Skip to main content

Cinq intrigues de la finale de l'Association de l'Est

Le défenseur des Sénateurs Erik Karlsson, et la marge d'erreur du gardien des Penguins Marc-André Fleury font partie des choses à surveiller

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Les Penguins de Pittsburgh se trouvent à quatre victoires d'atteindre la finale de l'Association de l'Est pour la deuxième année de suite. Le prochain obstacle dans la route des champions en titre est les Sénateurs d'Ottawa, une équipe que très peu d'observateurs voyaient en finale de l'Association de l'Est.

Les Sénateurs ont apprécié leur rôle de négligé depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017. Ils ont vaincu les Bruins de Boston et les Rangers de New York, chaque fois en six parties.

Ils seront encore une fois sans doute les négligés contre les Penguins, qui tentent de devenir la première équipe depuis les Red Wings de Detroit en 1997-98 à défendre leur titre. Les Penguins ont éliminé les Blue Jackets de Columbus en cinq parties et les Capitals de Washington en sept matchs pour atteindre ce point.

Le match no 1 de cette série quatre de sept aura lieu au PPG Paints Arena de Pittsburgh samedi (19 h 15 (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN).

Voici les cinq intrigues à surveiller au cours de cette série quatre de sept :

1. Est-ce qu'Erik Karlsson est le meilleur joueur de cette série?

Le simple fait de suggérer que le défenseur des Sénateurs Erik Karlsson pourrait être le meilleur joueur d'une série qui met en vedette les centres des Penguins Sidney Crosby et Evgeni Malkin peut en faire sourciller quelques-uns dans le monde du hockey. 

Mais Karlsson a probablement été le meilleur joueur au cours des deux premières rondes des séries 2017 malgré le fait qu'il joue avec deux fêlures dans le talon gauche. Il a pratiquement permis à lui seul aux Sénateurs de vaincre les Rangers avec des buts ou des mentions d'aide à des moments cruciaux dans chacune de leurs victoires.

Il a marqué les buts gagnants dans les matchs no 1 et 6. Il a préparé le but égalisateur de Jean-Gabriel Pageau inscrit avec 62 secondes à faire à la troisième période du match no 2. Dans le match no 5 il a été à l'origine des buts de Derick Brassard, qui créait l'égalité à 18:34 du troisième tiers, et de Kyle Turris en prolongation.

Les chances des Sénateurs de remporter cette série vont augmenter exponentiellement si Karlsson s'avère être le meilleur sur la glace parmi les deux équipes. Il est capable de l'être.

2. La marge d'erreur de Marc-Andre Fleury rétrécit

Le gardien Marc-Andre Fleury pourrait être considéré comme le joueur le plus utile des Penguins jusqu'ici en séries. S'il ne continue pas à l'être, il se pourrait que Matt Murray se retrouve devant le filet contre les Sénateurs. Il a été suffisamment en santé pour servir d'auxiliaire à Fleury mercredi.

Murray, qui devait être le gardien partant de l'équipe au cours du tournoi printanier, a subi une blessure au bas du corps au cours de la période d'échauffement avant le match no 1 de la première ronde. 

Fleury a été appelé en renfort, et il a répondu avec huit victoires, une moyenne de buts alloués de 2,55 et un pourcentage d'arrêts de ,927 en 12 parties. Il a repoussé 29 tirs pour signer un jeu blanc de 2-0 dans le match no 7 contre Washington.

Murray semble toutefois prêt à revenir au jeu, et si Fleury ne peut poursuivre sur sa lancée, l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan n'aura probablement aucun problème à procéder à un changement de gardien.

Cela ne veut pas dire qu'un changement sera apporté devant le filet. Mais avec un Murray en santé, il ne fait aucun doute que la marge d'erreur de Fleury sera plus courte.

3. Dion Phaneuf vs Phil Kessel

Le défenseur des Sénateurs Dion Phaneuf et l'ailier droit des Penguins Phil Kessel ont été coéquipiers avec les Maple Leafs de Toronto pendant six saisons (de 2009-10 à 2014-15). Ils ont été les deux plus gros noms à être échangés par les Maple Leafs dans le cadre de leur reconstruction.

Selon toute vraisemblance, Phaneuf et Kessel semblent être de bons amis. Phaneuf a confié à Sportsnet en juillet qu'il était demeuré en contact avec Kessel tout au long du parcours des Penguins en séries l'an dernier. Kessel a défendu Phaneuf au cours d'une sortie qui a beaucoup fait parler le 3 mars 2015, alors qu'il a vilipendé les médias pour le niveau d'attention auquel était soumis Phaneuf, qui était alors capitaine des Maple Leafs.

Ils sont maintenant des adversaires, et ils pourraient être opposés l'un à l'autre très souvent, surtout si les Sénateurs tentent d'opposer Karlsson et Marc Methot à Crosby le plus souvent possible. Cela ferait en sorte que Phaneuf et Cody Ceci verraient souvent Malkin et Kessel. 

4. Marc Methot retrouve Crosby

Le duel entre Crosby et Karlsson est clairement celui qui retiendra l'attention dans la série, mais un incident entre Crosby et Methot au cours de la saison régulière va certainement faire parler à l'approche du match no 1. 

Le 23 mars, un coup de bâton de Crosby a brisé un doigt de la main gauche de Methot. Methot a raté les neuf derniers matchs de la saison régulière ainsi que le match no 1 de la première ronde contre les Bruins.

Methot a repris sa place dans l'alignement des Sénateurs à partir du match no 2 contre Boston, jouant régulièrement aux côtés de Karlsson sur la première paire de défenseurs. Crosby est revenu au jeu pour les Penguins après avoir raté le match no 4 contre les Capitals en raison d'une commotion cérébrale.

Cette histoire pourrait s'éteindre lorsque la série va commencer, à moins qu'une rivalité s'installe entre Crosby et Methot, mais il faut se préparer à en entendre parler, surtout à Ottawa, au cours des prochains jours.

5. Les Sénateurs fonctionnent bien sous pression

Si les rencontres sont serrées, il faut se demander si cela avantagera les Sénateurs, ces derniers étant particulièrement impressionnants dans les matchs décidés par l'écart d'un but depuis le début des séries.

Les Sénateurs montrent une fiche de 7-2 dans ces parties depuis le début du tournoi printanier. Leurs quatre victoires contre les Bruins au premier tour ont été remportées par un but, tout comme leurs trois premiers gains contre les Rangers. Ils ont pourtant eu les devants pendant seulement 13:10 au cours des cinq premiers matchs.

Les Penguins affichent un dossier de 3-2 dans les matchs décidés par un but. Trois de leurs victoires ont été signées avec un écart de trois buts ou plus, ce qui devrait aussi alarmer les Sénateurs.

En voir plus