry est probablement plus payant pour les poolers que Weber depuis son retour. Voilà un énoncé sur lequel peu de gens auraient misé avant le début de la saison.

S'il est vrai que le temps de jeu de Petry a diminué depuis le retour du capitaine des Canadiens, sa production est toutefois demeurée pratiquement la même. Petry a vu son temps de glace passer de 24:57 à 22:28 et ses minutes sur l'attaque à cinq de 3:51 à 2:15. Or, il a récolté 16 points, dont huit filets, en 24 matchs depuis que Weber est de retour dans la formation.

La bonne nouvelle pour les poolers est que Petry parvient à produire à 5-contre-5, ayant amassé 13 de ses 16 points à forces égales depuis que Weber est revenu. Le jeu de puissance du Tricolore - le pire de la LNH (12,5 pour cent) - est anémique, et le retour de Weber n'a pas suffi à le relancer. Petry est d'ailleurs supérieur à Weber au chapitre des points sur l'attaque massive depuis le 27 novembre (trois contre deux).

Video: MTL@BOS : Petry clôt le débat en prolongation

En plus, les poolers qui participent à des ligues multicatégories seront comblés de voir que Petry est sixième chez les défenseurs la LNH au chapitre des mises en échec (133) et 14e pour les lancers au filet (110). S'il maintient le rythme, Petry terminera la saison avec 188 tirs, un total qui l'aurait placé parmi les 25 meilleurs arrières de la LNH à ce chapitre la saison dernière. Il s'agirait bien entendu d'un sommet pour lui dans la LNH.

La clé du succès de Petry réside probablement dans le fait que Weber est responsable d'un plus grand nombre de missions défensives. Pendant que Weber contient les menaces offensives adverses, ça permet à Petry de se porter en attaque, et les chiffres ne mentent pas.

Avant la blessure de Weber, les Canadiens affichaient un différentiel de tirs tentés à 5-contre-5 de plus-49 quand Petry était sur la glace. Depuis le retour de Weber, ce chiffre est passé à plus-105. De plus, lors des 24 premières rencontres de la saison, Petry a pris 20 mises en jeu de plus en zone défensive qu'en zone offensive (ZD : 139; ZO : 119), une tendance qui semble être en train de se renverser depuis 23 rencontres (ZD : 107; ZO : 114).

À la lumière de ces chiffres, Petry ne devrait pas ralentir d'ici la fin de la saison. Quatrième meilleur buteur, à égalité avec Thomas Chabot, avec 10 filets et 11e meilleur marqueur chez les défenseurs, à égalité avec Tyson Barrie, avec 33 points, il est en voie d'amasser 56 points cette saison. C'est pourquoi il se retrouve au 16e rang du classement des 50 meilleurs défenseurs cette semaine.

Video: MTL@DET: Petry fait bouger les cordages

Classement des 50 meilleurs défenseurs

1. Brent Burns, Sharks de San Jose
2. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto
3. Mark Giordano, Flames de Calgary
4. John Carlson, Capitals de Washington
5. Erik Karlsson, Sharks de San Jose
6. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay
7. John Klingberg, Stars de Dallas
8. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh
9. Keith Yandle, Panthers de la Floride
10. Roman Josi, Predators de Nashville
11. P.K. Subban, Predators de Nashville
12. Tyson Barrie, Avalanche du Colorado
13. Torey Krug, Bruins de Boston
14. Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo
15. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus
16. Jeff Petry, Canadiens de Montréal
17. Shea Weber, Canadiens de Montréal
18. Erik Gustafsson, Blackhawks de Chicago
19. Mattias Ekholm, Predators de Nashville
20. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus
21. Jared Spurgeon, Wild du Minnesota
22. Josh Morrissey, Jets de Winnipeg
23. Ryan Suter, Wild du Minnesota
24. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo
25. Drew Doughty, Kings de Los Angeles 
26. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona
27. Charlie McAvoy, Bruins de Boston
28. Miro Heiskanen, Stars de Dallas
29. Darnell Nurse, Oilers d'Edmonton
30. Nate Schmidt, Golden Knights de Vegas
31. Mike Green, Red Wings de Detroit
32. Alex Pietrangelo, Blues de St. Louis
33. Alexander Edler, Canucks de Vancouver
34. Ryan McDonagh, Lightning de Tampa Bay
35. Damon Severson, Devils du New Jersey
36. Brandon Montour, Ducks d'Anaheim
37. Jake Gardiner, Maple Leafs de Toronto
38. Aaron Ekblad, Panthers de la Floride
39. Shayne Gostisbehere, Flyers de Philadelphie
40. Jacob Trouba, Jets de Winnipeg
41. Noah Hanifin, Flames de Calgary
42. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas
43. Neal Pionk, Rangers de New York
44. Ryan Ellis, Predators de Nashville
45. Jake Muzzin, Kings de Los Angeles
46. TJ Brodie, Flames de Calgary
47. Vince Dunn, Blues de St. Louis
48. Ryan Pulock, Islanders de New York
49. Esa Lindell, Stars de Dallas
50. Cam Fowler, Ducks d'Anaheim

Blessés : Dustin Byfuglien, WPG; Thomas Chabot, OTT; Matt Dumba, MIN; Colin Miller, VGK; Oscar Klefbom, EDM

Mentions honorables : Brent Seabrook, CHI; Jaccob Slavin, CAR; Hampus Lindholm, ANA; Nick Leddy, NYI; Dougie Hamilton, CAR; Sami Vatanen, NJD; Mke Matheson, FLA; Ryan Murray, CBJ; Duncan Keith, CHI

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.