Skip to main content

Clare Drake décède à 89 ans

Le membre du Temple de la renommée est l'entraîneur comptant le plus de victoires au hockey universitaire canadien

par LNH.com @LNH_FR / LNH.com

Le membre du Temple de la renommée du hockey Clare Drake, l'entraîneur-chef comptant le plus de victoire au hockey universitaire canadien, est décédé dimanche. Il avait 89 ans.

Drake a dirigé le programme de l'Université de l'Alberta pendant 28 ans avant de quitter en 1989, concluant sa carrière avec 697 victoires et six championnats de la Coupe Université. Il a aussi dirigé les Oilers d'Edmonton durant la saison 1975-1976 de l'Association mondiale de hockey, en plus d'être le co-entraîneur de l'équipe olympique canadienne de 1980 à Lake Placid. Il a aussi été entraîneur adjoint chez les Jets de Winnipeg en 1989-1990.

Il a été intronisé au Temple de la renommée en novembre dernier.

Drake a été un mentor pour plusieurs entraîneurs de la LNH, dont Mike Babcok (Maple Leafs de Toronto), Barry Trotz (Capitals de Washington) et Bill Peters (Flames de Calgary).

« Quand tu es jeune, tu penses que tout doit être un secret, a dit Trotz. Ce que tu découvres, c'est que les plus intelligents partagent leurs secrets. Ils veulent que tu apprennes et que tu deviennes meilleur.

« C'était ça, Clare Drake. »

Babcock l'a décrit comme le John Wooden du hockey. Wooden a remporté 10 titres de la NCAA en basketball masculin en 12 saisons avec UCLA, dont une séquence de sept consécutifs de 1967 à 1973.

« Je suis un entraîneur-chef aujourd'hui grâce à Clare Drake, a indiqué Babcock. Il est responsable d'une portion importante de la croissance du hockey canadien au niveau tactique et stratégique à travers le Programme national de certification des entraîneurs.

La chose la plus importante pour moi est que si Clare Drake avait été dans la NCAA, il serait John Wooden. C'est ce qu'il est et il a influencé tellement de gens. C'était un homme intègre doté d'une grande fibre morale. La plupart des joueurs qu'il a dirigés sont devenus de bonnes personnes - de bons docteurs, de bons avocats - pas nécessairement de bons joueurs professionnels, mais il a eu un impact important sur la communauté. Et pour tous les entraîneurs qu'il a croisés - Dave King, Ken Hitchcock ou peu importe - il nous a tous aidés.

« J'ai eu la chance de rencontrer John Wooder quand j'étais à Anaheim. J'ai eu le privilège de travailler et d'apprendre avec Scotty Bowman chez les Red Wings de Detroit. Clare Drake était un leader et un bâtisseur comme eux, mais il n'a jamais eu droit à la même reconnaissance parce que la majorité de son travail se faisait dans l'ombre. Il était temps que ça change. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.