Skip to main content

Cinq clés : Predators vs Penguins, match no 1

La défensive de Nashville doit continuer son excellent travail; le retour de Patric Hornqvist pourrait procurer une étincelle à Pittsburgh

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

PREDATORS vs PENGUINS
20 h (HE); TVA Sports, NBC, SN, CBC
Match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley 

PITTSBURGH - Après beaucoup d'anticipation, les Penguins de Pittsburgh et les Predators de Nashville vont s'affronter en Finale de la Coupe Stanley, alors que le match no 1 sera présenté au PPG Paints Arena lundi.

Les joueurs de Nashville devraient être bien reposés puisque leur dernier match remonte au 22 mai, soit au match no 6 de la finale de l'Association de l'Ouest contre les Ducks d'Anaheim. Les Penguins n'auront pas le même luxe, eux qui ont éliminé les Sénateurs d'Ottawa jeudi dernier en l'emportant 3-2 en deuxième période de prolongation dans le match no 7 de la finale de l'Association de l'Est.

Voici les cinq clés pour le match no 1 :

1. Le retour de Patric Hornqvist

Hornqvist, qui a raté les six derniers matchs en raison d'une blessure au haut du corps, va jouer, a annoncé l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan. Il pourrait évoluer à l'aile droite du quatrième trio aux côtés du centre Matt Cullen, avec Jake Guentzel ou Carl Hagelin sur l'aile droite.

Sullivan n'a pas voulu dire qui de Guentzel ou Hagelin allait être laissé de côté.

Hornqvist va probablement reprendre son rôle devant le filet sur la première vague du jeu de puissance de Pittsburgh.

« Je ne crois pas que nous allons y aller doucement avec qui que ce soit qui réintègre l'alignement, a noté Sullivan. Lorsque des joueurs sont insérés dans la formation, c'est qu'ils sont prêts à jouer. Point final. »

2. Pekka Rinne vs Matt Murray

Il a beaucoup été question chez les Penguins de la manière dont ils vont pouvoir résoudre l'énigme que pose Rinne. Il montre une fiche de 12-4 en séries éliminatoires de la Coupe Stanley avec une moyenne de buts alloués de 1,70 et un pourcentage d'arrêts de ,941.

Murray présente des statistiques tout aussi impressionnantes, mais au cours d'un échantillon beaucoup plus petit. Il montre une moyenne de buts alloués de 1,35 et un pourcentage d'arrêts de ,946 en cinq parties (quatre départs) depuis qu'il a remplacé Marc-Andre Fleury en première période du match no 3 de la finale d'association.

Les deux gardiens auront un rôle important à jouer tout au long de la série.

3. Un départ rapide

Les Predators n'ont jamais atteint la Finale de la Coupe Stanley auparavant. Pittsburgh va tenter de défendre son titre de 2016, alors son expérience va aider les joueurs à ne pas être submergés par l'ampleur de l'événement.

« Nous voulons utiliser cette [expérience] à notre avantage, a mentionné l'attaquant des Penguins Conor Sheary, mais nous réalisons qu'il s'agit d'une nouvelle saison. »

Les Penguins montrent un dossier de 11-2 depuis le début des séries lorsqu'ils marquent les premiers, comparativement à 7-2 pour Nashville.

4. La défensive de Nashville

Après la victoire contre les Sénateurs dans le match no 7, l'attaquant des Penguins Chris Kunitz a indiqué que les Predators misaient sur quatre Erik Karlsson. La défensive d'Ottawa a frustré Pittsburgh tout au long de la finale d'association, surtout au cours des trois premiers matchs.

La défensive des Predators pourrait représenter un test encore plus difficile avec P.K. Subban et Mattias Ekholm, ainsi que Ryan Ellis et Roman Josi qui composent deux des trois paires d'arrières.

« Tous nos défenseurs ont fait du très bon travail, a affirmé l'entraîneur des Predators Peter Laviolette. En ce qui concerne nos quatre premiers défenseurs, ils ont tous affronté les meilleurs trios adverses. »

5. La santé de Mike Fisher

Fisher, le capitaine des Predators, devrait être disponible pour le match no 1. Son dernier match remonte à la quatrième rencontre face aux Ducks, alors que le défenseur d'Anaheim Josh Manson l'a atteint à la tête avec son genou.

Après avoir amassé 42 points (18 buts, 24 passes) en 72 matchs en saison régulière, Fisher n'a pas récolté de point en 14 matchs de séries éliminatoires. Il est le seul joueur des Predators à posséder de l'expérience en Finale de la Coupe Stanley (cinq matchs avec les Sénateurs d'Ottawa en 2007), ce qui représenterait un bel atout pour Nashville contre les champions en titre.

« Il est de toute évidence notre leader, a souligné James Neal. Il est le cœur et l'âme de cette équipe. »

Alignement prévu des Predators

Filip Forsberg -- Colton Sissons -- Pontus Aberg
Viktor Arvidsson -- Mike Fisher -- James Neal
Colin Wilson -- Calle Jarnkrok -- Craig Smith
Frederick Gaudreau -- Vernon Fiddler -- Austin Watson

Mattias Ekholm -- P.K. Subban
Roman Josi --Ryan Ellis
Matt Irwin -- Yannick Weber

Pekka Rinne
Juuse Saros

Retranchés : Anthony Bitetto, Brad Hunt, Vladislav Kamenev, Marek Mazanec, PA Parentau, Petter Granberg, Mikka Salomaki, Harry Zolnierczyk, Cody McLeod
Blessés : Ryan Johansen (syndrome des loges sévère), Kevin Fiala (fracture du fémur gauche)

Alignement prévu des Penguins

Chris Kunitz -- Sidney Crosby -- Conor Sheary
Scott Wilson -- Evgeni Malkin -- Phil Kessel
Bryan Rust -- Nick Bonino -- Carter Rowney
Jake Guentzel -- Matt Cullen -- Patric Hornqvist

Brian Dumoulin -- Ron Hainsey
Olli Maatta -- Trevor Daley
Ian Cole -- Justin Schultz

Matt Murray
Marc-Andre Fleury

Retranchés : Carl Hagelin, Mark Streit, Josh Archibald, Oskar Sundqvist, Cameron Gaunce, Jean-Sebastien Dea, Derrick Pouliot, Daniel Sprong, Dominik Simon, David Warsofsky, Frank Corrado, Kevin Porter, Garrett Wilson, Tom Sestito, Tristan Jarry, Sean Maguire
Blessés : Kris Letang (opération au cou), Tom Kuhnhackl (bas du corps), Chad Ruhwedel (commotion cérébrale)

En voir plus