Skip to main content

Cinq clés : Predators vs Ducks, matchs no 5

Nashville privé de son centre blessé Ryan Johansen; Anaheim doit mieux jouer en troisième période

par Dan Arritt / Correspondant LNH.com

PREDATORS vs DUCKS
19 h 15 (HE); TVA Sports, NBC, CBC
La série quatre de sept est égale 2-2

ANAHEIM - Les Predators de Nashville vont disputer un premier match sans leur centre numéro un Ryan Johansen lorsqu'ils affronteront les Ducks d'Anaheim dans le match no 5 de la finale de l'Association de l'Ouest au Honda Center samedi.

Johansen va rater le reste des séries éliminatoires de la Coupe Stanley en raison d'une blessure à la cuisse gauche subie au cours du revers de Nashville 3-2 en prolongation dans le match no 4 jeudi. Il a subi une opération d'urgence et devrait avoir besoin d'une période de réadaptation de deux à trois mois. Il a terminé la saison régulière à égalité au sommet du classement des pointeurs des Predators avec 61 points (14 buts, 47 passes) et menait l'équipe en séries avec 13 points (trois buts, 10 passes).

Lorsqu'une série est égale 2-2 dans une série quatre de sept, le gagnant du match no 5 détient une fiche de 198-54 dans l'histoire des séries éliminatoires, incluant un dossier de 5-0 au cours du présent tournoi printanier.

Voici les cinq clés pour le match no 5 :

1. Combler le vide

Les options de Nashville au centre sont limitées, et aucune ne permet de remplacer adéquatement Johansen. 

Calle Jarnkrok a passé du temps sur le premier trio en compagnie de Johansen et James Neal en saison régulière et a amassé 31 points (15 buts, 16 passes), un sommet en carrière. Il a pivoté le troisième trio entre Neal et Colin Wilson contre les Ducks, mais n'a récolté que deux points (un but, une passe) en séries.

2. Colton Sissons est-il une option?

Les Predators pourraient également être privés de leur centre du deuxième trio Mike Fisher, qui a quitté le match no 4 tard en troisième période en raison d'une blessure non divulguée. Cela pourrait faire en sorte que les responsabilités de Sissons augmentent, lui qui évoluait au centre du quatrième trio.

Sissons a montré qu'il pouvait marquer par séquences. Trois de ses huit buts en saison régulière ont été inscrits dans un gain de 6-1 contre le Lightning de Tampa Bay le 5 janvier. Les trois autres ont été réussis dans une séquence de deux parties les 23 et 25 mars.

Il est également sujet à de longues séquences sans marquer, et il n'a pas trouvé le fond du filet à ses 10 derniers matchs.

3. Revirement de situation en troisième

Les Ducks ont joué tous les deux jours depuis qu'ils ont remporté le match no 7 en deuxième ronde de l'Association de l'Ouest contre les Oilers d'Edmonton le 10 mai. En plus de l'intensité qui augmente en séries, le calendrier condensé pourrait avoir une incidence sur leur endurance. 

Ils ont formé l'équipe la plus pingre en troisième période (55 buts accordés) en saison régulière, mais ils ont été dominés 4-0 en troisième période au cours des deux derniers matchs, alors qu'ils ont perdu deux fois leur avance. 

Un des indices qui témoignent de la fatigue des joueurs d'Anaheim est leur récente tendance à écoper de punitions tard dans le match. Les Predators ont inscrit leur but gagnant dans une victoire de 2-1 dans le match no 3 au cours d'un avantage numérique avec 2:43 à écouler. Les Ducks ont écopé de quatre punitions mineures en l'espace de 7:20 en troisième période du match no 4. Anaheim est parvenu à écouler ces punitions, mais ils ont déployé beaucoup d'énergie pour ce faire et les Predators ont nivelé la marque avec 35 secondes à faire.

4. Rickard Rakell sur une lancée

Nashville a bien des choses à se soucier en vue du match no 5 et Rakell est l'une d'entre elles. Il a mené les Ducks avec 33 buts en saison régulière et son pourcentage de tirs de 18,6 pour cent lui a procuré une égalité au quatrième rang de la ligue parmi les joueurs qui ont décoché au moins 100 tirs.

Rakell a été l'auteur du premier but du match no 4 avec un tir des poignets précis du cercle après s'être démarqué au cours d'un changement de Nashville. Bien qu'il occupe le deuxième rang chez les Ducks avec 13 points en séries (sept buts, six passes), il a montré qu'il peut en faire plus. Il a mené les Ducks avec six mises en échec dans le match no 4, en plus d'être le meneur des siens avec un différentiel de plus-13 en séries, et d'être le seul joueur d'Anaheim à ne pas avoir visité le banc des punitions en séries.

5. La résistance de John Gibson

Gibson va amorcer un 16e match de suite en séries, lui qui n'a jamais disputé plus de 10 rencontres consécutives en saison régulière. 

Gibson montre une fiche de 9-5 avec un pourcentage d'arrêts de ,917 et une moyenne de buts alloués de 2,66 en séries après avoir conservé un dossier de 25-16-9 avec un taux d'efficacité de ,924 et une moyenne de 2,22 en saison régulière. Entre le 20 février et le début des séries éliminatoires, il a pris part à seulement quatre des 21 derniers matchs des Ducks en raison d'une blessure au bas du corps.

Alignement prévu des Predators

Filip Forsberg -- Calle Jarnkrok -- Viktor Arvidsson
Pontus Aberg -- Colton Sissons -- Austin Watson
Craig Smith -- Colin Wilson -- James Neal
Cody McLeod--Vernon Fiddler -- PA Parenteau

Roman Josi -- Ryan Ellis
Mattias Ekholm -- P.K. Subban
Matt Irwin -- Yannick Weber

Pekka Rinne
Juuse Saros

Retranchés : Brad Hunt, Miikka Salomaki, Anthony Bitetto, Marek Mazanec, Harry Zolnierczyk
Blessés : Kevin Fiala (bas du corps), Mike Fisher (haut du corps), Ryan Johansen (cuisse)

Alignement prévu des Ducks

Rickard Rakell -- Ryan Getzlaf -- Corey Perry
Andrew Cogliano -- Ryan Kesler -- Jakob Silfverberg
Nick Ritchie -- Antoine Vermette -- Ondrej Kase
Chris Wagner -- Nate Thompson -- Jared Boll

Cam Fowler -- Brandon Montour 
Kevin Bieksa -- Sami Vatanen
Hampus Lindholm -- Josh Manson

John Gibson
Jonathan Bernier
 
Retranchés : Korbinian Holzer, Sam Carrick, Clayton Stoner, Shea Theodore
Blessés : Patrick Eaves (bas du corps), Logan Shaw (bas du corps)

En voir plus