Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

La production de Petry devrait diminuer avec le retour de Weber chez les Canadiens; Dahlin démontre son talent offensif à Buffalo

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2018-19. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

Après presque un an d'absence, Shea Weber est finalement revenu au jeu avec les Canadiens de Montréal, mardi face aux Hurricanes de la Caroline, au grand plaisir des poolers, qui retrouvent un défenseur extrêmement efficace dans tous les types de pools.

Depuis qu'il est dans la LNH, Weber n'a jamais amassé moins de 40 points lorsqu'il dispute une saison complète (on exclut la saison 2012-13 en raison du lock-out). L'arrière de 33 ans est une véritable menace sur le jeu de puissance, ayant amassé au moins 22 points avec l'avantage d'un homme dans deux de ses trois dernières campagnes (2016-17 : 22; 2015-16 : 26). 

Une telle efficacité s'explique par le tir foudroyant qu'il possède. Il est d'ailleurs parmi les arrières de la LNH qui décochent le plus de tirs au filet chaque année, ce qui lui a permis de marquer au moins 15 buts lors de chacune ses quatre dernières saisons complètes. Faut-il rappeler qu'il distribue également les mises en échec comme des pains chauds? Poolers qui participez à des ligues à catégories multiples, prenez-en bonne note.

Vous aurez vite compris que le capitaine du Tricolore reprendra immédiatement les rênes du jeu de puissance au détriment de Jeff Petry, qui est rétrogradé sur la deuxième vague.

Offensivement, Petry a fait du travail colossal pour le Tricolore depuis le début de la saison, amassant 17 points (deux buts, 15 passes), dont six sur le jeu de puissance, en 25 matchs, mais les chiffres ne mentent pas. Petry a connu ses meilleurs moments lorsque Weber n'était pas dans le décor. Son début de saison et son sommet de 42 points (12 buts, 30 passes) la saison dernière en l'absence de Weber ne sont pas un hasard. L'avantage numérique de Montréal en arrache (14,4 pour cent, 30e), il serait donc surprenant que Petry conserve une telle production sur la deuxième unité. J'en avais glissé un mot en début de saison, mais si ce n'est pas déjà fait, l'occasion est belle de monnayer Petry pendant que sa valeur est encore élevée.

Ailleurs dans la LNH, la jeune sensation Rasmus Dahlin démontre enfin pourquoi il a été le tout premier choix au repêchage 2018 de la LNH. À ses neuf dernières rencontres, le défenseur de 18 ans a amassé huit points (un but, sept passes), dont quatre sur le jeu de puissance. Au cours de cette période, il a été le troisième défenseur le plus utilisé des Sabres en moyenne (21:09), atteignant notamment un sommet personnel de 24:12, mardi contre San Jose. C'est également lui qui a été le plus employé sur le jeu de puissance (2:16). Ça augure bien pour la suite de sa saison.

Video: BUF@MIN: Dahlin saute sur la rondelle libre

Le défenseur des Golden Knights de Vegas Colin Miller fait son entrée au sein du top-50 cette semaine. Après un lent début de saison, Miller vient d'amasser 10 points (deux buts, huit aides) en 11 sorties. Au cours de cette période, il est le défenseur le plus employé des Golden Knights sur le jeu de puissance (2:55), ce qui lui a permis d'amasser cinq points, dont un but, avec l'avantage d'un homme. Avec 41 points la saison dernière, Miller a un potentiel offensif indéniable et il pourrait vous donner un bon coup de main au cours des prochaines semaines.

Finalement, la valse des blessés se poursuit chez les Ducks d'Anaheim et avec les pertes de Cam Fowler et de Hampus Lindholm, Brandon Montour est de retour dans le classement. Il a récolté six points (un but, cinq passes) en autant de matchs après un début de saison de seulement six points (un but, quatre aides) en 19 rencontres. Jusqu'à nouvel ordre, il est l'homme de confiance des Ducks dans les situations offensives.

Classement des 50 meilleurs défenseurs

1. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto (-)
2. John Carlson, Capitals de Washington (+1)
3. Brent Burns, Sharks de San Jose (-1)
4. Erik Karlsson, Sharks de San Jose (+1)
5. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay (-1)
6. Dustin Byfuglien, Jets de Winnipeg (-)
7. Roman Josi, Predators de Nashville (+1)
8. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus (+1)
9. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh (+2)
10. Tyson Barrie, Avalanche du Colorado (+2)
11. Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa (+2)
12. John Klingberg, Stars de Dallas (-5, BLÉ.)
13. P.K. Subban, Predators de Nashville (-3, BLÉ.)
14. Mark Giordano, Flames de Calgary (-)
15. Keith Yandle, Panthers de la Floride (-)
16. Drew Doughty, Kings de Los Angeles (-)
17. Matt Dumba, Wild du Minnesota (+3)
18. Torey Krug, Bruins de Boston (-1)
19. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus (-1)
20. Shea Weber, Canadiens de Montréal (s.o.)
21. Ryan Suter, Wild du Minnesota (+2)
22. Matthias Ekholm, Predators de Nashville (+2)
23. Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo (+2)
24. Jeff Petry, Canadiens de Montréal (-5)
25. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona (-4)
26. Shayne Gostisbehere, Flyers de Philadelphie (-4)
27. Alex Pietrangelo, Blues de St. Louis (-1)
28. Neal Pionk, Rangers de New York (+2)
29. Charlie McAvoy, Bruins de Boston (-2, BLÉ.)
30. Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline (-2)
31. Ryan Ellis, Predators de Nashville (-)
32. Dennis Cholowski, Red Wings de Detroit (+1)
33. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas (+1)
34. Mike Green, Red Wings de Detroit (+5)
35. Jake Gardiner, Maple Leafs de Toronto (-6)
36. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo (+6)
37. Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie (-5)
38. Henri Jokiharju, Blackhawks de Chicago (-3)
39. Vince Dunn, Blues de St. Louis (-3)
40. Miro Heiskanen, Stars de Dallas (+4)
41. Colin Miller, Golden Knights de Vegas (s.o.)
42. Brandon Montour, Ducks d'Anaheim (s.o.)
43. Ryan McDonagh, Lightning de Tampa Bay (s.o.)
44. Hampus Lindholm, Ducks d'Anaheim (-7, BLÉ.)
45. Jared Spurgeon, Wild du Minnesota (-5)
46. Oscar Klefbom, Oilers d'Edmonton (+1)
47. Damon Severson, Devils du New Jersey (-9)
48. Cam Fowler, Ducks d'Anaheim (-7, BLÉ.)
49. Justin Faulk, Hurricanes de la Caroline (-6)
50. Brent Seabrook, Blackhawks de Chicago (-4)

Mentions honorables : Noah Hanifin, CGY; Dmitry Orlov, WSH; Sami Vatanen, NJD ; Aaron Ekblad, FLA; Ryan Murray, CBJ; Matt Niskanen, WSH.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.