Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Les difficultés de Pekka Rinne ouvrent la porte à Juuse Saros à Nashville

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

C'était inévitable qu'à l'âge de 37 ans, Pekka Rinne ralentirait un jour. La chute a toutefois été brutale pour le gardien… et pour les gens qui l'ont dans leur pool. La passation du flambeau est en cours chez les Predators de Nashville.

Après avoir connu un bon mois d'octobre, Rinne s'est complètement effondré. Depuis le 31 octobre - retenez cette date, c'est là où tout a changé pour lui - sa fiche est de 1-4-1 en six matchs. Sa moyenne de buts accordés est spectaculairement haute à 5,34, alors que c'est tout le contraire pour son pourcentage d'arrêts, qui est de ,806. Ces chiffres sont de loin les pires parmi tous les gardiens de la LNH qui ont disputé au moins deux matchs durant cette période.

Est-ce que le Finlandais peut rebondir? Ne fermons pas immédiatement la porte. Après tout, il était un des meilleurs gardiens de la LNH en octobre avec un dossier de 7-0-1, une m.b.a. de 1,74 et un pourcentage d'arrêts de ,937. Il était alors l'un des meilleurs gardiens de la LNH.

À LIRE AUSSI : Poolers : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

Ce qui est d'autant plus inquiétant, c'est que Rinne n'arrive même pas à terminer ses matchs. Il a été retiré de la rencontre lors de trois de ses quatre derniers départs, et il a subi la défaite à ses quatre dernières rencontres, séquence où son pourcentage d'arrêts a été supérieur à ,800 à une seule occasion.

Ces déboires ont ouvert la porte à son adjoint Juuse Saros, que plusieurs croient prêt à devenir premier gardien dans la LNH depuis un bon moment. Il en est à sa quatrième saison complète dans l'uniforme bleu et jaune et il a toujours bien fait. En 91 matchs dans la LNH, sa fiche est de 41-28-14, avec une m.b.a de 2,57 et un pourcentage d'arrêts de ,917. Ils sont nombreux les poolers à long terme qui l'attendent.

Avec les difficultés de Rinne, l'entraîneur-chef Peter Laviolette a offert plus de temps de jeu à Saros en novembre. Il a amorcé six matchs, mais il a pris part à neuf rencontres, puisqu'il est venu en relève à Rinne. Ses statistiques ne sont pas spectaculaires, avec une fiche de 2-2-2, une m.b.a. de 2,67 et un pourcentage d'arrêts de ,903, mais c'est trompeur. Ce n'est jamais facile d'entrer dans un match à froid. Or, Saros est celui qui l'a fait le plus souvent dans la LNH en novembre, à égalité avec Jonathan Bernier des Red Wings de Detroit.

Si on ne prend en compte que ses statistiques lorsqu'il amorce un match en novembre, il a une m.b.a. de 2,12 avec un pourcentage d'arrêts de ,923. Des statistiques spectaculaires quand on sait que les Predators ont été exécrables en novembre avec un dossier de 3-6-2, le troisième pire dans la LNH.

Video: NSH@STL: Saros stoppe Schwartz à bout portant

Plusieurs croyaient que Saros s'emparerait du poste de partant dès cette année, puisque le contrat de Rinne prenait fin au terme de la dernière saison, mais les Predators lui ont offert une prolongation de deux saisons le 3 novembre 2018.

Est-ce que Saros sera le gardien partant des Predators d'ici à la fin de la saison? Est-ce que la passation du flambeau est en voie d'être complétée? Gardons-nous une petite gêne. En octobre, c'est Saros qui affichait des statistiques décevantes, avec une m.b.a de 3,99 et un pourcentage d'arrêts de ,872. Il n'avait remporté qu'un seul de ses quatre départs.

C'est la preuve que peu importe la qualité d'un gardien, il connaîtra des passages à vide dans une saison. Carey Price, des Canadiens de Montréal, Marc-André Fleury, des Golden Knights de Vegas, Andrei Vasilevskiy, du Lightning de Tampa Bay et Philipp Grubauer, de l'Avalanche du Colorado, sont tous des gardiens dont les performances ont été en vagues dans les dernières semaines.

Bref, Rinne va sûrement reprendre un peu de poil de la bête. Je ne serais pas surpris que les deux gardiens se divisent les départs d'ici à la fin de la saison. Cette stratégie sourit à plusieurs équipes, dont les Stars de Dallas, les Flyers de Philadelphie et les Islanders de New York, trois formations qui apparaissent au premier, deuxième et septième rang pour le nombre de points accumulés en novembre.

Avec un plus grand nombre de départs, Saros s'approche du top-25 des gardiens, alors que Pekka Rinne le quitte.


Voici le classement des 25 meilleurs gardiens de la LNH pour les poolers :

1. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 1er

2. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 3e

3. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 2e

4. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 5e

5. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière : 7e 

6. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 9e

7. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 10e

8. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 8e

9. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 4e 

Price est dans une mauvaise passe, et il n'obtient aucune aide de sa défensive. On l'a bien vu jeudi face aux Devils du New Jersey quand il a dû faire face à un festival de surnombres. D'ici à ce que les Canadiens retrouvent de meilleures habitudes, il est à éviter.

10. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 6e

Le retour au travail a été un peu plus calme pour Grubauer, avec une fiche de 2-2-2, une m.b.a. de 3,04 et un pourcentage d'arrêts de ,899. Le retour prochain de Mikko Rantanen devrait l'aider.

11. Petr Mrazek, CAR
La semaine dernière : 13e

12. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 14e

13. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 12e

Murray est au cœur d'une mauvaise séquence, et son adjoint a obtenu beaucoup plus de temps de jeu dernièrement. Il demeure l'homme de confiance à Pittsburgh.

14. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 15e

15. Thomas Greiss, NYI
La semaine dernière : 18e

16. Mikko Koskinen, EDM
La semaine dernière : 21e

17. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 22e

18. Semyon Varlamov, NYI
La semaine dernière : 20e

19. Joonas Korpisalo, CBJ
La semaine dernière : 25e 

20. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 19e 

21. Anders Nilsson, OTT
La semaine dernière : s.o.

22. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 16e

À sa deuxième saison dans la LNH, Hart connaît des hauts et des bas. L'entraîneur-chef Alain Vigneault semble vouloir diviser le temps de jeu entre lui et Brian Elliott, ce qui n'est pas une mauvaise stratégie pour les Flyers, mais moins pour les poolers.

23. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 17e

24. Carter Hutton, BUF
La semaine dernière : 23e

25. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 25e


A quitté le top-25

Pekka Rinne, NSH

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.