Skip to main content

Cinq clés : Predators vs Penguins, match no 2

Nashville doit obtenir un meilleur effort de son gardien Pekka Rinne; l'infériorité numérique de Pittsburgh doit s'améliorer

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

PREDATORS vs PENGUINS
20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC, SN
Pittsburgh mène la série quatre de sept 1-0

PITTSBURGH - Afin de remporter le match no 2 de la Finale de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh devront livrer une meilleure performance, surtout en zone offensive, que lors du match no 1, alors qu'ils ont obtenu le résultat souhaité, mais sans afficher l'effort voulu contre les Predators de Nashville. 

De leur côté, les Predators ne vont vraisemblablement pas chercher à modifier grand-chose par rapport au match no 1, sauf le résultat.

Voici les cinq clés pour le match no 2 :

1. Plus de tirs pour Pittsburgh

Dans le match no 1, les Penguins ont passé 37 minutes, incluant toute la deuxième période, sans obtenir de tir au but. Pittsburgh a été dominé 26-12 dans la colonne des lancers, mais l'a emporté 5-3. 

Si les Penguins veulent obtenir un résultat semblable mercredi, ils devront tester le gardien des Predators Pekka Rinne plus souvent.

« Nous devons assurément placer plus de rondelles sur le filet afin de créer des deuxièmes chances de marquer », a reconnu l'attaquant Conor Sheary.

2. Plan similaire pour Nashville

À l'exception d'une séquence de 4:11 tard en première période, alors que les Penguins ont marqué trois buts, les Predators ont contrôlé presque la totalité du match no 1. Ils ont amorcé la première période en force jusqu'à ce qu'un but du défenseur P.K. Subban soit refusé à la suite d'une contestation de la part de Pittsburgh en raison d'un hors-jeu.

Nashville a rebondi en deuxième période et a brillamment muselé l'attaque dynamique de Pittsburgh. Un effort légèrement supérieur, rien d'excessif, pourrait être tout ce dont les Predators ont besoin pour niveler la série avant de rentrer à la maison pour le match no 3.

« Nous devons nous concentrer sur ce que nous avons à faire sur la glace », a noté le défenseur Mattias Ekholm.

3. Potentiels ajustements à la formation des Penguins 

L'entraîneur des Penguins Mike Sullivan a modifié ses trios en deuxième période, utilisant notamment Phil Kessel sur le troisième trio, pour placer Patric Hornqvist à sa place aux côtés du centre Evgeni Malkin sur le deuxième trio.

« Lorsque nous plaçons [Malkin et Kessel] ensemble, nous trouvons qu'ils sont dynamiques, ou à tout le moins qu'ils ont le potentiel d'être dynamiques, a souligné Sullivan. Lorsque nous les séparons, cela nous donne un peu plus d'équilibre dans notre formation. »

Pittsburgh a tenu un entraînement optionnel mardi et un entraînement matinal optionnel mercredi, alors il est difficile de dire si Malkin et Kessel seront séparés dans le match no 2. 

4. Pekka Rinne doit rebondir

Si les Predators veulent soulever la Coupe Stanley, ils auront besoin que Rinne soit bien meilleur qu'il l'a été lundi. Il a accordé quatre buts sur 11 tirs pour un pourcentage d'arrêts de ,636, son plus faible dans un match (de saison régulière ou en séries éliminatoires de la Coupe Stanley) depuis qu'il avait accordé trois buts sur six lancers contre les Blues de St. Louis le 3 octobre 2013.

Rinne, qui affichait un dossier de 1-5-2 avec une moyenne de buts alloués de 3,57 et un pourcentage d'arrêts de ,880 depuis le début de sa carrière contre les Penguins avant le début de la Finale, montre une fiche de 12-5 avec une moyenne de 1.83 et un taux d'efficacité de ,934 depuis le début du tournoi printanier. Nashville voudra le voir jouer à ce niveau dans le match no 2.

« C'est ce qui est le plus plaisant en séries, a mentionné Rinne. Vous obtenez une autre chance. Vous avez la chance de jouer contre la même équipe. »

5. Infériorité numérique des Penguins

Pittsburgh a écoulé avec succès 19 de ses 20 infériorités numériques contre les Sénateurs d'Ottawa en finale de l'Association de l'Est. Ce succès ne s'est pas transporté dans le match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley, alors que les Predators ont marqué sur deux de leurs trois jeux de puissance.

Les Penguins ont relativement bien fait défensivement à 5-contre-5, mais leur unité d'infériorité numérique a accordé les deux premiers buts des Predators avant qu'un effondrement en zone défensive ne mène au troisième filet de Nashville.

L'infériorité numérique de Pittsburgh ne peut se permettre une aussi mauvaise performance dans le match no 2. 

Alignement prévu des Predators

Filip Forsberg -- Colton Sissons -- Pontus Aberg
Viktor Arvidsson -- Mike Fisher -- James Neal
Frédérick Gaudreau -- Calle Jarnkrok -- Craig Smith
Cody McLeod -- Vernon Fiddler -- Austin Watson

Mattias Ekholm -- P.K. Subban
Roman Josi -- Ryan Ellis
Matt Irwin -- Yannick Weber

Pekka Rinne
Juuse Saros

Retranchés : Anthony Bitetto, Brad Hunt, Vladislav Kamenev, Marek Mazanec, PA Parenteau, Petter Granberg, Mikka Salomaki, Harry Zolnierczyk
Blessés : Ryan Johansen (syndrome des loges sévère), Kevin Fiala (fracture du fémur gauche), Colin Wilson (non divulgué)

Alignement prévu des Penguins

Chris Kunitz -- Sidney Crosby -- Conor Sheary
Scott Wilson -- Evgeni Malkin -- Patric Hornqvist
Bryan Rust -- Nick Bonino -- Phil Kessel
Jake Guentzel -- Matt Cullen -- Carter Rowney

Brian Dumoulin -- Ron Hainsey
Olli Maatta -- Trevor Daley
Ian Cole -- Justin Schultz

Matt Murray
Marc-Andre Fleury

Retranchés : Carl Hagelin, Mark Streit, Josh Archibald, Oskar Sundqvist, Cameron Gaunce, Jean-Sebastien Dea, Derrick Pouliot, Daniel Sprong, Dominik Simon, David Warsofsky, Frank Corrado, Kevin Porter, Garrett Wilson, Tom Sestito, Tristan Jarry, Sean Maguire
Blessés : Kris Letang (opération au cou), Tom Kuhnhackl (bas du corps), Chad Ruhwedel (commotion cérébrale)

En voir plus