Skip to main content

Championnat mondial: le Canada se prépare à amorcer les quarts de finale

LNH.com @NHL

BERNE, Suisse - Dan Hamhuis a suffisamment d'expérience en championnat mondial pour savoir que les choses peuvent rapidement empirer.

Le défenseur défend les couleurs du Canada pour une quatrième année de suite, mais il ne revendique qu'une seule médaille d'or - obtenue à Moscou il y a deux ans. Il a dû se contenter de l'argent à Québec, l'an dernier, et d'une quatrième place en Lettonie en 2006.

Hamhuis connaît bien les déceptions qui peuvent survenir pendant la ronde des médailles. Le Canada amorcera cette nouvelle étape jeudi, avec un match de quarts de finale contre la Lettonie.

"Nous devrons garder le contrôle de nos émotions, a dit Hamhuis. Et nous ne pourrons pas nous permettre de jouer mollement pendant 10 minutes ou pendant une période. Ca vous met trop dans le pétrin. Nous en avons fait l'expérience dans le passé."

Hamhuis s'est rappelé les demi-finales de 2006, alors que le Canada s'était retrouvé en déficit après 20 minutes et n'avait pu remonter la pente par la suite.

Les Lettons ne devraient pas être des opposants aussi farouches que les Finlandais, qui ont battu le Canada 4-3 en fusillade, lundi, mais l'équipe est consciente qu'il faudra resserrer le jeu. Une défaite voudrait dire une fin abrupte dans ce tournoi, que la troupe de Lindy Ruff a amorcé avec cinq gains faciles.

Ruff a choisi de ne pas tenir d'entraînement, mardi, alors que l'équipe voyageait de Regensdorf à son hôtel près de Berne. Il y a un joueur de moins dans la formation: le défenseur Ian White est retourné au Canada pour faire évaluer une blessure au cou par le personnel médical des Maple Leafs de Toronto.

Ruff était content de voir le Canada avoir enfin une opposition notable, lors du revers contre la Finlande. Il est d'avis que ce résultat pourra servir de réveil à l'approche de la ronde des médailles, et il s'attendra maintenant à un effort plus soutenu.

"C'est une première fois pour moi, mais c'est certain que je pense que le facteur fierté rentre vraiment en ligne de compte à ce moment-ci, a confié Ruff. Je pense que c'est arrivé contre la Finlande. C'était un bon défi. Mais je pense qu'il faudra maintenant élever notre jeu d'un autre cran."

En voir plus