Skip to main content

Cinq clés : Capitals vs Golden Knights, match no 1

Les Capitals vont tenter de poursuivre sur leur lancée à l'étranger tandis que les Golden Knights les attendent de pied ferme

par Guillaume Lepage et Robert Laflamme @GLepageLNH et @bobthefire / Journalistes LNH.com

LAS VEGAS - Après plusieurs jours d'attente, la Finale de la Coupe Stanley qui oppose les Capitals de Washington aux Golden Knights de Vegas se mettra en branle lundi (20 h (HE); TVAS, SN, CBC),

La troupe de Gerard Gallant est venue à bout des Jets de Winnipeg en cinq rencontres lors de la Finale de l'Ouest tandis que les Capitals ont vaincu le Lightning de Tampa Bay en sept matchs dans l'Est.

Les Capitals en sont à leur première participation à la Finale depuis 1998 alors qu'ils s'étaient inclinés en quatre matchs contre les Red Wings de Detroit. De l'autre côté, les Golden Knights sont de la Finale à leur toute première année d'existence.

À LIRE: Fleury aura plus de plaisir à disputer la Finale | Une occasion déterminante pour Ovechkin | Une amitié mise à rude épreuve | Lars Eller a trouvé son identité

Voici les cinq clés du premier match :

1. À l'aise à l'étranger

Les Capitals ne sont pas du tout intimidés de commencer la Finale dans le château-fort des Golden Knights. Ils connaissent énormément de succès sur les patinoires adverses ce printemps, avec une fiche de huit victoires et deux défaites.

« Notre rendement sur la route est notre grande qualité depuis le début des séries, argue l'attaquant Alex Chiasson des Capitals. Nous affrontons une équipe qui est super menaçante à domicile, mais pour nous commencer la Finale à Las Vegas est peut-être une bonne chose. Nous pouvons adapter notre style à celui de toutes les équipes. » 

Les Golden Knights ne sont pas une proie facile à la maison en séries, avec un dossier de 6-1.

Les Capitals doivent être prêts à subir un tonnerre de décibels d'entrée de jeu.

« La foule nous donne de l'énergie et nous avons l'habitude de connaître de forts débuts de match à la maison », a relevé le jeune attaquant Alex Tuch de Vegas.

2. Retrouvailles Ovechkin-Fleury

Le duel de lundi marquera les retrouvailles entre le franc-tireur des Capitals Alex Ovechkin et le portier des Golden Knights Marc-André Fleury.

Le gardien québécois a affronté les Capitals à deux occasions en séries alors qu'il s'alignait avec les Penguins de Pittsburgh - en 2009 et en 2017 - les battant en sept matchs à chaque reprise. En deuxième ronde l'an dernier, Fleury avait accordé 18 buts en plus de signer un jeu blanc.

S'il avait amassé six buts et huit aides en 2009, l'attaquant russe avait été limité à deux buts et trois aides en 2017. 

Les deux rivaux connaissent de grandes séries : Ovechkin a enregistré 12 buts et 10 aides en 19 matchs tandis que Fleury montre un dossier de 12-3, une moyenne de buts alloués de 1,68, un taux d'efficacité de ,947 en plus d'avoir signé quatre blanchissages.

3. Le Holtby des beaux jours

Les Capitals ont retrouvé le Braden Holtby des beaux jours devant le filet. Le gardien vedette a gardé le meilleur pour la fin en finale de l'Association de l'Est, en blanchissant le Lightning de Tampa Bay dans les matchs nos 6 et 7. 

Les Golden Knights voudront que sa séquence de 159 minutes 27 secondes sans avoir accordé de but ne s'étire pas trop dans le temps. Holtby a cédé un but pour la dernière fois à la 33e seconde de la deuxième période de la cinquième rencontre de la série face au Lightning. 

Video: WSH@TBL, #7: Holtby stoppe Killorn en échappée

Holtby présente une fiche de 12-6 ce printemps, assortie d'une moyenne de buts alloués de 2,04 et d'un pourcentage d'arrêts de ,924.

4. Deux équipes reposées

La troupe de Gerard Gallant est désormais habituée. Après avoir obtenu respectivement neuf et cinq jours de repos à la suite des deux premières rondes, les Golden Knights disputeront un match pour la première fois en huit jours.

Vegas n'a joué que 15 matchs depuis le début du tournoi printanier tandis que les Capitals en ont 19 au compteur, dont deux matchs ultimes. Washington a quand même eu quatre jours pour reprendre des forces avant la Finale.

« Nous avons conservé la même routine qu'après chacune de nos trois premières séries. Nous avions connu un excellent début de série de deuxième tour contre les Sharks de San Jose (victoire de 7-0), après avoir également profité d'une longue pause, a expliqué Tuch.

« En finale de l'Association de l'Ouest, les Jets venaient de sortir d'une série très chargée émotivement contre les Predators de Nashville. Ils ont commencé le match no 1 en lion et nous avons été incapables d'égaler leur niveau d'intensité. Pour la Finale, les deux équipes ont profité d'une pause salvatrice à peu près pareille. Aucune ne devrait avoir un avantage sur l'autre. »

5. Chacun sa spécialité

Les Golden Knights devront surveiller leurs arrières en début et en fin de période contre les Capitals. La troupe de Barry Trotz a fait une habitude de marquer au cours des trois premières minutes ou des trois dernières d'une période depuis le début des séries.

En 19 matchs, Washington a inscrit 29 buts en pareille situation. Le dernier en lice : celui de la victoire inscrit par Alex Ovechkin à 1:02 de la première période dans un gain de 4-0 face au Lightning lors du match ultime de la Finale de l'Est.

Video: WSH@TBL, #7: Ovechkin fait 1-0 d'un laser

S'ils parviennent à marquer rapidement, les Capitals devront quant à eux éviter les moments d'égarement. Dans trois de leurs quatre victoires face aux Jets, les Golden Knights ont répliqué à un but en moins de 1:38.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.