Skip to main content

CH: Les espoirs de l'équipe à Laval en 2017-18

Le club-école des Canadiens dans la LAH va déménager de Terre-Neuve à la banlieue de Montréal la saison prochaine

par Sean Farrell / Correspondant LNH.com

LAVAL, Québec - Dans un peu plus d'un an, les partisans des Canadiens de Montréal pourront suivre la progression des meilleurs espoirs de l'organisation dans leur propre cour.

Les Canadiens ont confirmé lundi que leur club-école dans la Ligue américaine de hockey allait déménager à Laval, au Québec, en vue de la saison 2017-18.

Lorsque les IceCaps de St. John's dans la LAH seront relocalisés à Laval, une île située directement au nord de Montréal, à l'automne 2017, la principale filiale des Canadiens n'aura jamais été aussi près de Montréal en 46 ans.

« Je suis persuadé que les partisans de Laval seront passionnés, tout comme le sont ceux de Montréal, qu'ils vont se déplacer aux parties et qu'ils vont soutenir leur équipe, a affirmé le propriétaire des Canadiens Geoff Molson lundi. Et de vivre cette expérience pour un jeune joueur qui tente de se préparer pour la LNH et les Canadiens de Montréal, je crois que cela les aidera à se préparer à l'intensité de nos partisans. »

Le directeur général des Canadiens Marc Bergevin a disputé des matchs contre les Voisins de Laval dans la LHJMQ alors que Mario Lemieux faisait la loi dans la ligue.

« Je ne pense pas que nous avons remporté beaucoup de matchs à Laval, a noté Bergevin. Mario était au sommet de son art. (L'entraîneur adjoint des Canadiens) Jean-Jacques Daigneault était là également, ils misaient sur une équipe plus expérimentée, alors il était difficile de gagner à Laval. Ces matchs du lundi soir représentaient de longues soirées, je m'en souviens. Le retour en autobus vers Chicoutimi était également très long. »

Le maire de Laval Marc Demers se réjouit de voir sa ville ajouter un autre chapitre à sa riche histoire de hockey.

« Non seulement Mario Lemieux a déjà joué ici, mais il a aussi eu un certain Mike Bossy qui a joué à Laval, a rappelé Demers. Vincent Damphousse a aussi disputé son hockey junior ici, et Martin St-Louis a grandi à Laval et y a disputé son hockey mineur. »

L'équipe de la LAH va évoluer à la Place Bell, un complexe sportif de 216 millions $ qui est toujours en construction et qui va disposer de deux patinoires, incluant une entourée de 10 000 sièges, dont l'ouverture est prévue en septembre 2017. Le complexe est situé à Laval, tout près d'une autoroute importante menant à Montréal et à la banlieue nord, en plus d'être adjacent à une station de métro.

« C'est immense, c'est fantastique, a ajouté Demers. Ce n'est pas seulement une occasion pour nous de pouvoir observer du hockey de bon calibre, il s'agit d'une grande organisation, les Canadiens de Montréal. C'est une bonne chose pour nos citoyens, qui vont en bénéficier, mais c'est également spectaculaire d'un point de vue économique. C'est l'équivalent de 400 nouveaux emplois qui sont créés directement ou indirectement, alors il s'agit d'une journée importante pour nous. »

Le nom de l'équipe de la LAH sera déterminé après un scrutin de trois rondes sur internet, alors que les partisans peuvent soumettre leur proposition au www.placebell.ca. La première ronde, qui vise à compiler une liste de noms acceptables, prendra fin le 22 juillet.

« Nous allons filtrer quelque peu les suggestions, et dans deux semaines, nous allons recenser les noms les plus populaires parmi les suggestions les plus intéressantes, et ces noms feront l'objet d'un premier vote », a expliqué le président de la Place Bell, Vincent Lucier.

La deuxième ronde du scrutin sur internet aura lieu du 26 juillet au 8 août afin de réduire le nombre de noms potentiels à trois finalistes, parmi lesquels le nom officiel de l'équipe sera choisi dans le cadre d'un vote en ligne entre le 15 et le 31 août.

Depuis que les Voyageurs de Montréal de la LAH ont déménagé à Halifax pour devenir les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse à la suite de la saison 1970-71, la principale équipe-école des Canadiens a joué à Fredericton (Nouveau-Brunswick), Sherbrooke (Québec), Québec et Hamilton (Ontario) avant de déménager à St. John's, la capitale de Terre-Neuve, la saison dernière.

Bergevin s'attend à ce que la proximité de l'équipe de la LAH rapporte des dividendes importants. Il a cité en exemple les Sharks de San Jose, dont le club-école dans la LAH se trouvait à l'autre bout du pays avant la dernière saison.

« Leur équipe-école a pendant longtemps été à Worcester près de Boston, a évoqué Bergevin. Lorsqu'ils étaient rappelés, les joueurs devaient traverser le pays pour jouer le soir même, alors même la performance des joueurs devrait être améliorée avec ce déménagement. »

Les Canadiens et leurs partisans pourront en faire l'expérience par eux-mêmes très bientôt.

« La LNH est une ligue très difficile, a souligné Bergevin. Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent faire le saut du hockey junior à la LNH. Je pense que nous en comptons un dans notre alignement, soit Alex Galchenyuk, mais c'était lors de l'année du lockout alors il avait été en mesure de jouer au niveau junior pendant quelques mois. Je pense donc que la route vers Montréal va passer par Laval. »

 

En voir plus