Skip to main content

Cinq clés : Golden Knights vs Capitals, match no 3

Evgeny Kuznetsov sera de la formation des Capitals; les Golden Knights veulent revenir à leur style de jeu

par Guillaume Lepage et Robert Laflamme / Journalistes LNH.com

WASHINGTON - La Finale de la Coupe Stanley a quitté la « Strip » de Las Vegas et les flamingos pour Washington et ses monuments, mais l'enjeu demeure aussi élevé.

Les Capitals et les Golden Knights croiseront le fer à compter de 20h HE (TVAS, CBC, SN) pour tenter de dénouer l'impasse dans la série égale 1-1.

Dans l'histoire, l'équipe qui remporte le troisième match d'une série pour prendre les devants 2-1 la remporte éventuellement 67,7 pour cent du temps, selon Hockey Reference. Inutile d'en dire davantage sur l'importance de cette rencontre.

Voici les cinq clés du match no 3 :

1. Kuznetsov jouera

Blessé lors de la première période du deuxième match par une mise en échec de Brayden McNabb, l'état de santé d'Evgeny Kuznetsov a retenu l'attention au cours des derniers jours, mais le Russe sera à son poste.

Il a pivoté le premier trio de la formation - au centre d'Alex Ovechkin et de Tom Wilson - lors de l'entraînement matinal et a même pris part aux exercices de la première vague d'avantage numérique en plus de pratiquer les mises au jeu.

Video: WSH@VGK, #2: Blessé, Kuznetsov quitte le match

2. Attention aux latérales!

Les Golden Knights devront faire un meilleur travail de détection dans leur zone des passes latérales des Capitals. Les champions de l'Ouest ont été pris au piège à quelques reprises au cours des deux premiers matchs.

À LIRE: De la patience qui rapporte gros pour les Capitals

On a fait mordre la poussière à Marc-André Fleury, qui aime défier les tireurs. Ses coéquipiers autour doivent être plus vigilants dans leur couverture individuelle. On ne peut pas permettre un but facile par match aux Capitals.

« Je pense que nous devons mettre nos erreurs derrière et nous assurer d'obtenir un bon départ, a déclaré Fleury. Nous savons que nous pouvons jouer à notre manière. Nous l'avons démontré en tant que groupe. Nous devons maintenant passer à l'action. »

3. Marée rouge

Pour la première fois depuis 1998, les Capitals disputeront un match de la Finale de la Coupe Stanley devant leurs partisans. Washington avait été balayé par les Red Wings à leur première participation, mais le scénario est fort différent cette fois.

Environ 15 000 personnes ont regardé les deux premiers matchs de la série sur écran géant à l'intérieur du Capital One Arena, ce qui laisse croire que la fièvre s'est bel et bien emparée de Washington. L'ambiance promet d'être à son meilleur.

À LIRE: Ovechkin vivra un grand moment

Les Capitals en arrachent à domicile au cours de ces séries (4-5) et ils espèrent que le niveau d'énergie les aidera à changer la donne.

« Ce sera complètement débile, a déclaré Tom Wilson. Ce sera l'expérience d'une vie. Nous devrons utiliser cette énergie, mais ne pas nous laisser emporter par l'émotion. Ils seront là pour l'adrénaline et j'espère que nous pourrons nous en servir. »

4. Gare à Lars Eller

L'attaquant danois des Capitals connaît probablement les meilleurs moments de sa carrière. Il a été de toutes les situations dans la victoire de 3-2 des Capitals lors du match no 2, lui qui a récolté un but et deux mentions d'aide lorsqu'il a obtenu une promotion sur le deuxième trio en raison de la blessure à Kuznetsov.

Video: WSH@VGK, #2: Kempny aide Eller à répliquer

Eller retournera probablement sur le troisième trio si Kuznetsov participe à la rencontre, mais ça ne veut pas dire qu'il sera moins menaçant.

« Mon approche ne change pas quand je joue sur un autre trio, a dit Eller. Quand j'obtiens une promotion, je suis simplement sur la glace plus souvent. Je savais que j'avais une bonne chimie avec (Jakub) Vrana et (T.J.) Oshie, mais j'en ai une aussi bonne avec (Andrei) Burakovsky et (Brett) Connolly. »

5. En marche, le gros trio

Le trio principal de Vegas - Karlsson, Marchessault, Reilly - ne connaît pas un début de Finale à la hauteur de son potentiel. Il a eu beau réussir deux buts dans la victoire des siens dans le match no 1, il a été sur la glace pour deux buts des Capitals.

Dans le match no 2, l'unité s'est faite discrète. On l'a remarquée quand elle a été incapable d'obtenir le but égalisateur au cours d'un 5-contre-3 tôt en troisième période. Même s'il totalise 14 tirs jusqu'à maintenant, Marchessault doit se lever comme il l'a fait contre les Jets de Winnipeg en finale d'association.

« Lors du dernier match, ils n'ont pas fourni l'offensive qu'ils nous offrent habituellement, mais ils ne seront pas à leur meilleur chaque soir, a déclaré l'entraîneur Gerard Gallant. Je m'attends à ce qu'ils soient très bons, comme ils l'ont été cette saison. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.