Skip to main content

Cinq clés : Sénateurs vs Penguins, match no 1

La santé d'Erik Karlsson et l'échec-avant à surveiller pour Ottawa; Pittsburgh devra connaître un bon départ à domicile

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

SÉNATEURS VS PENGUINS
19 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN
Match no 1 de la finale de l'Association de l'Est

PITTSBURGH - Trois jours après avoir remporté le match no 7 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Est, les Penguins de Pittsburgh seront les hôtes du match no 1 de la finale de l'Association de l'Est contre les Sénateurs d'Ottawa.

Il s'agit de la première série depuis le début du tournoi printanier qu'Ottawa amorce sur la route. Ils ont conservé une fiche de 3-0 à l'étranger contre les Bruins de Boston au premier tour, et de 1-2 contre les New York Rangers en deuxième ronde.

Voici les cinq clés du match no 1 :

1. La santé d'Erik Karlsson

Karlsson a quitté la glace après environ cinq minutes au cours de l'entraînement vendredi, mais il devrait être en uniforme. Il joue malgré deux fêlures au talon gauche subies en mars.

Les Sénateurs n'ont pas tenu d'entraînement matinal samedi, alors aucune mise à jour n'a été fournie sur le statut de Karlsson.

Le capitaine d'Ottawa mène tous les défenseurs depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley avec 13 points (deux buts, 11 passes). Karlsson a affirmé qu'il serait prêt pour le match no 1.

« J'essayais simplement une nouvelle paire de patins, et c'est ce qui était prévu depuis le début (de quitter l'entraînement rapidement), a affirmé Karlsson. Il ne faut pas en tirer d'autres conclusions. » 

2. Marc-Andre Fleury vs Craig Anderson

Avec Matt Murray de retour à la suite d'une blessure au bas du corps, Fleury devrait néanmoins être le partant pour Pittsburgh. Après deux rondes, il a peut-être été le meilleur joueur des Penguins avec huit victoires en 12 départs, une moyenne de buts alloués de 2,55 et un pourcentage d'arrêts ,927.

Anderson, qui a aussi conservé une fiche de 8-4 après deux rondes, va tenter de faire fi de son historique contre Pittsburgh. La dernière fois qu'il a affronté les Penguins en séries éliminatoires, Anderson a conservé un dossier de 1-3 en cinq départs au deuxième tour en 2013. Il a accordé six buts à chacun de ses deux derniers départs de cette série quatre de sept, que Pittsburgh a remporté 4-1.

3. Pittsburgh espère bâtir sur son momentum

Après avoir éprouvé des difficultés à sortir de leur propre zone pendant la majeure partie des deux premières rondes, les Penguins ont semblé trouver des solutions dans le match no 7 de la deuxième ronde contre les Capitals de Washington mercredi. Pittsburgh a neutralisé l'attaque de Washington et a accordé 29 lancers, dont la majeure partie provenait de la périphérie.

Les Penguins ont signé une victoire de 2-0 après avoir perdu les deux matchs précédents, pour mettre un terme à une série qu'ils menaient 3-1 à un certain point.

Les Penguins devront poursuivre ce qu'ils ont fait de bien dans le match no 7 et devront éviter de retomber dans ce qui ne fonctionnait pas au cours des 11 matchs précédents s'ils veulent s'imposer dans le match no 1.

« Nous savons que toutes les séries seront difficiles à ce moment de la saison, a souligné l'attaquant Bryan Rust. Nous le savons, et nous allons être encore plus motivés. »

4. L'échec-avant des Sénateurs

L'entraîneur des Penguins Mike Sullivan a passé une bonne partie de l'entraînement de vendredi à préparer ses joueurs à l'échec-avant 1-3-1 des Sénateurs. Il a utilisé les joueurs qui devraient être retranchés pour Pittsburgh afin de simuler la trappe au cours d'un long match simulé.

Pittsburgh sait très bien à quel point le 1-3-1 peut être efficace. Si les Penguins ne peuvent trouver un moyen de le contrer, les Sénateurs pourront les neutraliser en zone neutre.

« Nous ne pouvons prendre cela à la légère, a noté Sullivan. Nous devons nous assurer que nous serons prêts dès la première mise en jeu. »

5. Départ rapide des Penguins

Pittsburgh ne peut se permettre de gaspiller l'énergie de la foule comme ils l'ont fait à quelques reprises au cours des séries. Les Penguins, qui ont montré une fiche de 31-6-4 à domicile en saison régulière, présentent un dossier de 4-2 sur leur patinoire en séries.

Il y a eu quelques exceptions, mais la plupart du temps, Pittsburgh a été dominé tôt dans les matchs avant de revenir en force dans les deux dernières périodes depuis le début des séries. Les Penguins ont particulièrement eu de la difficulté contre les Capitals et s'en sont sorti surtout en profitant de leurs rares chances de marquer. Pittsburgh peut se rendre un grand service en amorçant le match no 1 avec force.

Alignement prévu des Sénateurs

Viktor Stalberg -- Derick Brassard -- Mark Stone
Ryan Dzingel -- Kyle Turris -- Bobby Ryan
Mike Hoffman -- Jean-Gabriel Pageau -- Tom Pyatt
Clarke MacArthur -- Zack Smith -- Alexandre Burrows

Marc Methot -- Erik Karlsson
Dion Phaneuf -- Cody Ceci
Fredrik Claesson -- Chris Wideman

Craig Anderson
Mike Condon

Retranchés : Tommy Wingels, Chris Kelly, Chris Neil, Colin White, Jyrki Jokipakka, Christopher DiDomenico, Ben Harpur
Blessé : Mark Borowiecki (bas du corps)

Alignement prévu des Penguins

Jake Guentzel -- Sidney Crosby -- Bryan Rust
Chris Kunitz -- Evgeni Malkin -- Phil Kessel
Conor Sheary -- Nick Bonino -- Patric Hornqvist
Scott Wilson -- Matt Cullen -- Carter Rowney

Brian Dumoulin -- Ron Hainsey
Olli Maatta-- Justin Schultz
Ian Cole -- Chad Ruhwedel

Marc-Andre Fleury
Matt Murray

Retranchés : Tom Kuhnhackl, Josh Archibald, Mark Streit, Oskar Sundqvist, Cameron Gaunce, Jean-Sebastien Dea, Derrick Pouliot, Daniel Sprong, Dominik Simon, David Warsofsky, Frank Corrado, Kevin Porter, Garrett Wilson, Tom Sestito, Tristan Jarry, Sean Maguire
Blessés : Kris Letang (haut du corps), Trevor Daley (bas du corps), Carl Hagelin (bas du corps)

En voir plus