Skip to main content

CH : Si la confiance pouvait s'injecter comme un soluté

« Il n'y a aucune place pour du négativisme », affirme le capitaine des Canadiens Shea Weber

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - La barque prend l'eau de partout, mais tout le monde continuera de ramer dans le même sens chez les Canadiens de Montréal. C'est la promesse que fait le capitaine Shea Weber.

« On a beau ne plus savoir quoi dire ou faire, la solution est entre nos mains », a déclaré le vétéran défenseur, jeudi, en commentant la deuxième séquence de huit matchs sans victoire (0-7-1) du Tricolore cette saison. 

À LIRE AUSSI : Canadiens : Une autre avance de deux buts torpilléeUn premier but à Montréal au meilleur des moments pour Chiasson

« Tout le monde doit en faire encore un peu plus, être un peu meilleur, a-t-il renchéri. C'est difficile parce que la confiance n'est pas comme un soluté que nous pouvons nous faire injecter. Vous devez y croire et tenter de la retrouver de vous-même. 

« Par leur attitude, les leaders de l'équipe doivent propager le sentiment que nous allons ravoir de la confiance. Il n'y a aucune place pour du négativisme. »

Au moment où l'équipe a été emportée dans un premier tourbillon d'insuccès, à compter de la mi-novembre, Weber a souligné que ses coéquipiers et lui se sont appliqués à resserrer le jeu en défense. C'est ce qui avait finalement permis au CH de se sortir d'impasse, en gagnant quatre de ses cinq matchs suivants et sept de ses 10 au total, jusqu'au 23 décembre.

« Là, je ne sais pas trop quoi vous dire », a réagi Weber, quand on lui a demandé si ses coéquipiers et lui pouvaient s'inspirer de leçons tirées de la première séquence de déboires.

« Nous n'obtenons pas de bonds favorables à l'attaque ni dans notre zone. C'est comme si nous tenions nos bâtons trop près du filet adverse ainsi qu'alentour de notre propre but », a-t-il énoncé.  

Comme ses troupiers, l'entraîneur Claude Julien a affirmé être rendu « à bout de réponses ».

« Il n'y a rien que je vais dire ce soir que je n'ai pas déjà dit, a-t-il mentionné. Nous avons des chances de marquer que nous ne saisissons pas et, éventuellement, ça nous rattrape. »

Julien a mentionné que l'équipe n'abandonne pas, peu importe que les défaites s'empilent.

« Nous n'avons pas le droit d'abandonner ni de nous apitoyer sur notre sort, a-t-il insisté. Nous sommes payés pour travailler et nous allons continuer de tenter de trouver des solutions.

« On peut dire ce qu'on veut, l'équipe n'a pas baissé les bras et elle ne se fait pas dominer. Nous faisons notre travail pour que les gars continuent d'aller de l'avant et les garder motivés. Tous les matchs, c'est un nouveau défi, comme le sera le match à venir. » 

Les Canadiens (18-20-7) vont tenter de freiner leur glissade vers les bas-fonds de l'Association de l'Est face aux Sénateurs d'Ottawa (16-22-5), samedi (19 h HE; TVAS, CITY, CBC, SN, SN360, NHL.TV). Les Sénateurs seront en action contre les Red Wings de Detroit, vendredi, et ils pourraient s'approcher à deux points du total de 43 points du CH en signant deux victoires en fin de semaine, en incluant la deuxième en temps réglementaire. Tout ça en ayant un match en main sur le Tricolore.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.