Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Demko, Jarry et Miller sont les meilleurs des deuxièmes

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

C'est une tâche ingrate que celle d'être un gardien auxiliaire dans la LNH. Assis au bout du banc, quand ce n'est pas complètement seul à l'autre bout de la patinoire, ils regardent le match avec une casquette plutôt qu'un masque sur la tête. Les départs sont moins nombreux, et quand ils sont appelés en renfort, c'est souvent dans une cause perdante.

Alors, pourquoi ne pas donner un peu de visibilité à ces cerbères de remplacement? Après tout, ils ne sont qu'à une blessure de devenir le partant de l'équipe et de prendre rapidement de la valeur pour les poolers. 

À LIRE AUSSI : Poolers : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

Il y a deux façons d'analyser les performances des gardiens qui ont disputé moins de la moitié des matchs de leur équipe. Tout d'abord, les statistiques individuelles qui sont habituellement comptabilisées dans les pools : les victoires et défaites, la moyenne de buts accordés, le pourcentage d'arrêts et les blanchissages. 

Toutefois, pour cet exercice, je prendrai en compte les départs de qualité de chacun des gardiens. C'est une chose d'avoir de bonnes statistiques, mais le rôle d'un portier auxiliaire est avant tout de donner une chance à son équipe de gagner le match. 

Un gardien enregistre un départ de qualité lorsque son pourcentage d'arrêts est supérieur à la moyenne de la Ligue ou qu'il est supérieur à ,885 lorsque le portier fait face à moins de 20 lancers. Cette statistique, développée par Rob Vollman de Hockey Abstract, permet de mettre en lumière le bon travail d'un gardien qui subira tout de même la défaite puisque son équipe ne l'a pas appuyé offensivement. 

Le meilleur exemple depuis le début de la saison est Tristan Jarry, des Penguins de Pittsburgh. Sa fiche après quatre rencontres est de 1-3-0. Pourtant, ses trois départs cette saison ont été de qualité, et il est l'un des trois seuls gardiens de la Ligue dont tous les départs ont été de qualité jusqu'à présent. 

Lors de son premier match de la saison, Jarry a eu droit à une performance de sept buts de ses coéquipiers face aux Jets de Winnipeg. Victoire facile de 7-2 où le gardien de 24 ans a fait face à 29 lancers.

Ça se complique par la suite. À sa deuxième sortie, Jarry n'a cédé qu'une fois sur 22 lancers. Le problème? Les Penguins ont été blanchis par les Golden Knights de Vegas 3-0 (deux buts dans un filet désert). Puis, lors de son départ suivant, Jarry a effectué 45 arrêts, mais ses coéquipiers n'ont marqué que deux fois dans un revers de 3-2 contre le Lightning de Tampa Bay. 

Bref, chaque fois qu'il a obtenu un départ, Jarry a donné une chance aux Penguins de l'emporter. Les départs de qualité sont une statistique à prendre en considération pour aller plus loin dans l'évaluation du travail d'un gardien, particulièrement dans un pool à long terme avec de nombreux gardiens où vous avez la possibilité d'avoir une police d'assurance.

Video: PIT@TBL: Belle séquence d'arrêts de Jarry

Outre Jarry, Thatcher Demko (4-1-0), des Canucks de Vancouver, et Ryan Miller (3-0-1), des Ducks d'Anaheim, ont eux aussi excellé dans chacun de leur départ. Si Miller n'est plus une option pour les poolers à long terme dû à ses 39 ans, Demko en est certainement une à 23 ans. Il semble prêt pour un poste de partant, mais Jacob Markstrom a bien peu à se reprocher cette saison.

À l'opposé du spectre, quatre gardiens adjoints n'ont pas été en mesure de connaître un seul départ de qualité depuis le début de la saison. Cory Schneider (0-3-1), des Devils du New Jersey, Keith Kinkaid (1-1-1), des Canadiens de Montréal, Michael Hutchinson (0-3-1), des Maple Leafs de Toronto, et Laurent Brossoit (2-2-0), des Jets de Winnipeg, n'ont tout simplement pas fait le travail lorsqu'ils ont été appelés en renfort. Malheureusement pour Schneider, qui tente de relancer sa carrière, ce n'est pas bon signe. Il n'a d'ailleurs amorcé qu'un seul des huit derniers matchs de son équipe. Le jeune Mackenzie Blackwood, qui apparaît au 25e échelon de ce classement, est maintenant le partant établi au New Jersey.

Voici le classement des gardiens de la LNH pour les poolers :

1. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 1er 

2. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 2e

3. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 11e

Les Blues ne cessent de gagner et c'est avec Binnington devant les buts la plupart du temps. Ses statistiques sont excellentes, il ne lui manque que des blanchissages. Il s'approche rapidement du sommet de ce classement.

4. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 4e

5. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 6e

6. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 9e

7. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 3e

Il s'est ajouté à une longue liste de blessés chez l'Avalanche et ratera quelques matchs, ce qui le fait reculer au classement.

8. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 19e

Il s'est imposé comme le gardien numéro un des Flames, qui, après un lent départ, performent très bien. Sa valeur chez les poolers est en hausse, même si ses statistiques périphériques ne sont pas aussi bonnes que d'autres gardiens.

9. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 8e

10. Petr Mrazek, CAR
La semaine dernière : 12e

11. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 10e

Price vient de remporter quatre de ses cinq derniers départs avec une moyenne de 1,82 et un pourcentage de ,935 durant cette période. Il a très peu à se reprocher depuis le début de la saison.

12. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière : 18e

13. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 17e

Les Stars sont de retour en force, et Bishop a eu son mot à dire. Il n'a perdu qu'un seul de ses six derniers départs.

14. Carter Hutton, BUF
La semaine dernière : 7e

Les Sabres ont eu un début de saison très facile et Hutton a affronté des adversaires qui n'étaient pas parmi la crème de la LNH. Avec trois défaites à leurs trois derniers matchs, les choses reviennent à la normale à Buffalo. 

15. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 13e

16. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 14e

17. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 17e

18. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 16e

Hellebuyck offre une chance aux Jets de gagner chaque soir, et ce avec une défensive poreuse. Il pourrait être beaucoup plus haut au classement s'il recevait un coup de main offensif.

19. Semyon Varlamov, NYI
La semaine dernière : 21e

Les Islanders ont connu une séquence de 10 victoires consécutives, lors de laquelle les deux gardiens ont été excellents en se divisant la tâche également. En ce moment, peu importe qui est devant le filet des Islanders, le système défensif de l'équipe le fait bien paraître et lui permet d'avoir d'excellentes statistiques périphériques.

20. Thomas Greiss, NYI
La semaine dernière : s.o.

21. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 5e

Les inquiétudes se poursuivent chez le Lightning. Difficile à croire, mais il est peut-être temps de lancer la serviette dans son cas dans les pools quotidiens et hebdomadaires.

22. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 20e

23. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : s.o.

24. Mike Smith, EDM
La semaine dernière : s.o.

25. Mackenzie Blackwood
La semaine dernière : s.o.


Ont quitté le top-25 :
Brian Elliott, PHI
Martin Jones, SJS
Joonas Korpisalo, CBJ

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.