Skip to main content

Cinq intrigues en vue du Match des meilleurs espoirs

Les attaquants Mavrik Bourque et Dawson Mercer se retrouvent en bonne posture pour briller, jeudi

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

HAMILTON - Les 40 meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey sont réunis ce soir à Hamilton, en Ontario, pour disputer le traditionnel Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH.

Les représentants des trois ligues, celles de l'Ouest (WHL), de l'Ontario (OHL et du Québec (LHJMQ), ont été choisis par les dirigeants du Bureau central de dépistage de la LNH en fonction notamment du classement de la liste de mi-saison, qui a été publiée en début de semaine. Le spectacle promet donc d'être plutôt relevé.

À LIRE AUSSI: Meilleurs espoirs : Un premier duel Lafrenière c. ByfieldDawson Mercer : Un conte dont il est le héros

« Les 31 équipes de la LNH ont leur mot à dire dans le processus de sélection et sont très intéressées par ce duel qui met en vedette les meilleurs joueurs au pays, a déclaré Dan Marr, le directeur du Bureau. Ce match est une belle occasion pour les dépisteurs et les dirigeants d'évaluer le talent disponible en vue du prochain repêchage. »

Voici cinq intrigues à surveiller en vue de la rencontre de ce soir.

Qui aura le dessus entre Alexis Lafrenière et Quinton Byfield?

Ce n'est pas comme si cette rencontre allait déterminer lequel des deux meilleurs espoirs nord-américains allait être réclamé au premier rang du prochain repêchage de la LNH, en juin, mais elle permettra quand même de les voir s'affronter pour la toute première fois.

L'attaquant québécois s'est présenté à Hamilton avec une longueur d'avance, lui qui apparaît au premier rang sur la liste de mi-saison du Bureau central de dépistage de la LNH. Il totalise 73 points, dont 24 buts, en 34 rencontres avec l'Océanic de Rimouski et vient de mériter le titre de joueur le plus utile du Championnat mondial junior (CMJ).

Video: Lafrenière revient sur la victoire du Canada au CMJ

Byfield, auteur de 63 points, dont 25 buts, en 33 matchs avec les Wolves de Sudbury dans la OHL est au deuxième rang de la liste. Certains se demandent même s'il pourrait être devancé au deuxième échelon par l'Allemand Tim Stützle, considéré comme le meilleur espoir international.

Il y a donc un peu plus à l'enjeu pour Byfield, qui a été limité à un rôle de second plan avec le Canada au dernier CMJ.

« C'est tout un honneur d'être ici et de jouer avec tous ces joueurs de grand talent, a indiqué l'Ontarien. Ça permet de nous comparer et de faire connaissance avec les gars de la LHJMQ et de la Ligue de l'Ouest ou de renouer avec d'anciens coéquipiers. Ce sera une belle expérience. »

Dawson Mercer pourra-t-il continuer de faire augmenter sa valeur?

C'est la mission dont semble investi l'attaquant originaire de Terre-Neuve depuis le début de la saison. 

Mercer a d'abord reçu la cote de « B », attribuée à un potentiel espoir de deuxième ou de troisième ronde, sur la liste préliminaire des joueurs à surveiller du Bureau de dépistage avant qu'elle soit révisée à « A », quelques semaines plus tard. 

Après s'être taillé un poste au sein de la formation canadienne qui a remporté l'or au dernier CMJ, Mercer est maintenant considéré comme le sixième meilleur espoir nord-américain - ce qui fait de lui un potentiel choix du top-15 du prochain repêchage. La progression est constante.

La nouvelle acquisition des Saguenéens de Chicoutimi aura la chance de se faire valoir en compagnie de Byfield et de Jake Neighbours sur le premier trio de la formation des Rouges. L'occasion est donc belle pour lui de produire un tant soit peu pour confirmer sa montée.

« Je veux simplement m'assurer de ne pas changer ma manière de jouer dans ces évènements importants, a déclaré l'auteur de 42 points en 26 matchs. J'ai vécu de grands moments dans les dernières semaines, mais je dois tourner la page et me remettre au travail. »

Jamie Drysdale sera-t-il en mesure de contrôler le match?

C'est fort possible que le défenseur de 17 ans soit l'une des étoiles de la rencontre. Après ce qu'on a vu de lui au CMJ, il ne serait pas du tout surprenant qu'il tire son épingle du jeu contre les meilleurs de son groupe d'âge grâce à son calme olympien et à son impressionnant coup de patin.

Il y a moins de deux semaines, l'arrière des Otters d'Erie obtenu plus de 25 minutes de temps de jeu contre la Finlande dans le match de demi-finale du CMJ, quand il a pris la place de Bowen Byram (malade) dans la formation. Il avait alors inscrit un but en plus d'être l'un des meilleurs joueurs sur la patinoire.

Tweet from @HC_WJC: Jamie Drysdale walks right in, doesn't even take his shoes off.pic.twitter.com/z6OMCojBoA

Ce n'est donc pas une surprise de voir son nom au troisième rang sur la liste de mi-saison des meilleurs espoirs nord-américains. Drysdale enfilera l'uniforme des Rouges et formera un duo avec le Québécois Jérémie Poirier, des Sea Dogs de Saint-Jean.

« On dirait qu'il est l'un de ces gars qui ne peut pas faire d'erreur, a vanté le gardien Nico Daws, qui l'a côtoyé au CMJ. Tout ce qu'il décide de faire avec la rondelle semble fonctionner. J'ai pu le constater en jouant avec lui au cours du dernier mois et je peux vous dire qu'il est incroyablement doué. »

Qui sera le héros que l'on n'attendait pas?

C'est presque devenu la marque de commerce de cette rencontre; un joueur qui n'est pas nécessairement sous les projecteurs réussit toujours à tirer son épingle du jeu et à faire parler de lui. L'an dernier, l'attaquant Jakob Pelletier avait amorcé la remontée de quatre buts des siens en touchant la cible en troisième période.

Pour ce que ça vaut, le Québécois avait éventuellement été sélectionné en première ronde par les Flames de Calgary (26e au total).

Loin de nous l'idée d'être chauvins, mais l'attaquant québécois Mavrik Bourque semble être dans une position favorable pour se faire valoir. C'est lui qui pivotera le premier trio des Blancs, flanqué d'un certain Alexis Lafrenière et de Seth Jarvis. 

Bourque connaît une bonne saison chez les Cataractes de Shawinigan et totalise 53 points en 40 rencontres, lui qui affronte la plupart du temps les meilleurs trios adverses. Il a même connu une séquence de 16 matchs avec au moins un point entre les mois de novembre et décembre.

Il devra saisir sa chance. 

Les gardiens pourront-ils briller malgré tout le talent offensif?

Dans un match de la sorte où les deux équipes sont bourrées de joueurs offensifs - même chez les défenseurs - c'est à se demander si les gardiens ont véritablement quelque chose à gagner. Surtout que les quatre portiers invités n'auront que 30 minutes chacun pour se faire valoir.

Nico Daws (Guelph), le premier gardien nord-américain répertorié sur la liste de mi-saison, et Brock Gould (4e - Moose Jaw) défendront la cage des Rouges tandis que Samuel Hlavaj (3e - Sherbrooke) et Dylan Garand (7e - Kamloops) se dresseront devant le filet des Blancs.

« Je n'avais pas réalisé que j'étais premier sur cette liste, c'est ma mère qui me l'a appris, a rigolé Daws, qui a gagné l'or avec Équipe Canada junior. Elle était plus excitée que moi. C'est bien de voir que mes efforts sont reconnus, mais je ne me concentre pas là-dessus. J'ai encore des choses à prouver. »

Hlavaj, un Slovaque, préfère quant à lui voir les choses du bon côté.

« Il y a beaucoup de talent dans les deux équipes, mais l'occasion est justement belle pour nous de briller en les muselant », a-t-il résumé.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.