Skip to main content

Clarke MacArthur ne jouera plus cette saison

L'attaquant d'Ottawa souffre de séquelles liées à des commotions cérébrales depuis près de deux ans

par Chris Stevenson / Correspondant NHL.com

OTTAWA -- L'attaquant Clarke MacArthur ne jouera plus cette saison parce qu'il souffre de séquelles liées à une commotion cérébrale, a indiqué le directeur général des Sénateurs d'Ottawa Pierre Dorion, vendredi.

 

« À la suite de nombreuses discussions avec plusieurs médecins, nous avons décidé que Clarke MacArthur ne jouera pas cette saison, a déclaré Dorion. Clarke est anéanti par cette nouvelle. Il avait l'impression de n'avoir aucun symptôme mais nous avons toujours dit, tout au long de ce processus à long terme, que ce seraient les médecins qui décideraient si Clarke allait pouvoir jouer.

 

« À l'heure actuelle, et après avoir consulté plusieurs médecins dont plusieurs médecins indépendants, ils estiment tous que Clarke ne devrait pas jouer cette année. »

Dorion a par ailleurs annoncé que le gardien Craig Anderson reviendra avec l'équipe d'ici la fin de janvier ou le début de février. Anderson, dont le dernier match remonte au 5 décembre contre les Penguins de Pittsburgh, est en congé pour motif personnel afin d'être auprès de son épouse Nicholle. Celle-ci reçoit présentement des traitements pour un cancer de la gorge.

 

« Craig nous a fait savoir qu'une fois qu'il sera de retour, il sera de retour pour de bon, a dit Dorion. Il n'y a pas vraiment d'échéancier [pour son retour au jeu]. Quand Craig se joindra à l'équipe, on ne l'enverra pas devant le filet tout de suite. On sait tous qu'il aura besoin de 10 à 14 jours. On va être très prudent. »

 

Anderson a une fiche de 12-6-1 cette saison avec une moyenne de buts alloués par match de 2,46 et un pourcentage d'arrêts de ,924. Mike Condon a amorcé 16 des 17 derniers matchs des Sénateurs, dont 11 de suite.

 

MacArthur, qui a 31 ans, s'entraînait dans le but de revenir au jeu à la suite de sa plus récente commotion cérébrale, qu'il a subie le 25 septembre quand il a été frappé par le défenseur Patrick Sieloff lors d'un match intra-équipe tenu pendant le camp d'entraînement.

 

Les problèmes de commotion cérébrale de MacArthur ont commencé le 16 février 2015, quand il y a eu collision entre le gardien Robin Lehner et lui alors qu'il tentait de mettre fin à une échappée de Jay McClement, des Hurricanes de la Caroline. MacArthur est revenu au jeu le 28 mars et il a pris part à neuf matchs du calendrier régulier, suivis de six rencontres des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

 

À l'occasion d'un match préparatoire disputé en septembre 2015, il y a eu collision entre son coéquipier Mark Fraser et lui alors qu'il tentait de mettre en échec l'attaquant des Canadiens de Montréal Alex Galchenyuk. MacArthur a amorcé la saison et un diagnostic de commotion cérébrale a été posé après qu'il eut chuté durant un match contre les Blue Jackets de Columbus, le 14 octobre.

 

Il a raté le reste de la saison 2015-16, mais il a reçu le feu vert pour prendre part au camp d'entraînement en septembre dernier.

 

« On pensait tous que Clarke allait jouer, et moi aussi, a déclaré Dorion. Ça faisait un bon moment qu'il disait qu'il se sentait bien, alors ç'a été un peu un choc pour nous. Mais d'abord et avant tout, c'est la santé de Clarke qui importe. L'organisation, l'équipe, la Ligue a cette responsabilité. On suit des protocoles. On fait toutes les choses correctement et quand de nombreux médecins nous indiquent qu'il ne devrait pas jouer au hockey cette saison, on va tout simplement suivre ce protocole. »

 

Le nom de MacArthur est inscrit sur la liste des blessés à long terme. Il est sous contrat avec l'équipe jusqu'à l'issue de la saison 2019-20.

 

MacArthur a 304 points (133 buts, 171 aides) en 548 matchs dans la LNH avec les Sabres de Buffalo, les Thrashers d'Atlanta, les Maple Leafs de Toronto et les Sénateurs.

 

Dorion a affirmé qu'il explorait la possibilité de réaliser une transaction dans le but de combler le vide laissé par l'absence de MacArthur.

 

« Je suis certain que lorsque cette nouvelle sera diffusée, je vais recevoir plusieurs appels. En ce moment, les prix qu'on demande de payer sont ridiculement élevés, autant pour des joueurs de location que pour les autres », a dit Dorion, dont l'équipe occupe le deuxième rang dans la section Atlantique avec une fiche de 24-15-4 et affrontera les Maple Leafs de Toronto samedi (19h HE ; TVA Sports, CBC, CITY, NHL.TV). « On est à l'aise avec ce qu'on a sous la main ici. On est prêt à donner quelque chose pour obtenir quelque chose. Tu ne peux pas obtenir un joueur de premier plan en retour d'un choix de septième tour.

 

« En disant ça, je me mets probablement un peu de pression sur les épaules. Mais si on ne fait rien, ce sera parce que j'aime mieux l'équipe qu'on a. »

En voir plus