Skip to main content

Changer d'entraîneur en cours de saison : bénéfique ou non?

Peter DeBoer a remporté son premier match avec Vegas, mais comment font les autres?

par Siniša Šindik / Collaborateur indépendant LNH.com

On dit souvent que la patience est une vertu, mais ce proverbe ne semble plus s'appliquer dans le petit monde de la Ligue nationale de hockey. Plus que jamais, les entraîneurs ont une obligation de performer, et ce, très rapidement. 

À LIRE AUSSIBoucher: Gerard Gallant pourrait vite revenir dans la LNHTocchet remplacera Gallant au Match des étoiles

Depuis le début de la saison, sept entraîneurs ont perdu leur emploi à travers le circuit Bettman. Le plus récent changement a été effectué à Vegas, mercredi, alors que le premier entraîneur-chef de l'histoire des Golden Knights, Gerard Gallant a été congédié et remplacé par Peter DeBoer. 

Le changement a porté fruit à très court terme, alors que DeBoer a remporté son premier match à la barre de sa nouvelle formation. Vegas a mis un terme à une séquence de quatre défaites consécutives avec une victoire de 4-2 face aux Sénateurs d'Ottawa. 

En procédant à un remaniement derrière le banc, tous les directeurs généraux à travers la Ligue espèrent reproduire l'effet Craig Berube. Ce dernier a pris la relève des Blues de St. Louis en novembre 2018 et les a menés - eux qui étaient derniers au classement général en janvier - à leur premier titre de la Coupe Stanley. 

Alors que les attentes sont plus élevées que jamais, LNH.com vous propose aujourd'hui de jeter un coup d'œil sur l'impact de ces changements d'entraîneur. 

Maple Leafs de Toronto
Sheldon Keefe (16-6-3 ; 34 points)
A remplacé Mike Babcock le 20 novembre 2019

L'arrivée de Keefe a eu l'effet d'un électrochoc à Toronto. Avant le 20 novembre, malgré tous les outils en attaque, les Leafs formaient seulement la septième meilleure attaque de la LNH, avec 72 buts pour, et la 13e au niveau des buts par match (3,13). 

Depuis le 20 novembre, la formation de la Ville Reine est au premier rang du circuit avec 101 buts marqués (4,04 par match), en plus de compter sur le meilleur avantage numérique (32,2 pour cent). Une équipe transformée !

Video: NJD@TOR: Matthews obtient son 2e triplé en carrière

Flames de Calgary
Geoff Ward (14-6-1 ; 29 points)
A remplacé Bill Peters le 29 novembre 2019

Ward a hérité du titre d'entraîneur-chef par intérim à Calgary après la démission de Peters. La réponse des joueurs a été immédiate. Les Flames ont réagi avec une séquence de sept victoires consécutives - une est survenue avec Ward à la barre, mais non officiellement nommé. 

La situation s'est quelque peu gâtée par la suite, avec une série de trois défaites consécutives et six défaites en huit matchs, mais encore une fois l'équipe s'est replacée. Les Flames ont remporté six de leurs sept derniers duels. De plus, il faut noter que depuis l'arrivée de Ward, l'avantage numérique des Flames a repris du galon, passant de 15,9 pour cent sous Peters à 23,6 pour cent sous Ward.

Video: EDM@CGY: Lindholm marque son 2e but en A.N.

Devils du New Jersey
Alain Nasredinne (8-10-3 ; 19 points)
A remplacé John Hynes le 3 décembre 2019

Portant l'étiquette d'entraîneur par intérim, Nasredinne n'a pas connu les débuts souhaités. Il a dû attendre à son troisième match avant de signer sa première victoire (6-2 contre les Predators de Nashville le 7 décembre), mais c'aura été sa seule à ses cinq premiers matchs à la barre de l'équipe.  

L'expérience ne semble pas être très concluante jusqu'à présent, alors que les Devils jouent sous la barre des ,500 en 21 matchs avec Nasredinne. Par ailleurs, le directeur général Ray Shero a également perdu son poste dans les derniers jours. Avec la soudaine disponibilité de Gallant, c'est à se demander si les Devils ne seraient pas tentés de procéder à un autre changement derrière le banc…

Stars de Dallas
Rick Bowness (10-5-1 ; 21 points)
A remplacé Jim Montgomery le 10 décembre 2019

Sachant que le départ de Montgomery n'était pas lié aux performances sur la glace (18-11-3), les Stars n'avaient pas besoin de réinventer la roue sous leur nouvel entraîneur par intérim, mais plutôt apporter quelques correctifs.

Les joueurs ont tout de même bien répondu au changement d'air, avec une fiche de 10-5-1 depuis l'arrivée de Bowness. Ils ont surtout réussi à améliorer leur avantage numérique, passant de 21e dans la Ligue avant le 10 décembre (17,2 pour cent) au 8e rang (22,9 pour cent).

Video: DAL@ANA: Radulov complète le jeu de Seguin en A.N.

Sharks de San Jose
Bob Boughner (6-8-2 ; 14 points)
A remplacé Peter DeBoer le 11 décembre 2019

À l'image des Devils, les Sharks n'ont pas bien réagi au changement derrière le banc, étant incapables de jouer pour ,500. À titre intérimaire, Boughner n'a pas encore trouvé la recette magique pour faire lever le gâteau à San Jose. 

La constance est un énorme problème pour San Jose qui à ses huit derniers matchs a joué au yo-yo en remportant deux rencontres, puis en perdant les deux suivantes. Au moins, sous Boughner, les Sharks ont amélioré leur attaque massive de 16 pour cent à 20 pour cent.

Predators de Nashville
John Hynes (2-3-0; 4 points)
A remplacé Peter Laviolette le 6 janvier 2020

L'échantillon est encore très petit, mais l'effet instantané ne semble pas très positif à Nashville. Les Predators ont échappé trois des cinq premiers matchs sous la tutelle de leur nouveau pilote, ne marquant que 12 buts. 

Après avoir perdu son premier match face aux Bruins (6-2), Hynes croyait avoir traversé la tempête alors que son équipe avait remporté ses deux duels suivants, mais voilà que les Predators viennent de subir deux revers consécutifs.

Chose certaine, un changement d'entraîneur n'est pas gage de succès, mais il est plus beaucoup facile de remplacer un seul homme que 21 joueurs.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.