Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Les départs de qualité, une statistique à garder à l'œil pour les poolers

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Afin d'évaluer la performance générale de leurs gardiens, les poolers auraient avantage à se tourner vers une autre statistique que celles qu'ils utilisent habituellement : les départs de qualité.

Depuis longtemps, deux statistiques périphériques sont utilisées pour donner un aperçu du travail d'un gardien de but : la moyenne de buts accordés et le pourcentage d'arrêts. Ces deux statistiques ont leurs défauts. La moyenne ne prend pas en compte le nombre de tirs reçus, alors que le pourcentage d'arrêts ne reflète pas adéquatement la difficulté des arrêts réalisés. 

À LIRE AUSSI : Le top-50 des défenseurs de la LNH | Le top-100 des attaquants de la LNH

Tout de même, ces statistiques faisaient un travail correct jusqu'à la saison dernière. De plus en plus d'équipes optent pour une stratégie de rotation de leurs gardiens, et on s'aperçoit que les portiers, en jouant régulièrement, mais avec une charge de travail réduite, offrent de meilleures performances et ont de meilleures statistiques individuelles. On le voit à nouveau cette année, alors que parmi les 10 gardiens avec le plus de gains, aucun n'a un pourcentage d'arrêts supérieur à ,920. À l'inverse, parmi les 16 gardiens qui ont un pourcentage d'arrêts de plus de ,920, un seul, Ben Bishop des Stars de Dallas, est dans le top-20 pour le nombre de départs cette saison.

Pour les gardiens les plus occupés, les statistiques individuelles sont donc moins intéressantes. Et pourtant, ce sont avant tout ces gardiens que les poolers doivent cibler, surtout si votre pool ne prend en compte que les victoires et les blanchissages. Pourquoi? Parce qu'un gardien qui obtient plus de départs a davantage de chance de signer une victoire. C'est logique.

Avec cette réflexion, il faut donc se demander qui sont les gardiens les plus constants cette année, ceux qui donnent une chance de gagner à leur équipe soir après soir. Pour ce faire, le site de statistiques de LNH.com utilise la donnée Matchs amorcés avec un pourcentage d'arrêts de ,900 (MA ,900) pour le calculer. Le principe est qu'avec un pourcentage d'arrêts de ,900 dans une partie, un portier a fait son boulot. Si l'offensive a fait le travail à l'opposé de la patinoire, l'équipe devrait l'emporter. 

Quel gardien arrive au sommet pour le nombre de départs de qualité cette saison? Il s'agit de Connor Hellebuyck, des Jets de Winnipeg (28), suivi par Carey Price, des Canadiens de Montréal (27), et Jordan Binnington, des Blues de St. Louis (26). Des résultats logiques puisque les trois sont utilisés à profusion par leur entraîneur.

Video: ANA@MTL : Price sauve les meubles en fin de match

Si on pousse la réflexion plus loin, on peut se demander quel gardien est le plus constant selon le nombre de matchs qu'il a disputés (% MA ,900). Voilà un excellent outil pour évaluer l'apport d'un gardien lorsqu'il est devant son filet, et ce, même s'il joue moins. Il s'agit d'une bonne façon de se dénicher un gardien adjoint payant.

Parmi tous les gardiens qui ont joué au moins 20 parties cette saison, c'est Darcy Kuemper, des Coyotes de l'Arizona, qui est au premier rang - 80 pour cent de ses départs ont été de qualité. Kuemper n'a toutefois pas joué depuis le 19 décembre, victime d'une blessure au bas du corps, mais ça en dit long sur l'incroyable saison qu'il connaissait.

Chez les huit positions suivantes, sept appartiennent à des gardiens qui ont 30 départs ou moins cette saison. Bishop - septième avec 71,4 pour cent en 35 matchs amorcés - est l'exception. Encore une fois, c'est une autre preuve que plus un gardien dispute de matchs, plus c'est difficile pour lui de maintenir ses performances. Binnington est 11e dans cette catégorie. Hellebuyck est 13e, alors que Price est 23e, lui qui a connu deux difficiles séquences cette saison.

Price a peut-être connu des difficultés, mais il est aussi l'un des deux gardiens les plus malchanceux de la LNH cette saison. À huit reprises, il a réalisé un départ de qualité qui s'est soldé par une défaite en temps réglementaire ou en prolongation. Son adversaire jeudi soir au Centre Bell, John Gibson des Ducks d'Anaheim, est l'autre portier à avoir subi autant de défaites malgré des départs de qualité.

À l'opposé, des gardiens comme Marc-André Fleury, des Golden Knights de Vegas, et Andrei Vasilevskiy, du Lightning de Tampa Bay, n'ont vécu la situation qu'à deux et trois reprises. C'est donc dire que lorsqu'ils ont perdu un match, ils en étaient en partie responsables.

Voici le classement des 25 meilleurs gardiens de la LNH pour les poolers :

1. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 1er

2. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 5e

3. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 2e

Binnington est au cœur du premier passage à vide de sa carrière, avec une fiche de 2-3-1 à ses six derniers départs. En plus il a affiché un pourcentage d'arrêts supérieur à ,900 que dans une seule de ces six parties. Depuis sa première victoire dans la LNH, le 7 janvier 2018, aucun gardien n'a disputé plus de matchs que lui, en incluant les séries éliminatoires, ce qui commence possiblement à le rattraper. Les Blues auraient intérêt à lui donner quelques congés.

4. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 3e

5. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 10e

Depuis la mi-janvier, Price est l'un des meilleurs gardiens de la LNH et un des plus payants pour les poolers. Seul Vasilevskiy a obtenu plus de départs de qualité… lui qui évolue avec une bien meilleure équipe. Or, les Canadiens s'accrochent toujours à une place en séries et ont remporté huit de leurs 11 derniers matchs. Un seul de ces gains n'a pas été l'œuvre de Price.

6. Elvis Merzlikins, CBJ
La semaine dernière : 7e

7. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 5e

8. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière : 6e

9. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 8e

10. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 11e

11. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 12e

12. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 15e

13. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 14e

14. Tristan Jarry, PIT
La semaine dernière : 9e

Jarry et Matt Murray se séparent maintenant la tâche de manière égale à Pittsburgh, ce qui coûtera des points aux poolers. La bonne nouvelle, c'est que les deux donnent une chance aux Penguins de gagner chaque soir.

15. Ilya Samsonov, WSH
La semaine dernière : 19e

Il est en voie de s'emparer du poste de partant de la meilleure équipe de la LNH et il est le gardien d'avenir de l'équipe. Si c'est le cas, son coéquipier Holtby risque de décevoir les poolers d'ici à la fin de la saison.

16. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 13e

17. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 18e

18. Mike Smith, EDM
La semaine dernière : 17e

19. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 21e

20. Thomas Greiss, NYI
La semaine dernière : s.o.

Il est brillamment venu en relève à Semyon Varlamov depuis que celui-ci connaît de multiples difficultés et il semble être le nouvel homme de confiance de l'entraîneur-chef Barry Trotz.

21. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 16e

22. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 24e

23. Petr Mrazek, CAR
La semaine dernière : 22e

James Reimer lui fait la vie de plus en plus dure comme adjoint. La situation des gardiens est loin d'être réglée en Caroline à l'approche des séries éliminatoires.

24. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 23e

25. Jaroslav Halak, BOS
La semaine dernière : 25e


Ont quitté le top-25
Semyon Varlamov, NYI

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.