Skip to main content

Cinq facteurs-clés: Red Wings vs Lightning, match no

Detroit doit trouver la faille chez le gardien de Tampa Bay Ben Bishop, à l'occasion de ce qui pourrait être le dernier match de Pavel Datsyuk dans la LNH

par Nicholas J. Cotsonika / Chroniqueur NHL.com

TAMPA - Les Red Wings de Detroit et le Lightning de Tampa Bay disputeront le cinquième match de leur série du premier tour dans l'Association de l'Est, jeudi soir au Amalie Arena (19h HE; TVA Sports 2, CBC, NBCSN, SUN, FS-D). Le Lightning mène la série quatre de sept 3-1.

Voici cinq facteurs-clés à considérer en vue de cette cinquième rencontre :

1. Avoir la foi: Si vous êtes les Red Wings, vous devez oublier que les équipes confrontées à des déficits de 3-1 à l'occasion des séries éliminatoires de la Coupe Stanley sont venues de l'arrière pour remporter la série dans seulement 10 pour cent des cas. Vous devez oublier que vous êtes à l'étranger, où vous avez perdu les deux premiers matchs par un score cumulatif de 8-4. Vous devez vous attarder au fait que vous avez remporté le troisième match - et franchement dominé, en fait - et que dans chacun des trois autres affrontements, le score était égal en troisième période.

« C'est comme ça qu'une série se déroule parfois, a noté le défenseur des Red Wings Danny DeKeyser. Ça se résume à une occasion ici, une occasion là. »

2. Point final: Si vous vous alignez avec le Lightning, oubliez que les probabilités vous favorisent et que vous avez droit à trois chances de remporter un match. L'an dernier, votre série du premier tour contre les Red Wings a nécessité sept rencontres; au deuxième tour, vous aviez une avance de 3-0 contre les Canadiens de Montréal mais vous aviez eu besoin de six matchs pour les éliminer; et vous avez ensuite eu l'occasion d'éliminer les Rangers de New York en six, mais il vous avait fallu un septième affrontement pour en venir à bout en finale de l'Association de l'Est. Ces matchs supplémentaires vous ont peut-être rattrapé dans le détour en finale de la Coupe Stanley, que vous avez perdue en six matchs face aux Blackhawks de Chicago.

Lorsqu'on lui a demandé, sur une échelle de 1 à 10, à quel point la perspective d'un repos pouvait servir d'outil de motivation, l'entraîneur du Lightning John Cooper a répondu : « Dix ».

Il a ensuite ajouté : « C'est parce les séries sont une guerre d'usure. Chaque fois que tu as la chance de te donner un répit, tu veux en profiter. »

3. Trouver la faille chez Bishop: Le gardien du Lightning Ben Bishop a accordé deux buts à chacun des matchs et il affiche un pourcentage de ,937 depuis le début de la série. Il n'a concédé que trois buts sur des tirs sans entrave. Les Red Wings, qui se sont classés au 23e rang dans la LNH pour les buts marqués en saison régulière, estiment qu'ils ont bien joué à cinq contre cinq mais qu'ils n'ont pas assez produit à l'attaque face à Tampa Bay, tandis que leur jeu de puissance n'a inscrit qu'un but en 21 occasions depuis le début de la série.

« Évidemment, ce n'est pas suffisant », a souligné l'attaquant Gustav Nyquist, qui a inscrit son deuxième but à ses 21 plus récentes sorties lors du quatrième match. « Nous avons eu de la difficulté à marquer des buts et c'est de ma faute, c'est de la faute à plusieurs des gars ici. Nous voulons être une équipe qui peut se fier à sa profondeur. Nous estimons que plusieurs de nos trios peuvent marquer des buts. Mais la rondelle ne veut pas entrer. »

4. Appliquer de la pression: Le Lightning a donné du fil à retordre aux Red Wings en échec-avant au cours des deux premières rencontres, forçant ceux-ci à commettre des erreurs et des revirements. Cela a mené directement au filet vainqueur marqué en troisième période du premier match, quand Nikita Kucherov a enlevé la rondelle à Darren Helm profondément dans la zone de Detroit.

« Ils ont beaucoup d'énergie à domicile, a fait remarquer DeKeyser. Ils semblent jouer avec un peu plus de vigueur qu'à l'étranger. Nous devons être plus alertes avec la rondelle et nous entraider pour sortir la rondelle de notre zone, parce que nous savons qu'ils vont s'amener à pleine vapeur. »

5: La magie de Pavel: Ce pourrait être le dernier match que le joueur de centre des Red Wings Pavel Datsyuk disputera dans la LNH, alors que l'homme aux feintes magiques prévoit retourner chez lui en Russie à l'issue de la présente saison. Datsyuk, qui est âgé de 37 ans, n'a encore récolté aucun point dans cette série; mais les Red Wings tiennent un registre à l'interne au chapitre du différentiel des occasions de marquer et, selon l'entraîneur Jeff Blashill, Datsyuk occupe le premier rang dans l'équipe dans cette catégorie.

« Si on regarde le processus, Pavel a fait du bon travail, a affirmé Blashill. Nous aimerions qu'un peu tout le monde dans l'alignement produise un peu plus. Nous aimerions marquer plus de deux buts ce soir. Pour y arriver, il faudra que plusieurs de nos joueurs obtiennent beaucoup d'occasions de marquer, lui comme les autres. »

En voir plus