Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Le déclin dans le jeu des adjoints de Price depuis 10 ans force les Canadiens à être patients dans le cas de Primeau

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

À l'approche de la nouvelle année, et le commencement d'une nouvelle décennie, un constat émerge lorsqu'on analyse la situation des gardiens de but chez les Canadiens : Montréal est un cimetière pour les gardiens auxiliaires. Et c'est pourquoi le Tricolore devra éviter d'aller trop vite avec le jeune Cayden Primeau.

En effet, la vie n'a pas été facile pour les 10 gardiens qui ont eu la tâche de jouer le rôle d'adjoint à Carey Price à un moment ou un autre depuis le début de la saison 2010-11. Pourquoi? Parce que Carey Price joue tellement de matchs qu'il a été impossible pour tous ces gardiens de développer leur potentiel, si potentiel il y a.

À LIRE AUSSI : Poolers : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

Analysons les gardiens qui se sont succédé sur le tabouret du Centre Bell, et vous verrez qu'une à deux années après avoir tenu ce rôle, ce gardien n'est plus dans la LNH.

Au début de la décennie, il y a eu Alex Auld lors de la saison 2010-11. Il n'a disputé que 16 matchs lors de cette campagne. Il a par la suite fait un saut chez les Sénateurs d'Ottawa l'année suivante pendant 14 matchs avant de prendre le chemin de l'Europe.

Peter Budaj est venu en relève à Auld et il a tenu ce rôle pendant trois ans. Mais avec une moyenne de 18 matchs par saison - dont 13 lors de la saison écourtée en 2012-13 - Budaj a fini par perdre ses repères, si bien qu'il s'est retrouvé dans la Ligue américaine de hockey lors des deux années suivantes. En disputant 60 matchs dans la LAH avec le club-école des Kings en 2015-16, Budaj a repris la forme et il est finalement revenu dans la LNH pour disputer 70 parties de plus.

Dustin Torkarski a hérité du poste d'adjoint en 2014-2015, et il a amorcé seulement 16 rencontres. Puis, l'année suivante, il a connu un mauvais début de saison et il s'est retrouvé au ballottage. Tokarski n'a rejoué qu'un seul match dans la LNH par la suite.

La blessure subie par Carey Price au début de la saison 2015-2016 - il n'a pris part qu'à 12 parties - a forcé les Canadiens à opter pour un nouveau gardien. C'est Mike Condon qui a hérité du poste et il a joué 55 matchs. Disputer autant de matchs l'aura assurément aidé, puisque la saison suivante, les Sénateurs d'Ottawa l'ont acquis et il a participé à 71 rencontres sur deux saisons dans la capitale canadienne. Victime d'affreuses performances, il n'a toutefois disputé que quatre matchs de hockey professionnel par la suite.

Lors de cette même saison, Ben Scrivens s'est joint aux Canadiens, mais il n'a pu se mettre en évidence en 15 matchs comme adjoint de Condon. Il était dans la KHL dès la saison suivante.

L'adjoint suivant de Price a été Al Montoya, qui a disputé 19 matchs avec le CH en 2016-17, puis quatre lors de la saison suivante avant d'être échangé à Edmonton, où il n'a joué que quatre rencontres pour terminer la saison. Montoya s'est retrouvé dans la LAH l'an dernier et il n'est pas actif cette saison.

Le vétéran Antti Niemi s'est amené à Montréal lors de la saison 2016-17, et il a bien fait. Mais ses performances ont chuté en 17 parties l'an dernier et il n'est plus dans la LNH cette année.

Finalement arrive Keith Kinkaid. Après avoir perdu son poste au New Jersey après avoir disputé 41 matchs en début d'année, il voulait se relancer à Montréal. Mais en ne jouant que trois des 19 premières rencontres des Canadiens, il n'a pas été en mesure de retrouver ses airs d'antan et de se bâtir un rythme. Il est maintenant dans la LAH.

À cette liste s'ajoute Charlie Lindgren, qui cherche à percer la LNH après 17 rencontres disputées en quatre saisons, et Cayden Primeau, qui a joué ses deux premières parties dans la LNH plus tôt cette saison.

Video: OTT@MTL: Primeau étouffe la menace Pageau en I.N.

On peut comprendre les Canadiens de s'être tournés vers Price la plupart du temps lors de la dernière décennie, lui qui a été un des gardiens les plus dominants de la LNH, mais on peut se demander si le CH n'aurait pas été gagnant en tentant de développer d'autres gardiens qui auraient pu mieux appuyer Price, lui donner quelques journées de repos de plus, mais aussi servir de monnaie d'échange.

Car, lorsqu'on regarde les équipes où le gardien partant a été le même pendant la majeure partie de la décennie, on se rend compte que les Canadiens sont l'une des rares formations où aucun des gardiens auxiliaires n'est devenu partant ailleurs.

À Chicago, pendant que Corey Crawford gagnait des Coupes Stanley, Antti Raanta se développait dans l'ombre, avant d'être échangé aux Rangers de New York, tout comme Scott Darling, qui a rapporté un choix de troisième ronde aux Blackhawks de la part des Hurricanes.

Raanta a poursuivi son développement à New York, avant d'être échangé aux Coyotes de l'Arizona en compagnie de Derek Stepan en retour de Tony DeAngelo et un choix de première ronde. Bon retour!

Avant d'obtenir Raanta, les Rangers avaient aussi développé Cam Talbot. Ils ont obtenu des choix de deuxième et troisième rondes des Oilers en retour de ses services en 2015.

À Los Angeles, Jonathan Quick a été l'homme des Kings pendant toute la décennie. Toutefois, Darcy Kuemper, Martin Jones et Jonathan Bernier sont tous passés par l'organisation à titre d'adjoints. Les deux derniers ont par la suite été impliqués dans des transactions qui ont permis à l'organisation d'ajouter des joueurs et des choix.

Video: DET@MTL: Suzuki se fait voler par Bernier

À Nashville, le duo de Pekka Rinne et Juuse Saros tient depuis un bon moment, mais Carter Hutton a aussi été l'adjoint de Rinne. Il vient d'amorcer les deux dernières campagnes comme partant à Buffalo.

Chez les Capitals de Washington, Braden Holtby est le partant de l'équipe depuis 2012-13, mais durant cette période, Semyon Varlamov et Philipp Grubauer se sont développés et sont devenus des gardiens partants ailleurs dans la LNH lorsqu'ils ont été échangés. Deux transactions qui ont permis aux Capitals de récolter un choix de première ronde et deux de deuxième tour.

Roberto Luongo a été le partant des Canucks de Vancouver pendant huit saisons. Durant cette séquence, l'émergence de Cory Schneider a forcé l'équipe à prendre une décision. Schneider a finalement rapporté un premier choix à l'équipe dans une transaction avec les Devils du New Jersey, qui est devenu Bo Horvat.

Après avoir obtenu ses deux premiers départs dans la LNH, Primeau a été retourné dans la Ligue américaine avec le Rocket de Laval le 14 décembre. C'est la décision logique pour les Canadiens. Un gardien doit jouer un maximum de matchs pour se développer. Or, le Tricolore ne dispute pas deux matchs en deux soirs lors des 10 rencontres qui suivaient cette date. Price sera utilisé à profusion durant ces 10 rencontres.

C'est d'ailleurs ce que les poolers doivent surveiller dans les prochaines semaines. Avec le congé de Noël, l'horaire de la LNH est allégé. Certaines équipes ne disputent pas deux rencontres en 24 heures avant la mi-janvier. C'est le moment pour toutes ces formations d'utiliser leur gardien partant à profusion. Si vous avez pris l'habitude de choisir un gardien adjoint qui obtient plusieurs départs, comme Jaroslav Halak et Anton Khudobin, la stratégie peut se retourner contre vous dans les prochaines semaines.

Pendant ce temps, Primeau pourra poursuivre son développement à Laval. C'est risqué de rappeler un gardien trop rapidement et de le forcer à l'inactivité comme adjoint.

La preuve, regardez les succès de Jordan Binnington depuis l'an dernier, ou encore Tristan Jarry cette saison. Deux gardiens qui ont passé plusieurs saisons dans la LAH avant de faire le saut pour de bon dans la LNH. Les résultats sont au rendez-vous, puisque Binnington est installé au quatrième rang de ce classement, alors que Jarry, qui a détrôné Matt Murray comme partant à Pittsburgh, y fait sa première apparition en carrière.

Voici le classement des 25 meilleurs gardiens de la LNH pour les poolers :

1. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 1er

2. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière : 4e

L'acquisition de Taylor Hall ne fera qu'aider les Coyotes, et les victoires devraient être de plus en plus nombreuses pour Kuemper, surtout que l'entraîneur-chef Rick Tocchet semble avoir rompu avec son système d'alternance. Kuemper a toutefois quitté le match de jeu contre le Wild en raison d'une blessure, alors les poolers devront surveiller étroitement la situation devant le filet de l'Arizona.

3. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 5e

4. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 5e

5. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 7e

6. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 2e

Mauvaise passe pour les Bruins et pour Rask, qui n'a pas gagné à ses cinq dernières sorties. Il avait aussi connu une baisse de régime du genre à pareille date l'année dernière. Soyez patients, cette équipe finira par rebondir et lui aussi.

7. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 8e

8. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 9e

9. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 6e

10. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 10e

11. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 11e

12. Semyon Varlamov, NYI
La semaine dernière : 15e

Il commence à s'imposer comme partant, ce qui lui permet d'obtenir plus de départs. Il a très bien fait dernièrement avec cinq victoires en autant de départs avec une m.b.a. de 1,99 et un pourcentage d'arrêts de ,935.

Video: NYI@BOS: Varlamov vole Bjork de la mitaine

13. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 14e

14. Petr Mrazek, CAR
La semaine dernière : 13e

15. Tristan Jarry, PIT
La semaine dernière : s.o.

Il a une fiche de 9-2-0 depuis le 16 novembre, avec une m.b.a. de 1,71 et un % arr. de ,944. Pendant ce temps, Matt Murray a affiché un pourcentage d'efficacité inférieur à ,894 lors de ses cinq derniers matchs. Les Penguins ne peuvent plus se permettre de faire sans Jarry comme partant. Sautez sur l'occasion s'il est libre dans votre pool.

Video: ARI@PIT: Jarry vole Keller sur le retour

16. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 12e

17. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 22e

18. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 18e

Ses statistiques individuelles sont bonnes, mais pas sa fiche, lui qui n'a qu'une victoire en cinq départs. Il vaut mieux passer son tour en ce moment.

19. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 17e

20. Mikko Koskinen, EDM
La semaine dernière : 21e

21. Joonas Korpisalo, CBJ
La semaine dernière : s.o.

Korpisalo n'a pas subi la défaite en temps régulier lors de ses six derniers départs (4-2-0), avec une m.b.a. de 1,74 et un % arr. de ,940. Les Blue Jackets disputent leur meilleur hockey de la saison et Korpisalo, qui obtient presque tous les départs à Columbus, fait un retour bien mérité dans ce classement.

22. Alexandar Georgiev, NYR
La semaine dernière : 25e

23. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 24e

24. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 20e

25. Thomas Greiss, NYI
La semaine dernière : 22e


Ont quitté le top-25

Matt Murray, PIT
Linus Ullmark, BUF

Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.