Skip to main content

Cinq clés : Sénateurs vs Rangers, match no 6

Ottawa a misé sur la récupération dans sa préparation à son retour à New York

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NEW YORK - Les Rangers de New York seront en terrain connu devant leurs partisans à l'occasion du match no 6 de la série de deuxième tour dans l'Association de l'est contre les Sénateurs d'Ottawa, mardi (19h30 HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

En recul 3-2 dans la série quatre-de-sept, les Rangers vont s'atteler à la tâche d'orchestrer une quatrième remontée victorieuse en l'espace de cinq saisons.

 

Ils doivent d'abord l'emporter au Madison Square Garden, où ils ont déjà vaincu aisément les Sénateurs deux fois dans la série.

S'ils réussissent, ils pourront ensuite tenter de couronner l'exploit au Centre Canadian Tire à Ottawa, jeudi (19h30 TVA Sports, CBC, NBCSN).

Les Sénateurs tentent d'accéder à la finale de l'Est pour la troisième fois de leur existence (2003, 2007).

Voici les cinq clés pour le match 6 :

1. Henrik Lundqvist

Les Sénateurs croient l'avoir déstabilisé, mais le vétéran gardien est à son mieux quand les Rangers font face à l'élimination à domicile. Il a signé 10 victoires d'affilée depuis le match no 4 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Est contre les Penguins de Pittsburgh en 2008.

Les Sénateurs seraient avisés d'en finir dès mardi parce que Lundqvist a remporté ses six derniers matchs no 7 en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

2. L'expérience des Rangers

Les Rangers sont plutôt à l'aise dans les situations de matchs sans lendemain, particulièrement au Madison Square Garden. Plusieurs joueurs possèdent une vaste expérience en la matière. Le capitaine Ryan McDonagh a toutefois servi une mise en garde contre un excès de confiance, mardi matin.

« Nous ne devons pas penser que parce que nous l'avons déjà fait souvent, ça va arriver encore juste en nous présentant sur la glace. Nous devons afficher le bon état d'esprit et jouer à la hauteur de nos capacités », a déclaré McDonagh.

3. Marquer les premiers

Ça n'a pas été un facteur important depuis le début de la série parce que les Sénateurs n'ont pas encore réussi le premier but d'un match. C'est une clé importante dans le match no 6, surtout à New York où les Sénateurs ont mal paru. Marquer les premiers pourrait leur donner beaucoup de rythme, tout en semant le doute dans l'esprit des Rangers.

4. Repos salvateur

Les Sénateurs ont modifié leur routine à leur deuxième séjour à New York dans l'espoir de fournir une meilleure opposition aux Rangers. L'équipe n'a pas tenu de séance d'entraînement en bonne et due forme depuis le cinquième match, samedi. Le gardien Craig Anderson n'a pas revêtu l'uniforme lundi et mardi matin. Anderson risque-t-il d'être rouillé? Le repos devrait en tout cas avoir été salvateur pour le défenseur Erik Karlsson, qui joue malgré une blessure au talon gauche. Karlsson a offert toute une performance dans la victoire de 5-4 en prolongation, samedi, en amassant trois passes.

5. L'effet Chris Neil

Les entraîneurs n'ont pas voulu dire s'ils vont apporter des changements en vue de la sixième rencontre. Tanner Glass devrait encore être de la partie pour les Rangers puisque que Pavel Buchnevich s'est entraîné en compagnie du groupe de réservistes, mardi matin.

Est-ce que Guy Boucher des Sénateurs va revenir avec Chris Neil dans la formation? Neil a écopé d'une très mauvaise pénalité à l'endroit de Glass samedi. Il a été cloué sur le banc des siens pour le reste du match après avoir purgé sa peine.

Qu'à cela ne tienne, les joueurs des Sénateurs ont tous eu de bons mots à l'endroit du vétéran attaquant, en affirmant que son unique présence dans le vestiaire avait eu des retombées très positives.

La présence de Neil dans l'alignement n'est peut-être pas étrangère au regain d'énergie de joueurs comme Kyle Turris, Mike Hoffman et Derick Brassard.

Alignement prévu des Rangers

Jimmy Vesey - Derek Stepan -- Rick Nash

Chris Kreider -- Mika Zibanejad -- Mats Zuccarello

Michael Grabner -- Kevin Hayes -- Jesper Fast

Tanner Glass -- Oscar Lindberg -- J.T. Miller

Ryan McDonagh -- Dan Girardi

Marc Staal -- Nick Holden

Brady Skjei -- Brendan Smith

Henrik Lundqvist

Antti Raanta

Retranchés: Pavel Buchnevich, Adam Clendening, Kevin Klein, Matt Puempel, Steven Kampfer, Brandon Pirri

Blessé: Aucun

Alignement prévu des Sénateurs

Viktor Stalberg -- Derick Brassard -- Mark Stone

Mike Hoffman -- Kyle Turris -- Bobby Ryan

Tom Pyatt -- Jean-Gabriel Pageau - Chris Neil

Clarke MacArthur -- Zack Smith -- Alexandre Burrows

Marc Methot -- Erik Karlsson

Dion Phaneuf -- Cody Ceci

Ben Harpur -- Chris Wideman

Craig Anderson

Mike Condon

Retranchés: Tommy Wingels, Chris Kelly, Fredrik Claesson, Ryan Dzingel, Colin White, Jyrki Jokipakka, Chris DiDomenico

Blessé: Mark Borowiecki (bas du corps)

 

En voir plus