Skip to main content

Cinq questions avec… Carter Hart

Le gardien des Flyers revient sur sa première année dans la LNH et parle de l'influence de l'univers de Spider-Man pour le design de ses masques

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Carter Hart a obtenu le départ dans une victoire de 4-1 des Flyers face aux Ducks d'Anaheim, mardi, exactement un an après avoir été rappelé de Lehigh Valley dans la Ligue américaine de hockey (LAH) le 17 décembre 2018.

« C'est fou de penser que ça fait un an que je suis dans la LNH, a lancé Hart. Ç'a passé tellement vite. »

À LIRE AUSSI : Flyers : une première visite de Lindblom depuis l'annonce de son cancerFolin attristé pour son ami Lindblom

Quand il a fait ses débuts face aux Red Wings de Detroit un jour plus tard, Hart est devenu le sixième de huit gardiens à avoir obtenu un départ pour les Flyers la saison dernière, un record de la LNH.

Il est débarqué avec l'étiquette du jeune gardien de concession autour duquel les Flyers allaient pouvoir bâtir et il a commencé à livrer la marchandise. Hart montre une fiche de 11-7-3 avec une moyenne de buts alloués de 2,40 et un pourcentage d'arrêts de ,912 en 23 matchs (21 départs) cette saison.

Il a conservé un dossier de 27-20-4 avec une moyenne de 2,65 et un pourcentage de ,915 en 54 matchs depuis ses débuts dans la LNH, le 18 décembre 2018. Il a réussi une série de huit victoires entre le 14 janvier et le 9 février qui a égalé le record de la LNH pour la plus longue séquence du genre par un gardien avant l'âge de 21 ans (Jocelyn Thibault avec les Nordiques de Québec, 6 au 26 mars 1995). Il maintient un pourcentage à forces égales de ,916, alors qu'il a fait face à 1322 lancers à forces égales, le 16e plus haut total depuis qu'il a fait ses débuts.

Voici cinq questions avec… Carter Hart :

Qu'est-ce qui est différent pour toi en ce moment comparativement à quand tu es débarqué dans la LNH l'année dernière?

« Il n'y a rien de très différent. J'ai travaillé sur quelques aspects de mon jeu durant l'été. J'ai gardé la même approche et j'essaie de prendre les choses une journée à la fois. J'essaie d'arriver à l'aréna avec un état d'esprit renouvelé chaque jour. Nous sommes dans un sport où ce qui importe est ce que tu accomplis dans le moment présent et non dans le passé. Je pense donc qu'il faut prendre les choses une journée à la fois. »

C'est le rêve de tous les jeunes joueurs d'évoluer dans la LNH, mais après y être parvenu, à quel moment as-tu réalisé que tu étais désormais un joueur de la LNH?

« Ç'a pris environ un mois. J'ai réalisé que les autres joueurs sont humains eux aussi. Je jouais contre certaines de mes idoles, mais ce sont des humains comme vous et moi. C'est là que j'ai réalisé que je suis dans la LNH et que j'ai ma place ici moi aussi. »

Quel a été le plus gros ajustement que tu as eu à faire au cours de la dernière année?

« Prendre soin de mon corps a été un élément important de ma routine. M'assurer que je dors assez, que je m'alimente bien. Nous avons joué beaucoup de hockey récemment, 16 matchs en 30 jours au mois de novembre, donc ça fait beaucoup de courtes nuits. Je pense donc qu'il est très important d'essayer de se reposer le plus possible pour offrir de bonnes prestations quand il y a plusieurs matchs en un court laps de temps. »

Video: PHI@COL: Hart sort la mitaine et vole Rantanen

Historiquement, les Flyers ont eu de la difficulté à développer de jeunes gardiens, donc plusieurs espèrent que tu seras le gardien de concession que l'équipe cherche depuis tant d'années. As-tu ressenti de la pression à l'aube de la saison?

« Non, j'ai eu bon été d'entraînement pour me préparer. Je me sens bien en ce moment. J'ai entamé l'été en travaillant sur quelques aspects de mon jeu et j'ai gagné en masse, en force et en vitesse. En jouant beaucoup de hockey en ce moment, c'est important de prendre soin de son corps et d'accomplir toutes les petites choses nécessaires pour être à ton mieux chaque soir. »

Ton masque était plutôt simple la saison dernière. Cette saison, tu en as plusieurs avec différents personnages de l'univers de Spider-Man. Est-ce une façon pour toi d'en dire plus sur qui tu es à l'extérieur de la patinoire?

« J'ai développé les designs avec Franny (Drummond, de Paint Zoo). J'ai adoré les films de Marvel avec Spider-Man et Venom. J'ai bien aimé le film "Venom", qui est sorti il y a quelques années (2018). L'idée vient de là. Et le personnage Carnage s'agence bien avec l'orange des Flyers, donc je trouvais que c'était une bonne idée de le mettre sur mon masque. »

Tweet from @NHLFlyers: Welcome to Carnage Hart World. pic.twitter.com/RI5JEkick6

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.