Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Un air de déjà vu chez les Islanders et les Hurricanes

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

La saison n'est vieille que d'une semaine, mais déjà on dénote une volonté chez certaines équipes de reprendre une recette qui a déjà fait ses preuves, soit de partager équitablement le travail entre les deux gardiens.

POOLERS : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

Cette manière de fonctionner a rapporté gros aux Islanders de New York et aux Hurricanes de la Caroline la saison dernière. Dans les deux cas, un des deux gardiens a quitté l'organisation au cours de la saison morte. Peu importe, on a décidé de reprendre cette structure qui a fait ses preuves et de la répéter cette saison.

En Caroline, James Reimer et Petr Mrazek montrent des fiches identiques de 2-0-0, alors que les Hurricanes montrent un dossier toujours immaculé. Cependant, les deux gardiens n'ont pas connu le même genre de succès au cours de leurs départs respectifs. Reimer a repoussé 79 des 84 tirs dirigés vers lui en deux matchs pour afficher un pourcentage d'arrêts de ,940. De son côté, Mrazek a eu besoin de l'aide de ses coéquipiers pour l'emporter, alors qu'il a accordé six buts sur 49 tirs seulement (pourcentage d'arrêts de ,878). 

Video: CAR@WSH: Reimer plonge pour l'arrêt en surtemps

Semyon Varlamov est débarqué chez les Islanders pour faire équipe avec Thomas Greiss. Ce dernier a formé un duo fort efficace avec Robin Lehner la saison dernière, et l'Allemand semble vouloir reprendre là où il a laissé. En deux matchs (un départ), Greiss a conservé une moyenne de buts alloués de 1,32 et un taux d'efficacité de ,955. Varlamov a de son côté obtenu deux départs, mais semble avoir de la difficulté à trouver ses repères avec sa nouvelle équipe. Il a encaissé deux revers, et montre une moyenne de 4,11 et un taux d'efficacité de ,872.

Pour les poolers, on se doit d'adopter la même stratégie que l'an dernier. La meilleure idée est de mettre la main sur les deux gardiens de l'équipe, si la structure de votre ligue vous permet d'en laisser un sur votre banc. La valeur d'un gardien qui ne dispute que la moitié des matchs ou qui est confiné au banc pendant plusieurs matchs de suite parce que son partenaire traverse une heureuse séquence est très limitée. S'il vous est impossible de garder les deux gardiens dans votre formation, il vaut peut-être mieux se tourner vers un partant d'une équipe un peu moins forte, mais qui vous donnera au moins des départs et des statistiques périphériques.

Voici le classement des gardiens de la LNH pour les poolers :


1. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 1er


2. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 3e

Le gardien natif de Sorel connaît un excellent début de saison, avec un dossier de 2-1-0, une moyenne de buts alloués de 2,20 et un pourcentage d'arrêts de ,925. Malgré la perte du défenseur Nate Schmidt, les Golden Knights demeurent une puissance dans l'Association de l'Ouest, et Fleury va profiter du fait qu'il évolue derrière une telle formation pour poursuivre sa progression au classement des gardiens les plus victorieux de l'histoire de la LNH. Avec 441 gains en carrière, il lui en manque quatre pour rejoindre Terry Sawchuk au septième rang de cette liste.


3. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 2e

Les attentes étaient très élevées envers Bobrovsky et les Panthers, mais la Floride n'a pas obtenu le départ escompté. Bobrovsky a remporté un seul de ses trois départs, devant même être remplacé par Samuel Montembeault au cours de son dernier match. Bobrovsky a accordé au moins trois buts à chacun de ses départs, et il présente un piètre pourcentage d'arrêts de ,859. Les choses vont toutefois s'améliorer, et les poolers ne doivent pas paniquer.


4. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 4e


5. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 5e


6. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 6e

Rask a eu besoin de l'aide de ses coéquipiers afin de retraiter au vestiaire au terme de son départ contre les Golden Knights mardi dernier, mais il affirme qu'il ne s'agissait que de crampes liées à la chaleur. Son auxiliaire Jaroslav Halak a obtenu le départ, jeudi contre l'Avalanche du Colorado, mais Rask était au banc pour le seconder. Plus de peur que de mal dans son cas.


7. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 7e


8. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 8e


9. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 9e


10. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 10e


11. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 18e

Gibson est tout simplement éblouissant depuis le début de la saison, et il a permis aux surprenants Ducks de présenter une fiche de 3-1-0 après la première semaine d'action. Il a cédé un seul but à chacune de ses trois premières rencontres, avant d'accorder seulement deux filets aux Penguins jeudi, et il affiche un taux d'efficacité de ,961 jusqu'ici. Si son corps tient le coup, il est l'un des gardiens les plus intrigants à acquérir pour les poolers cette saison, mais aussi l'un des plus intéressants dans les ligues à long terme (keepers).

Video: ANA@PIT: Gibson sort la jambière et vole Hornqvist

12. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 13e


13. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 14e

À son premier match de la saison en Amérique du Nord contre les Devils du New Jersey, mercredi, Hart a réalisé son premier blanchissage en carrière. Hart montre en ce début de saison qu'il peut être la réponse attendue depuis tellement longtemps aux problèmes des Flyers devant le filet.


14. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 15e

Alors que plusieurs poolers se demandaient si Rittich n'allait pas devoir partager de manière égale les départs avec Cam Talbot, ou même se contenter du rôle d'auxiliaire, celui qui a signé 27 victoires en 45 matchs la saison dernière a obtenu les quatre premiers départs de son équipe, conservant au passage un dossier de 2-1-1 et un pourcentage d'arrêts de ,929. Les Flames forment l'une des bonnes équipes dans l'Ouest, et si Rittich continue d'engranger les départs à ce rythme, il deviendra l'une des bonnes options pour les poolers devant le filet.


15. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 12e


16. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 16e


17. Henrik Lundqvist, NYR
La semaine dernière : 19e


18. Carter Hutton, BUF
La semaine dernière : 25e


19. Petr Mrazek, CAR
La semaine dernière : 17e


20. Martin Jones, SJS
La semaine dernière : 11e

Les Sharks ne vont nulle part en ce début de saison, ce qui a un énorme impact sur les statistiques de Jones. Ce dernier montre une piètre fiche de 0-3-0 avec une ronflante moyenne de 4,55 et un pourcentage de ,854. Rappelons que Jones avait connu énormément de difficultés lors des dernières séries éliminatoires de la Coupe Stanley (10-9, MBA 3,02, %ARR. ,898) et ça semble se poursuivre en 2019-20. Trois rencontres ne font pas une saison, et les Sharks peuvent redresser la situation, mais si votre pool comptabilise les statistiques périphériques, Jones est peut-être un portier à éviter.


21. Devan Dubnyk, MIN
La semaine dernière : 20e


22. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 21e


23. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 22e


24. Darcy Kuemper
La semaine dernière : 23e


25. Cory Schneider, NJD
La semaine dernière : 24e

Mentions honorables : Corey Crawford, CHI

Blessés : Aucun

Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.