Skip to main content

Cinq clés : Penguins vs Predators, match no 6

Pittsburgh soulèverait la Coupe Stanley pour une deuxième année de suite avec un gain; le défenseur de Nashville Ryan Ellis pourrait ne pas jouer

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

PENGUINS vs PREDATORS
20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN
Les Penguins mènent la série quatre de sept 3-2

NASHVILLE - Les Penguins de Pittsburgh vont tenter de remporter un deuxième championnat de la Coupe Stanley consécutif en remportant le match no 6 de la Finale de la Coupe Stanley contre les Predators de Nashville, pour ainsi devenir la première équipe à défendre son titre depuis les Red Wings de Detroit en 1998.

Pittsburgh a soulevé la Coupe Stanley à quatre reprises au cours de son histoire, chaque fois sur les patinoires adverses.

Les Predators montrent une fiche de 9-1 à domicile depuis le début des présentes séries éliminatoires. L'équipe à domicile a remporté chacun des duels dans cette série.

Voici les cinq clés du match no 6 :

1. Le statut de Ryan Ellis

Le défenseur des Predators Ryan Ellis a quitté le match no 5 en deuxième période en raison d'une blessure dont la nature n'a pas été divulguée, et il n'est pas revenu au jeu par la suite. 

Ellis a patiné en solitaire avant l'entraînement optionnel des siens dimanche, mais n'a pas pris part à l'entraînement. Anthony Bitetto et Brad Hunt pourraient être les options des Predators si Ellis n'est pas en mesure de jouer. Les deux arrières n'ont pas encore pris part à un match en séries cette année.

« Nous avons tous joué avec tout le monde, alors nous sommes confiants, peu importe qui va sauter sur la glace, a affirmé le défenseur des Predators Matt Irwin. C'est simplement une question de communication, comme c'est le cas avec nos paires de défenseurs actuelles. Il faut beaucoup se parler. »

2. Domination de Crosby

Sidney Crosby a récolté quatre points (un but, trois passes) à ses deux derniers matchs, et il a été dominant avec les Penguins au cours des séries éliminatoires.

Les Penguins s'attendent à ce qu'il donne le ton dans le match no 6.

« Je crois qu'il va jouer comme il en est capable, et qu'il va fournir son meilleur effort, a mentionné l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan. Il va faire la différence. Je crois qu'il va donner le ton pour notre équipe. Il est le pouls de cette formation, et son leadership va certainement nous aider à créer les choses que nous voulons créer. » 

3. Les Predators ont besoin de Forsberg et Neal

Le but de Filip Forsberg dans un filet désert dans le match no 4 représente son seul point de la Finale de la Coupe Stanley, tandis que James Neal a obtenu un peu et une passe. Les Predators auront besoin d'une meilleure contribution à l'attaque de la part de leurs deux meilleurs buteurs.

Forsberg est le meneur des Predators avec 16 points (neuf buts, sept passes) en séries, et Neal est à égalité avec Roman Josi et Colton Sissons au deuxième rang de l'équipe avec six buts.

« Je crois que nous avons besoin de plus d'offensive de la part de tout le monde, y compris moi, a avancé Neal. Nous sommes des joueurs qui voulons trouver le fond du filet, nous voulons apporter notre contribution à l'attaque. Ce serait fantastique de pouvoir le faire dans le match no 6 sur la plus grande scène, au cours du match le plus important de l'année. » 

4. Saisir l'opportunité

Les Penguins ont la chance de remporter la Coupe Stanley sur la route et de ne pas donner la chance aux Predators de disputer un match ultime.

Ils veulent s'assurer d'être prêts à opposer leur meilleur effort aux Predators, qui vont tout donner.

« Si vous pouvez voir votre objectif ultime à portée de main, vous devriez être motivé à connaître le meilleur match de votre vie, a noté l'attaquant des Penguins Chris Kunitz. C'est pourquoi nous sommes tous ici, pour gagner. Vous n'obtenez pas cette occasion souvent, mais ils vont disputer leur meilleur match de la série. Si nous jouons sur les talons ou que nous ne sommes pas concentrés, ils vont sauter sur l'occasion. » 

5. Limiter les attaques en surnombre

Les Penguins ont obtenu quelques buts dans le match no 5 à la suite de descentes en surnombre, et les Predators ont pu marquer sur des échappées dans leurs deux victoires.

L'une des clés pour les deux équipes dans cette série a été leur capacité à établir leur échec-avant afin d'empêcher les sorties de zone rapides qui peuvent mener à des contre-attaques de l'autre côté. 

Alignement prévu des Penguins

Jake Guentzel -- Sidney Crosby -- Conor Sheary
Scott Wilson -- Evgeni Malkin -- Phil Kessel
Chris Kunitz -- Matt Cullen -- Bryan Rust
Carl Hagelin -- Carter Rowney -- Patric Hornqvist

Brian Dumoulin -- Ron Hainsey
Ian Cole -- Trevor Daley
Olli Maatta -- Justin Schultz

Matt Murray
Marc-Andre Fleury

Retranchés : Mark Streit, Josh Archibald, Oskar Sundqvist, Cameron Gaunce, Jean-Sebastien Dea, Derrick Pouliot, Daniel Sprong, Dominik Simon, David Warsofsky, Frank Corrado, Kevin Porter, Garrett Wilson, Tom Sesito, Tristan Jarry, Sean Maguire
Blessés : Kris Letang (opération au cou), Tom Kuhnhackl (bas du corps), Chad Ruhwedel (commotion cérébrale), Nick Bonino (bas du corps)

Alignement prévu des Predators

Filip Forsberg -- Colton Sissons -- Pontus Aberg
Viktor Arvidsson -- Mike Fisher -- James Neal
Austin Watson -- Calle Jarnkrok -- Craig Smith
Colin Wilson -- Frederick Gaudreau -- Harry Zolnierczyk

Mattias Ekholm -- P.K. Subban
Roman Josi -- Matt Irwin
Anthony Bitetto -- Yannick Weber

Pekka Rinne
Juuse Saros

Retranchés : Brad Hunt, Vernon Fiddler, Miikka Salomaki, Cody McLeod, PA Parenteau, Vladislav Kamenev, Marek Mazanec, Petter Granberg
Blessés : Kevin Fiala (fémur gauche fracturé), Ryan Johansen (syndrome de loge sévère), Ryan Ellis (non divulgué)

En voir plus