Skip to main content

Chicago mise sur son expérience dans les matchs no 7

Les Blackhawks ne sont pas étrangers au match ultime sous les ordres de Joel Quenneville

par Brian Hedger / Correspondant LNH.com

Les Blackhawks de Chicago ont beaucoup plus d'expérience dans des matchs no 7 que les Blues de St. Louis, ce qui leur a permis de remporter la Coupe Stanley trois fois au cours des six dernières saisons.

Ce fait est la raison pour laquelle les Blackhawks ne s'inquiètent pas en vue du match no 7 de la série de première ronde dans l'Association de l'Ouest lundi au Scottrade Center (20h30 H.E.; TVA Sports, CBC, NBCSN, CSN-CH).

Chicago, qui accusait un retard de 3-1 dans la série quatre de sept avant de signer deux victoires consécutives, a 19 joueurs qui ont vécu un match no 7, y compris huit qui a participé à tous les quatre matchs no 7 depuis l'arrivée de Joel Quenneville derrière le banc en 2008-09.

« Je crois que l'on n'apprend jamais à disputer un septième match », a commenté le défenseur Brent Seabrook dont son but en prolongation du match no 7 a mis fin à une série de deuxième ronde contre les Red Wings de Detroit en 2013. « Je crois plutôt qu'en disputant plus de ces matchs, quand on a l'occasion de participer à ces matchs, on devient... peut-être pas plus à l'aise, mais moins nerveux, je suppose. »

Ce n'est pas du tout un match ordinaire pour les champions en titre de la Coupe Stanley, mais ce n'est pas sûrement leur première expérience du match ultime. Ils ont une fiche de 2-2 dans un tel scénario sous les ordres de Quenneville, et cette série représente la troisième fois depuis 2013 que les Blackhawks ont comblé un déficit de 3-1 pour forcer la tenue d'un septième match.

La série de deuxième ronde contre Detroit en 2013 en était la première, suivie par une victoire en finale de l'Association de l'Ouest en 2014 contre les Kings de Los Angeles. Chicago a toutefois perdu cette série en prolongation au United Center. Le noyau des Blackhawks a disputé son premier match no 7 en 2011, s'inclinant en prolongation après avoir effacé un déficit de 0-3 dans la série contre les Canucks de Vancouver.

« Je crois qu'il faut avoir de la force mentale », a lancé le défenseur Duncan Keith, qui a marqué trois buts et récolté une aide dans la série contre St. Louis. « Je ne crois pas que nous analysions trop les chiffres. Nous y allons pour jouer et savons qu'au moment où nous tirons de l'arrière 3-1 dans la série, nous n'avons plus rien à perdre. »

Les Blues, qui possèdent huit vétérans d'un septième match, ont été éliminés en première ronde lors des trois derniers tournois printaniers.

« Je ne sais pas », a répliqué Seabrook quand on lui a demandé si les Blues sont soumis à plus de pression. « Nous ne nous préoccupons pas d'eux. Nous nous préoccupons de nos affaires. Ils sont une excellente équipe, ils l'ont démontré dans cette série. Nous devrons jouer de notre mieux. Nous devrons y aller prêts à jouer. »

Les Blackhawks n'ont eu aucun problème en période médiane du match no 6 samedi, quand ils ont dominé les Blues au chapitre des tirs 19-9 et marqué trois buts de suite pour combler un retard de 3-1. Chicago a marqué deux buts de plus en troisième période pour l'emporter 6-3.

Si les Blackhawks veulent prolonger la défense de leur titre, ils devront remporter un troisième match à St. Louis depuis une défaite de 1-0 en prolongation au Scottrade Center dans le premier affrontement de la série. Ils ont confiance en leur capacité de l'accomplir, non seulement en raison de leur longue histoire de remontées en séries éliminatoires, mais aussi en raison de ce qu'ils ont déjà fait dans cette série.

« Nous nous sommes placés dans une situation terrible il y a peu de temps, a dit Quenneville. [Maintenant] nous sommes exactement là où nous voulions l'être. Nous avons l'initiative. Nous devrons être excités pour ce défi. Amusons-nous et jouons de la même façon dont nous avons joué dans les derniers matchs. Nous continuons de nous améliorer, c'est ce que nous voulions. »

En voir plus