Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Jordan Binnington connaît la première léthargie de sa carrière, mais il n'y a pas lieu de paniquer

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Jordan Binnington est humain. Et c'est correct.

Depuis le début de sa carrière comme gardien régulier dans la LNH, le 7 janvier 2019, Binnington a été l'un des rares gardiens, sinon le seul, à ne pas traverser de léthargie. Presque toutes les fois qu'il connaissait une mauvaise performance, il rebondissait rapidement. 

Mais voilà, depuis la mi-janvier, c'est la léthargie, qu'on définit par une série d'au moins cinq matchs où les victoires et les départs de qualité ne sont pas au rendez-vous. 

À LIRE AUSSILe top-50 des défenseurs de la LNH | Le top-100 des attaquants de la LNH

Sa mauvaise séquence s'est amorcée le 15 janvier avec une défaite en prolongation face aux Flyers de Philadelphie. Binnington n'a finalement été en mesure de remporter que deux de ses huit derniers matchs (2-3-3), dont une défaite crève-cœur de 6-5 en prolongation contre les Golden Knights de Vegas, jeudi. Durant cette période, il a affiché une moyenne de buts accordés de 3,85, un pourcentage d'arrêts de ,873 et seulement deux départs de qualité (% arr. de ,900 ou plus).

Des chiffres aux antipodes de ce qu'il avait offert depuis ses débuts comme gardien régulier dans la LNH. En 63 matchs, il a signé 46 victoires, premier dans la LNH. Sa moyenne était de 2,16, troisième parmi les gardiens avec au moins 30 départs, et son pourcentage d'arrêts était de ,923, au sixième rang du circuit.

Surtout, il a permis à son équipe de gagner la première Coupe Stanley de son existence, en juin dernier.

Il y a toutefois une rançon à toute cette gloire. Depuis le 7 janvier 2019, Binnington est le gardien qui a disputé le plus de matchs dans la LNH, en incluant les séries éliminatoires, avec 96. Suivent Sergei Bobrovsky (85), des Panthers de la Floride, et Martin Jones (84), des Sharks de San Jose, ainsi que Connor Hellebuyck (84), des Jets de Winnipeg.

C'est une lourde charge de travail pour un gardien qui, jusque-là dans sa carrière professionnelle, n'avait jamais joué plus de 45 matchs en une saison. Ça devait finir par le rattraper, et c'est ce qui semble s'être passé.

Video: STL@CGY: Binnington stoppe Gaudreau deux fois

Poolers, ne cédez surtout pas à la panique. Une léthargie de la sorte, tous les gardiens en ont connu une depuis un an, particulièrement ceux qui sont utilisés à profusion par leur équipe. Par exemple, Hellebuyck a connu une séquence difficile de neuf parties en décembre, où il n'a réussi que trois départs de qualité en neuf matchs, avec une moyenne de 3,97 et un pourcentage d'arrêts de ,879. Carey Price, des Canadiens de Montréal, est aussi passé par là à deux reprises cette saison. Pourtant, les deux sont parmi les gardiens les plus payants pour les poolers cette saison. 

Les Blues feraient bien de donner quelques journées de congé à Binnington afin de lui permettre de reprendre la forme. Son adjoint, Jake Allen, connaît une très bonne saison avec une fiche de 8-5-3, une moyenne de 2,26 et un pourcentage d'arrêts de ,925, mais il n'a amorcé que 16 parties cette année, la dernière datant du 31 janvier. C'est peu, et ça pourrait revenir hanter les Blues en séries éliminatoires si Binnington souffre de fatigue rendu là.

Malgré ses récents insuccès, Binnington demeure au troisième échelon du classement.

Voici le classement des 25 meilleurs gardiens de la LNH pour les poolers :

1. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 1er

2. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 2e

3. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 3e

4. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 4e

5. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 5e

6. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 9e

7. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 7e

L'arrivée de Jack Campbell devrait lui permettre d'obtenir quelques congés de plus. Pour Andersen, c'est une très bonne chose. Pour les poolers, ce l'est moins, puisque les Maple Leafs ne pouvaient se passer de lui.

8. Elvis Merzlikins, CBJ
La semaine dernière : 6e

9. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 10e

10. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 21e

Il est de retour en santé et il en a profité pour signer deux victoires en autant de rencontres. Les Flyers sont dans la course aux séries éliminatoires et il risque de voir beaucoup d'action.

11. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 12e

12. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière : 8e

Il devait revenir au jeu cette semaine, mais il s'est blessé à nouveau lors d'un entraînement. L'attente commence à être très longue pour les Coyotes. D'ici là, Antti Raanta a fait un bon travail cette semaine.

13. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 17e

14. Mike Smith, EDM
La semaine dernière : 18e

15. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 13e

16. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 11e

Bobrovsky a retrouvé ses mauvaises habitudes de début de saison, lui qui vient de subir cinq défaites de suite (0-4-1) avec une moyenne de 3,86 et un pourcentage d'arrêts de ,884. Les Panthers risquent de rater les séries éliminatoires en raison de ses performances.

17. Ilya Samsonov, WSH
La semaine dernière : 18e

18. Tristan Jarry, PIT
La semaine dernière : 14e

19. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 19e

20. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 16e

21. Semyon Varlamov, NYI
La semaine dernière : s.o.

22. Jaroslav Halak, BOS
La semaine dernière : 25e

23. Mackenzie Blackwood, NJD
La semaine dernière : s.o.

Blackwood est au centre des succès des Devils, lui qui compte quatre victoires en cinq matchs et qui n'a permis qu'un but sur les 109 derniers tirs qu'il a affrontés. 

24. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 24e

25. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 22e


Ont quitté le top-25
Thomas Greiss, NYI
Petr Mrazek

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.