Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

Une bonne deuxième moitié de saison à prévoir pour Karlsson, Werenski et Morrissey, entre autres

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2018-19. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

Alors que 2018 est officiellement chose du passé, plusieurs équipes ont atteint ou même franchi le cap de la mi-saison dans la LNH. Qui dit nouvelle année dit nouveau départ, et certains défenseurs voudront en profiter pour se relancer ou s'imposer au sein de leur équipe respective. Histoire d'entamer 2019 du bon pied, voici quelques défenseurs à garder à l'œil et qui pourraient rapporter gros aux poolers en deuxième moitié de saison.

À tout seigneur tout honneur, commençons par le défenseur des Sharks de San Jose Erik Karlsson. À la lumière de ses derniers matchs, tout indique que le Suédois connaîtra une fin de saison complètement à l'opposé de ce qu'il a démontré en première moitié de campagne.

Pas de doute, on a retrouvé le Karlsson des beaux jours, car depuis le début du mois de décembre, il est l'arrière le plus productif de la LNH avec 17 points (un but, 16 passes) en 13 matchs. Au cours de cette période, il a également dirigé un impressionnant total de 61 tirs au but et affiché un différentiel de plus-11. À titre de comparaison, il a montré un différentiel de moins-9 avec une récolte de 15 points (deux buts, 13 passes) du début de la saison jusqu'à la fin du mois de novembre. Les Sharks vont bien depuis décembre (9-4-2) et ils devraient trouver leur rythme de croisière en deuxième moitié de saison avec Karlsson au cœur de leurs succès.

À LIRE : Le Top-100 des attaquants | Le Top-25 des gardiens

On se dirige maintenant vers Columbus, où le défenseur des Blue Jackets Zach Werenski a connu un énorme passage à vide avec seulement cinq points (deux buts, trois passes) en 17 parties du 10 novembre au 20 décembre. Les poolers qui ont été patients avec lui devraient être récompensés, car il montre des signes encourageants avec six points, dont quatre buts, lors des cinq dernières rencontres. Werenski est également le défenseur des Blue Jackets qui a pris le plus de mises en jeu en zone offensive (254) et le deuxième à avoir pris le moins de mises en jeu en territoire défensif (183, minimum de 32 matchs). Il est d'ailleurs deuxième au chapitre des points sur le jeu de puissance (sept) à Columbus. Tout est donc en place pour qu'il connaisse une grosse deuxième portion de saison.

Video: OTT@CBJ: Werenski complète un beau jeu de passes

Chez les Jets de Winnipeg, quelques petits bobos ont ennuyé Dustin Byfuglien cette saison, mais cette fois, c'est sérieux. Le défenseur de 33 ans est blessé au bas du corps et ne sera pas de retour avant la fin du weekend du Match des étoiles, au plus tôt, et c'est pourquoi Josh Morrissey devrait s'imposer à la ligne bleue des Jets.

Le défenseur de 23 ans est déjà sur une belle lancée depuis le 1er décembre avec 12 points (trois buts, neuf passes) en 13 sorties, et il pourrait faire encore mieux en deuxième moitié de saison, car il dirigera la première vague de l'un des meilleurs jeux de puissance de la LNH (28,1 pour cent). D'ailleurs, lors du premier match sans Byfuglien - un gain de 4-3 face aux Oilers d'Edmonton lundi - Morrissey a amassé une passe en plus d'être le joueur le plus utilisé des Jets au total (26:28) et en avantage numérique (3:07). Ça augure bien pour la suite des choses.

Video: EDM@WPG: Morrissey donne la victoire aux Jets

Nate Schmidt, des Golden Knights de Vegas, est un autre défenseur que les poolers doivent garder à l'œil en deuxième moitié de campagne. Les statistiques ne mentent pas : depuis que Schmidt est revenu au jeu de sa suspension de 20 matchs, les Golden Knights forment la deuxième meilleure équipe de la LNH (16-4-3). 

Au cours de cette période, Schmidt a été le défenseur le plus utilisé de Vegas (22:33) et il en a profité pour amasser 14 points (trois buts, 11 passes) en 23 parties en plus d'afficher un différentiel de plus-11. Colin Miller est aux prises avec une blessure non dévoilée et Shea Theodore n'a qu'un seul point à ses 11 derniers matchs, ce qui pourrait inciter l'entraîneur Gerard Gallant à employer Schmidt plus régulièrement dans des situations offensives. N'oubliez pas qu'il est passé tout près du plateau des 40 points en 2017-18 (36).

Un de perdu, dix de retrouvés

Les Sénateurs d'Ottawa ont perdu un morceau important de leur attaque quand Thomas Chabot a subi une blessure au haut du corps face aux Islanders de New York le 28 décembre. L'arrière de 21 ans, qui totalise 38 points (10 buts, 28 passes) en 38 matchs, ratera au moins trois semaines d'activités et les options pour le remplacer sont pratiquement inexistantes à Ottawa. Toutefois, s'il faut identifier un gagnant dans toute cette situation, c'est Maxime Lajoie. Ce dernier a ralenti depuis son début de saison fulgurant, mais il totalise tout de même huit points, dont quatre buts, en avantage numérique cette saison. Il a d'ailleurs été le défenseur le plus utilisé avec l'avantage d'un homme en l'absence de Chabot (1:45), et c'est pourquoi il occupe le 49e rang du top-50 cette semaine.

Video: NSH@OTT : La patience de Lajoie rapporte en A.N.

Mais vous connaissez l'expression « un de perdu, dix de retrouvés ». Chabot est blessé, certes, mais des défenseurs de premier plan ont effectué un retour au jeu au cours des dernières semaines. C'est notamment le cas de P.K. Subban, de John Klingberg et d'Alex Pietrangelo, et ils auront tôt fait de retrouver leur rythme.

Classement des 50 meilleurs défenseurs

1. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto
2. Brent Burns, Sharks de San Jose
3. John Carlson, Capitals de Washington
4. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay
5. Mark Giordano, Flames de Calgary
6. Erik Karlsson, Sharks de San Jose
7. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh
8. John Klingberg, Stars de Dallas
9. Roman Josi, Predators de Nashville
10. Keith Yandle, Panthers de la Floride
11. P.K. Subban, Predators de Nashville
12. Torey Krug, Bruins de Boston
13. Tyson Barrie, Avalanche du Colorado
14. Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo
15. Shea Weber, Canadiens de Montréal
16. Ryan Suter, Wild du Minnesota
17. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus
18. Jeff Petry, Canadiens de Montréal
19. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus
20. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona
21. Josh Morrissey, Jets de Winnipeg
22. Mattias Ekholm, Predators de Nashville
23. Drew Doughty, Kings de Los Angeles
24. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo
25. Erik Gustafsson, Blackhawks de Chicago
26. Nate Schmidt, Golden Knights de Vegas
27. Jake Gardiner, Maple Leafs de Toronto
28. Brandon Montour, Ducks d'Anaheim
29. Neal Pionk, Rangers de New York
30. Ryan McDonagh, Lightning de Tampa Bay
31. Shayne Gostisbehere, Flyers de Philadelphie
32. Miro Heiskanen, Stars de Dallas
33. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas
34. Alexander Edler, Canucks de Vancouver
35. Darnell Nurse, Oilers d'Edmonton
36. Damon Severson, Devils du New Jersey
37. Alex Pietrangelo, Blues de St. Louis
38. Esa Lindell, Stars de Dallas
39. Jared Spurgeon, Wild du Minnesota
40. Ryan Ellis, Predators de Nashville
41. Hampus Lindholm, Ducks d'Anaheim
42. Noah Hanifin, Flames de Calgary
43. Aaron Ekblad, Panthers de la Floride
44. Brent Seabrook, Blackhawks de Chicago
45. Vince Dunn, Blues de St. Louis
46. Ryan Pulock, Islanders de New York
47. Jacob Trouba, Jets de Winnipeg
48. Matt Niskanen, Capitals de Washington
49. Maxime Lajoie, Sénateurs d'Ottawa
50. Dennis Cholowski, Red Wings de Detroit

Blessés : Dustin Byfuglien, WPG; Thomas Chabot, OTT; Matt Dumba, MIN; Charlie McAvoy, BOS; Colin Miller, VGK; Alex Pietrangelo, STL; Cam Fowler, ANA; Mike Green, DET; Oscar Klefbom, EDM

Mentions honorables : Jake Muzzin, LAK; Sami Vatanen, NJD; Mke Matheson, FLA; Ryan Murray, CBJ; Duncan Keith, CHI; TJ Brodie, CGY; Scott Mayfield, NYI; Mikhail Sergachev, TBL

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.