Skip to main content

Cinq clés : Canadiens vs Rangers, match no 3

New York doit prouver qu'il ne conserve aucune séquence de la défaite crève-cœur encaissée à Montréal, vendredi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NEW YORK - La série a pris une tournure fort différente pour les Rangers de New York à la suite de la victoire dramatique de 4-3 en prolongation des Canadiens de Montréal, vendredi.

Les Rangers étaient à 17 secondes de se forger une avance de 2-0 dans la série de premier tour de l'Association de l'Est entre les deux équipes. Au lieu de ça, ils se présentent devant leurs partisans pour le match no 3 sur une égalité de 1-1.

Les Canadiens vont tenter de reprendre là où ils ont laissé au Centre Bell sur la patinoire au Madison Square Garden, dimanche (19 h (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN). 

Les Rangers voudront vite reprendre l'initiative afin de prouver qu'ils n'ont pas été ébranlés.

Voici les cinq clés pour le match no 3 :

1. Mitchell et Davidson en renfort

L'entraîneur des Canadiens Claude Julien a mis cartes sur table dimanche midi tandis que son homologue des Rangers Alain Vigneault s'est gardé de le faire avant lui. Le vétéran attaquant Torrey Mitchell et le défenseur Brandon Davidson feront leurs débuts en séries éliminatoires chez le CH cette saison. Pour Davidson, ce sera même son premier match en séries dans la LNH à l'âge de 25 ans. Mitchell va remplacer Andreas Martinsen sur le flanc droit au sein du quatrième trio tandis que Davidson va jouer à la place de Nikita Nesterov. 

« J'ai patienté pendant longtemps. Après 100 matchs en saison régulière, c'était le moment, a commenté Davidson. Ça n'a pas été agréable de suivre les deux premiers matchs des gradins. J'ai pu tout de même apprendre énormément en regardant l'action. Je veux maintenant apporter ma contribution sur la glace. »

Davidson devrait évoluer principalement en compagnie de Nathan Beaulieu, même si Julien a laissé entendre que tous ses arrières devraient évoluer avec des partenaires différents en cours de match.

Pour ce qui est de Mitchell, il va réintégrer la formation après avoir manqué ses deux premiers matchs en séries en carrière.

« Le quatrième trio a bien fait dans les deux premiers matchs, a-t-il dit. J'estime que je peux apporter un peu plus de vitesse et mon expertise sur les mises au jeu du côté droit. Je n'essaierai rien d'extraordinaire. » 

Julien a dit miser sur l'expérience du Québécois natif de Greenfield Park, sur la rive-sud de Montréal, âgé de 32 ans, qui possède un bagage de 72 matchs en séries. 

Vigneault a finalement apporté un changement à la formation des Rangers, insérant le défenseur Kevin Klein à la place de Nick Holden. L'entraîneur a aussi modifié ses trios pour la période de réchauffement. il a amorcé le match avec les mêmes trios qu'à Montréal.

2. Galchenyuk au centre

Julien a également pris la décision d'amorcer la rencontre avec Alex Galchenyuk à la position de centre du trio complété par Artturi Lehkonen à gauche et Andrew Shaw à droite.

Galchenyuk avait amorcé les deux premiers matchs à l'aile gauche au sein du quatrième trio avant d'être muté à l'aile du trio de Shaw à compter de la deuxième période du match no 2.

L'entraîneur a dit apprécier la polyvalence des membres du trio. Shaw peut également évoluer au centre et le jeune Lehkonen peut jouer aux deux ailes.

Il a réitéré qu'il peut permuter les joueurs de trios ou au sein même d'un trio, dépendamment du déroulement de la rencontre.

3. Chris Kreider

Après avoir grandement fait jaser avant même le début de la série, l'ennemi juré des partisans du Tricolore a été très peu visible dans les deux premiers matchs, avec essentiellement cinq tirs au but et sept mises en échec.

Vigneault n'a pas mâché ses mots quand on lui a demandé d'analyser son rendement, dimanche.

« Je m'attends à plus de lui, a-t-il répondu. Il a été ordinaire jusqu'à maintenant. C'est un attaquant de puissance, il possède un des meilleurs coups de patin dans la ligue et il préconise un style physique. Il a l'occasion de mieux jouer dans le troisième match. »

Kreider, qui a blessé le gardien Carey Price lors de la dernière confrontation entre les deux équipes en séries en 2014, aurait-il été déconcentré par tout le bruit à son endroit? Vigneault n'a pas voulu le dire.

Kreider n'a réussi que deux buts dans ses 10 dernières sorties en séries.

4. L'avantage de la glace

En plus de vouloir faire oublier leur mauvaise fin de match à Montréal, il y a deux jours, les Rangers voudront sortir comme des enragés devant leurs partisans.

Qui plus est, l'équipe a subi cinq défaites en succession en séries au Madison Square Garden.

« Je suis sûr que les partisans ne s'en rappellent pas de la statistique, a minimisé Vigneault. Ils vont se présenter à l'amphithéâtre afin d'assister à un bon match de hockey. C'est ce que nous allons essayer de leur donner et nous allons travailler très fort. »

5. Le jeu de puissance

L'infériorité numérique a été à l'honneur depuis le début de la série. Aucune équipe n'a encore marqué en supériorité. 

La première qui le fera pourrait se donner un gros avantage…

Alignement prévu des Canadiens

Max Pacioretty -- Phillip Danault -- Alexander Radulov
Paul Byron -- Tomas Plekanec -- Brendan Gallagher
Dwight King -- Andrew Shaw -- Artturi Lehkonen
Alex Galchenyuk - Steve Ott - Torrey Mitchell

Andrei Markov - Shea Weber 
Jordie Benn -- Jeff Petry
Nathan Beaulieu - Brandon Davidson

Carey Price
Al Montoya

Retranchés: Michael McCarron, Nikita Nesterov, Andreas Martinsen, Brian Flynn
Blessés: Alexei Emelin (bas du corps)

Alignement prévu des Rangers

Chris Kreider - Derek Stepan - Mats Zuccarello

Rick Nash - Mike Zibanejad - Jimmy Vesey

J.T. Miller - Kevin Hayes - Michael Grabner

Tanner Glass - Oscar Lindberg - Jesper Fast

Ryan McDonagh - Dan Girardi
Marc Staal - Brendan Smith
Brady Skjei - Kevin Klein

Henrik Lundqvist
Antti Raanta

Retranchés : Adam Clendening, Nick Holden, Matt Puempel, Brandon Pirri, Pavel Buchnevich
Blessés : Aucun

En voir plus