Skip to main content

Chara souhaite le meilleur pour Danault

Le défenseur format géant a accidentellement atteint l'attaquant des Canadiens à la tête avec un tir frappé

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Il y a des moments où la solidarité prend le dessus sur la rivalité.

On en a eu un bon exemple, samedi, lors du premier match de la saison entre les Canadiens et les Bruins de Boston au Centre Bell.

La marque était égale 3-3 en fin de deuxième et l'intensité continuait de grimper entre les deux rivaux quand un incident aussi malheureux qu'inquiétant est venu jeter une douche froide sur les bancs des deux équipes et dans les gradins où se côtoyaient plusieurs partisans des deux allégeances.

Il restait 1:37 à écouler au deuxième engagement quand le défenseur Zdeno Chara a accidentellement atteint l'attaquant Phillip Danault avec un puissant tir frappé hors cible décoché de la ligne bleue. Les radars des télédiffuseurs ont évalué que le lancer de Chara a atteint une vitesse de 123 km à l'heure.

À cette vitesse, inutile de dire que le Québécois, qui était posté à une vingtaine de pieds de Chara, n'a eu aucune chance d'éviter le disque. Danault a à peine eu le temps de tourner la tête avant que la rondelle heurte de plein fouet le côté droit de son casque.

Le Québécois est resté au sol pendant de longues minutes avant d'être placé sur une civière et escorté hors de la patinoire.

Video: undefined

« Ça peut arriver, c'est juste vraiment malchanceux, a indiqué Chara après la rencontre. Sur le jeu, j'ai reçu une passe qui a ricoché sur la bande et la rondelle était sautillante. C'est très malchanceux. Tu ne veux jamais voir quelqu'un être atteint au niveau de la tête ou du cou et être escorté en civière.

« J'espère que Phillip va s'en remettre complètement. »

Les Canadiens ont annoncé que Danault avait été transporté à l'hôpital pour y subir des examens plus approfondis, mais qu'il était conscient et alerte.

Par le biais de sa page Facebook, le père de Phillip, Alain, a indiqué que les résultats des tests étaient normaux et que le numéro 24 du Tricolore allait demeurer à l'hôpital pour la nuit par mesure de précaution.

Lourd silence

Immédiatement après le contact entre la rondelle et son casque, Danault s'est affaissé sur son côté gauche et est demeuré dans cette position pendant une dizaine de minutes sous le regard inquiet de tous, mais surtout sous celui de Chara qui était visiblement bouleversé par l'erreur qu'il venait de commettre.

L'ambiance d'un excellent duel entre rivaux de section a laissé place à un lourd silence au Centre Bell. 

Le grand défenseur est demeuré aux côtés de Danault pendant que les médecins s'affairaient à le mettre sur une civière pour l'escorter hors de la patinoire. Il lui a même glissé quelques mots d'encouragement à l'oreille avant qu'il sorte sous les applaudissements de la foule.

« Je voulais être là, a lancé Chara. Je voulais lui parler et je me sentais mal. Je voulais seulement m'assurer qu'il était alerte et qu'il répondait. Ça m'a rassuré et j'étais heureux de voir qu'il était relativement en bon état. »

Ces longues minutes au cours desquelles Danault bougeait à peine ses jambes et tentait de retrouver ses esprits ont été des moments angoissants pour son compatriote et ami Patrice Bergeron qui venait de sauter sur la patinoire quand l'incident est survenu.

« C'est dur à voir, peu importe qui c'est, mais c'est sûr que quand c'est un ami, c'est plus difficile, a commenté Bergeron. Je n'ai pas vu la séquence, mais je voyais que c'était difficile pour lui de se relever. En espérant qu'il se sente mieux et qu'il prenne le temps. Nous pensons à lui. »

Les deux équipes ont ensuite retraité au vestiaire et ont complété la deuxième période après le deuxième entracte avant de changer de côté pour disputer la troisième.

Les Bruins ont finalement eu le meilleur 4-3 en tirs de barrage, mais on sentait tout de même du côté des visiteurs que les deux points acquis contre le Tricolore n'avaient pas le même éclat qu'à l'habitude.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.