Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Elvis Merzlikins a enfin sa chance avec les Blue Jackets

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Aurons-nous enfin droit au vrai Elvis Merzlikins? 

Après avoir dû attendre son neuvième départ de la saison, le gardien des Blue Jackets de Columbus a enfin signé sa première victoire de la saison, un gain de 4-1 contre les Panthers de la Floride, mardi, lors duquel il a effectué 36 arrêts. Puis, il en a rajouté jeudi en battant l'une des meilleures équipes de la LNH, les Bruins de Boston, 2-1 en prolongation.

Grâce à ces deux performances, le gardien letton a maintenant un dossier de 2-4-4 avec une moyenne de buts accordés de 2,92 et un pourcentage d'arrêts de ,905. Depuis le début de la saison, 13 gardiens ont subi au moins quatre revers en prolongation ou en fusillade. De ce nombre, un seul a amorcé moins de 16 matchs : Merzlikins et ses dix départs. Bref, cette première victoire aurait pu arriver beaucoup plus rapidement s'il avait eu la chance de son côté. 

À LIRE AUSSI : Le top-50 des défenseurs de la LNH | Le top-100 des attaquants de la LNH

Ces deux gains donneront assurément un peu de confiance à Merzlikins, et il en aura bien besoin, puisqu'au même moment où il gagnait son premier match, il apprenait qu'il devenait le gardien numéro un de l'organisation pour les prochaines semaines. Joonas Korpisalo, qui avait été un rempart pour la formation depuis le début de la saison, est tombé au combat et ratera quatre à six semaines de jeu, victime d'une déchirure du ménisque de son genou droit lors de la fusillade contre les Blackhawks de Chicago dimanche.

C'est une lourde perte pour les Blue Jackets, qui s'accrochent à la possibilité d'être des séries éliminatoires de la Coupe Stanley même s'ils ont perdu les services d'Artemi Panarin, de Matt Duchene, de Ryan Dzingel et du gardien Sergei Bobrovsky sur le marché des joueurs autonomes l'été dernier. Avec une fiche de 19-14-8, ils sont actuellement à trois points des Flyers de Philadelphie et de la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires. 

À vrai dire, depuis le 9 décembre, aucune équipe n'a accumulé plus de points dans la LNH que Columbus, avec une fiche 8-0-4 pour un total de 20 points. Quelle a été la clé des excellentes performances de la troupe de John Tortorella? Le jeu défensif. Leur moyenne de 1,75 but accordé par match a été la meilleure de la LNH durant cette période, loin devant les 2,60 buts des Penguins de Pittsburgh au deuxième rang.

Avant de se blesser, Korpisalo avait été le gardien de la LNH qui avait amassé le plus de points pour son équipe (6-0-3) durant cette séquence, en plus d'être premier pour la moyenne (1,72) et le pourcentage d'arrêts (,942, minimum de cinq matchs joués).

Il y a place à de l'optimisme pour Merzlikins en vue des prochaines semaines. Avec autant de changements à leur formation, les Blue Jackets devaient instaurer un nouveau système de jeu pour connaître du succès, et c'est ce qu'ils semblent avoir réussi à faire en décembre. Les statistiques de Korpisalo (11-10-1; MBA 2,85, %ARR. ,900) n'avaient rien de spectaculaire avant que ne s'amorce cette séquence positive.

Si les Blue Jackets réussissent à maintenir leur structure défensive dans les prochaines semaines, les victoires devraient être plus nombreuses pour le portier de 25 ans. N'oublions pas qu'il devait lui aussi s'adapter à la nouvelle réalité en faisant le saut dans la LNH cette année après avoir passé les six saisons précédentes dans la Ligue nationale A, en Suisse. Il a été peu utilisé par Tortorella, mais il pourra enfin trouver du rythme en jouant comme un gardien numéro un.

Video: CBJ@FLA: Merzlikins vole Hoffman de la mitaine

Pour les poolers quotidiens, Merzlikins est une option à petit prix pour compléter votre formation, surtout face à des adversaires moins redoutables. À plus long terme, c'est moins intéressant. Non seulement Korpisalo finira par revenir au jeu, mais Columbus a actuellement 11 joueurs à l'infirmerie, dont plusieurs éléments majeurs, tels que Cam Atkinson, Josh Anderson, Ryan Murray et Oliver Bjorkstrand. Un relâchement majeur est une réelle possibilité.

Pour toutes ces raisons, on devra se garder une gêne avant d'inclure Merzlikins dans le top-25 des gardiens de la LNH, où on ne retrouve plus Korpisalo en raison de sa blessure.

Voici le top-25 des gardiens de la LNH pour les poolers :

1. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 1er

2. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 4e

3. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 5e

Les Maple Leafs vont mieux, et c'est Andersen qui en profite en accumulant les victoires. Il n'a d'ailleurs pas perdu en temps régulier (8-0-1) depuis le 7 décembre.

4. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 3e

5. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 6e

6. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 9e

7. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 8e

8. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière : 2e

En raison de sa blessure, il ne jouera pas pour les prochaines semaines. Avec la saison qu'il connaissait, il vaut la peine pour les poolers à long terme de s'accrocher. Pour les poolers à court terme ou qui se battent pour le sommet du classement, optez pour son coéquipier Antti Raanta. Il a le potentiel pour afficher des chiffres semblables à Kuemper.

9. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 11e

10. Tristan Jarry, PIT
La semaine dernière : 15e

11. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 7e

C'est très difficile pour Grubauer depuis le 7 décembre. Il n'a pas remporté un seul de ses six départs et ses statistiques individuelles (MBA de 3,40, %ARR. ,895) déçoivent. Il vaut mieux attendre que les choses se replacent pour lui et l'Avalanche.

12. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 13e

13. Petr Mrazek, CAR
La semaine dernière : 14e

14. Semyon Varlamov, NYI
La semaine dernière : 12e

15. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 10e

16. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 16e

17. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 16e

18. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 18e

19. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 17e

Après avoir connu six matchs de suite avec un pourcentage d'arrêts supérieur à ,927, Bobrovsky a repris ses mauvaises habitudes avec une moyenne de 4,78 et un pourcentage d'arrêts de ,860 lors de ses quatre dernières sorties.

20. Antti Raanta, ARI
La semaine dernière : s.o.

21. Mikko Koskinen, EDM
La semaine dernière : 20e

22. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 23e

23. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 24e

24. Mackenzie Blackwood, NJD
La semaine dernière : s.o.

Blackwood démontre de très belles choses récemment avec une fiche de 6-1-1 à ses huit derniers départs, ce qui est presque un exploit avec le type de saison que connaissent les Devils. Il joue beaucoup, ce qui avantage les poolers à court terme, ou encore à long terme, si vous voulez construire votre équipe pour le futur.

25. Devan Dubnyk, MIN
La semaine dernière : s.o.

La saison n'a pas été facile pour Dubnyk, mais il a devant lui une équipe qui trouve le moyen de gagner des matchs récemment. Depuis son retour au jeu le 19 décembre après une absence de plus d'un mois, il a une fiche de 3-2-0 avec une moyenne de 2,93 et un pourcentage d'arrêts de ,909. Il reprend encore son rythme, mais aussi sa place dans ce classement.

Ont quitté le top-25

Joonas Korpisalo, CBJ
Alexandar Georgiev, NYR
Thomas Greiss, NYI

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.