Skip to main content

Cinq clés: Canadiens vs Rangers, match no 4

L'attaquant russe Pavel Buchnevich s'amene en renfort pour New York

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NEW YORK - Les Rangers de New York doivent trouver une façon d'imposer leur style aux Canadiens de Montréal plutôt que de subir le leur afin de revenir dans la série de premier tour de l'Association de l'Est entre les deux équipes, mardi (19h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

Accusant un retard de 2-1, les Rangers doivent également trouver le moyen de mettre fin à leur séquence d'insuccès devant leurs partisans en séries. Ils n'ont pas gagné chez eux en séries depuis le 16 mai 2015, soit depuis le match no 2 de la finale de l'Association de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay. La séquence commence à peser lourd, les journalistes la ramenant continuellement sur le tapis.


Voici les cinq clés pour le match no 4 :


1. Le fameux premier but


Le grand cliché de l'importance d'obtenir le premier but prend tout son sens, mardi. S'ils le réussissent, en plus de faire embarquer la foule davantage, les Rangers pourraient faire tourner le vent de face qui les empêche d'avancer depuis cinq périodes de jeu.

Les Canadiens s'attendent à devoir subir une tempête d'entrée de jeu. Ils s'y attendaient pour le début de la troisième rencontre. La tempête n'est pas réellement venue. Mardi, elle devrait déferler. Les Rangers n'ont pas le choix s'ils veulent éviter de se retrouver acculés au mur.

« La réaction à avoir, c'est d'essayer d'imposer notre rythme au lieu de subir le leur », a noté l'attaquant Phillip Danault. 

2. Les meilleurs doivent être les meilleurs


Les meilleurs joueurs des Rangers sont supplantés par les meilleurs des Canadiens jusqu'à maintenant, à l'exception du gardien Henrik Lundqvist qui fait jeu égal avec son rival Carey Price. Comme l'a dit le capitaine Ryan McDonagh, « leurs joueurs de soutien sont mêmes meilleurs que les nôtres ».


Les attaquants vedettes Mika Zibanejad et Chris Kreider, nommément, ainsi que les Rick Nash, Derek Stepan et Mats Zuccarello doivent emmener les joueurs de soutien dans leur sillon. 

3. Vigneault le cachottier


Alain Vigneault continue de faire le cachottier. L'entraîneur des Rangers refuse de faire part des changements à la formation qu'il pourrait effectuer. À l'entraînement lundi, l'attaquant recrue Pavel Buchnevich faisait partie d'un trio, en plus d'une unité en supériorité numérique.


Le Russe a amassé 20 points en 41 matchs en saison régulière. Son nom a été inséré dans la formation.


En défense, Nick Holden avait repris sa place dans le sextuor. L'expérimentation de Kevin Klein dans le troisième match n'a pas rapporté de dividendes.Holden a été de la partie, mardi.


Vigneault a par ailleurs levé le voile sur une anecdote savoureuse entourant la période de réchauffement du match de dimanche. Les Rangers ont présenté des trios complètement modifiés, sous l'œil attentif d'un des adjoints à l'entraîneur du Tricolore Daniel Lacroix.


Vigneault a expliqué que ses troupiers ont voulu jouer un tour à Lacroix, qu'ils connaissent pour plusieurs d'entre eux parce qu'il a passé une saison au sein du personnel d'entraîneurs des Rangers en 2013-14.


« Je n'ai rien eu à voir là-dedans », a assuré Vigneault en admettant avoir trouvé la blague bien bonne.
Reste à voir maintenant si les trios concoctés par Vigneault à l'entraînement lundi (voir plus bas) sont une blague pour son homologue Claude Julien.


Dans le camp du CH, Claude Julien va faire confiance aux mêmes joueurs qui lui ont fourni une prestation sans bavure, dimanche.


Torrey Mitchell sera de nouveau à l'aile droite au sein du quatrième trio et Brandon Davidson sera le sixième défenseur.


On doit s'attendre à ce que Davidson ne soit utilisé que sporadiquement, comme ç'a été le cas dimanche.
Julien a par ailleurs indiqué que le défenseur Alexei Emelin, blessé, continue de réaliser des progrès dans sa période de réadaptation à Montréal.


4. Le jeu de puissance


On a vu l'importance que le premier filet de la série inscrit en supériorité numérique a joué dans le dénouement de la rencontre, dimanche. Les deux premiers buts, en fait. Ils ont permis au CH de prendre les devants 2-0. Plus tôt, les Rangers avaient loupé deux occasions avec l'avantage d'un patineur.


Les Rangers sont toujours à la recherche d'un premier but en supériorité dans la série (0-en-10).

5. Intelligence, robustesse et passion


Ce sont les trois mots clés du match, selon l'attaquant Andrew Shaw des Canadiens.


« Intelligence : Bien gérer le match en vertu du score et du temps au cadran, et bien choisir son moment afin d'envoyer la rondelle en fond de territoire ou effectuer un jeu. »


« Robustesse : Préconiser un style physique en respectant les règles. »


« Passion : Ne pas craindre d'encaisser des coups dans les coins de patinoire et devant le filet, et bloquer des lancers. »


Si les Canadiens font tout ça correctement, comme ils l'ont fait dimanche, il y a de bonnes chances qu'ils reviennent à Montréal avec l'avance 3-1 dans la série.

Alignement prévu des Canadiens

Max Pacioretty -- Phillip Danault -- Alexander Radulov

Paul Byron -- Tomas Plekanec -- Brendan Gallagher

Dwight King -- Andrew Shaw -- Artturi Lehkonen

Alex Galchenyuk - Steve Ott - Torrey Mitchell

 

Andrei Markov - Shea Weber 

Jordie Benn -- Jeff Petry

Nathan Beaulieu - Brandon Davidson

 

Carey Price

Al Montoya

 

Retranchés: Michael McCarron, Nikita Nesterov, Andreas Martinsen, Brian Flynn

Blessé: Alexei Emelin (bas du corps)

 

Alignement prévu des Rangers


Chris Kreider - Mika Zibanejad - Pavel Buchnevich

Jimmy Vesey - Derek Stepan - Rick Nash

Mats Zuccarello - Kevin Hayes - J.T. Miller

Jesper Fast - Oscar Lindberg - Michael Grabner

 

Ryan McDonagh - Dan Girardi

Marc Staal - Nick Holden

Brady Skjei - Brendan Smith

 

Henrik Lundqvist

Antti Raanta

 

Retranchés : Adam Clendening, Kevin Klein, Matt Puempel, Brandon Pirri, Tanner Glass

Blessé : Aucun

 

 

 

 

En voir plus