Skip to main content

Cinq clés : Sénateurs vs Rangers, match no 3

New York devrait se nourrir de la passion des partisans; Ottawa prêche la prudence en avantage numérique

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

SÉNATEURS vs RANGERS
19h H.E.; TVA Sports, CBC, NBCSN

Ottawa mène la série quatre de sept 2-0

NEW YORK -- Les Sénateurs d'Ottawa ont remporté les matchs no 1 et 2 à domicile et ils tenteront de prendre une avance de 3-0 sur les Rangers de New York lors du match no 3 de la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Est au Madison Square Garden mardi.

Les équipes qui prennent une avance de 2-0 dans une série quatre de sept la remportent 86,6 pour cent du temps (309-48), selon l'Elias Sports Bureau.

Les Rangers ont accusé un retard de 0-2 dans une série sept fois depuis 2006, chaque fois avec le gardien no 1 Henrik Lundqvist. Ils sont parvenus à venir de l'arrière pour remporter une de ces séries (quarts de finale de l'Association de l'Est 2013 face aux Capitals de Washington).

Voici les cinq clés du match no 3:

1. L'avantage de la glace

L'avantage du dernier changement pourrait aider les Rangers à prendre l'avantage dans le cercle des mises en jeu. Ils ont eu des difficultés à Ottawa, surtout dans le match no 2, quand ils n'ont remporté que 42 pour cent des engagements (37-en-89).

De plus, les Rangers devront se nourrir du soutien de leurs partisans. Ils l'ont bien fait lors des matchs no 4 et 6 contre les Canadiens de Montréal en première ronde, ayant remporté chaque match. Ils n'ont pas élevé leur jeu dans le match no 3 et ils se sont inclinés.

« Il y a beaucoup de mots qui peuvent décrire notre approche du match, a dit le joueur de centre Mika Zibanejad. C'est une question de ténacité. Nous devons travailler plus fort qu'eux. »

2. Du jeu physique contre Erik Karlsson

Les Rangers savent que Karlsson joue malgré une blessure au pied et ils veulent le plaquer autant que possible, mais c'est encore difficile parce que le Suédois est si insaisissable.

New York devra lancer la rondelle en fond de territoire derrière Karlsson pour forcer ce dernier à la récupérer et à prendre des décisions rapides face à l'échec avant. Il dispute beaucoup de minutes sur la glace et il est blessé.

3. Le rappel de Jean-Gabriel Pageau

Pageau a marqué quatre buts lors du match no 2, dont deux dans les dernières 3:19 du temps réglementaire et un en deuxième prolongation.

Le défenseur des Ranger Ryan McDonagh a indiqué que Pageau avait déjà été sur le radar en raison de ses contributions dans d'autres aspects de jeu, surtout en infériorité numérique, mais ils devront désormais lui accorder une attention particulière en territoire offensif, aussi.

4. La prudence sur le jeu de puissance pour Ottawa

Les Sénateurs ont marqué un but et pris de l'élan sur leurs trois occasions en avantage numérique lors du match no 1. Ce n'était toutefois pas le cas lors du match no 2, quand Ottawa a eu un rendement de 0-en-4 sur le jeu de puissance, cédant deux buts en infériorité numérique aux Rangers.

L'entraîneur d'Ottawa Guy Boucher a fait remarquer que les déboires des siens lors du match no 2 se sont mieux expliqués par les erreurs des Sénateurs qui ont donné des buts à Michael Grabner et Derek Stepan, plutôt que le jeu des Rangers.

« Chaque but a été à notre faute, a dit Boucher. Sur le premier, un de nos joueurs a lancé sans bonne raison alors que nous contrôlions le disque en zone offensive, et ils se sont échappés vers l'autre bout. L'autre but a été causé par un tir raté et un jeu mal effectué en zone offensive. Nous n'étions simplement pas très prudents. »

5. Les Sénateurs doivent également jouer désespérément

Les Rangers comprennent l'importance d'une victoire dans le match no 3. Les Sénateurs savent qu'ils auront toujours l'avance dans la série, quoi qu'il arrive.

« C'est facile de dire qu'il y a du désespoir, mais jusqu'à ce que tu te trouves vraiment dans le pétrin, tu dois créer ce désespoir de façon superficielle », a expliqué Boucher.

Boucher ne se préoccupe pas de la réplique des Sénateurs, citant comme exemple la série de première ronde face aux Bruins de Boston. Les Sénateurs ont eu une avance de 2-1 et de 3-2 en vue des matchs no 4 et 6 au TD Garden, respectivement. Ils ont remporté chaque match.

« Ils ont eu tout le désespoir et nous avons dû l'égaler, et nous avons réussi, a mentionné Boucher. Ce devrait être le match le plus difficile de la saison. »

Alignement prévu des Sénateurs

Viktor Stalberg -- Kyle Turris -- Mark Stone
Clarke MacArthur -- Derick Brassard -- Bobby Ryan
Mike Hoffman -- Jean-Gabriel Pageau -- Alexandre Burrows
Ryan Dzingel -- Zack Smith -- Tommy Wingels

Marc Methot -- Erik Karlsson
Dion Phaneuf -- Cody Ceci
Fredrik Claesson -- Ben Harpur

Craig Anderson
Mike Condon

Retranchés : Tom Pyatt, Chris Kelly, Chris Wideman, Chris Neil, Colin White, Jyrki Jokipakka, Chris DiDomenico
Blessé : Mark Borowiecki (bas du corps)

Alignement prévu des Rangers

Jimmy Vesey -- Derek Stepan -- Rick Nash
Chris Kreider -- Mika Zibanejad -- Mats Zuccarello
Michael Grabner -- Kevin Hayes -- Jesper Fast
Tanner Glass -- Oscar Lindberg -- J.T. Miller

Ryan McDonagh -- Dan Girardi
Marc Staal -- Nick Holden
Brady Skjei -- Brendan Smith  

Henrik Lundqvist
Antti Raanta

Retranchés : Pavel Buchnevich, Adam Clendening, Kevin Klein, Matt Puempel, Steven Kampfer, Brandon Pirri
Blessé : Aucun

En voir plus