Skip to main content

Carnet d'espoir: Raphaël Lavoie

L'attaquant des Mooseheads revient sur le camp de sélection d'ÉCJ et sur la période des transactions dans la LHJMQ

par Raphaël Lavoie / Collaborateur spécial LNH.com

Considéré comme le meilleur espoir québécois en vue du prochain repêchage de la LNH, Raphaël Lavoie en est à sa deuxième saison complète avec les Mooseheads d'Halifax. L'imposant attaquant (6-4, 191) originaire de Chambly a obtenu le statut de potentiel espoir de première ronde par le Bureau central de dépistage de la LNH. Il a accepté de collaborer mensuellement avec l'équipe de LNH.com jusqu'au repêchage qui se tiendra en juin à Vancouver.

Bonjour à tous,

La dernière fois que je vous ai écrit, je venais d'obtenir mon invitation pour le camp de sélection d'Équipe Canada junior. Je m'y suis rendu, mais je n'ai malheureusement pas été retenu. Ç'a changé mes plans pour le temps des Fêtes, mais j'en ai quand même profité.

Je suis allé faire du ski un peu et j'ai passé du temps à la patinoire extérieure, mais j'ai plus mis l'accent sur le repos. Il n'y avait rien de trop intense pendant les Fêtes. Ç'a fait du bien de revoir mes vieux amis et de passer du temps en famille.

Le camp a tout de même été une très bonne expérience. J'ai côtoyé des gars qui ont éventuellement fait l'équipe et qui ont participé au tournoi. Ce sont des gars incroyables, de bonnes personnes et de grands joueurs de hockey. J'ai beaucoup à apprendre d'eux.

C'est évidemment toujours déplaisant de se faire dire que tu n'es pas assez bon pour une équipe, mais je n'avais presque pas joué lors du deuxième match préparatoire alors je m'y attendais un peu quand c'est arrivé. Je ne peux pas dire que j'étais content, mais je me tourne vers le tournoi de l'an prochain alors que j'aurai une autre chance d'y participer. C'est maintenant un de mes objectifs et j'espère pouvoir aider l'équipe à se rendre plus loin que cette année.

Parce que malgré ma déception personnelle, j'ai regardé le tournoi et j'ai encouragé l'équipe canadienne, qui a été éliminée en quarts de finale. 

À LIRE AUSSI : CMJ: L'aboutissement de la rédemption finlandaiseCMJ: Les autres pays rattrapent le Canada, affirme Tom RenneyCMJ : 5 raisons qui expliquent l'élimination du Canada

Avant le tournoi, je croyais que la finale allait se jouer entre le Canada et la Finlande. Le duel a finalement eu lieu plus tôt que prévu. Les Finlandais ont été chanceux sur leur premier but, mais ce sont des choses qui arrivent. Les Canadiens n'ont pas été mauvais, ils ont simplement été un peu malchanceux. 

La Finlande a gagné l'or donc c'était loin d'être une mauvaise équipe!

À Halifax, nous sommes sur une bonne séquence (7-1-2) et nous avons fait quelques acquisitions pour améliorer notre équipe à la date limite des transactions. Keith Getson, Maxime Trépanier et Alexis Sansfaçon sont tous de très bons joueurs qui vont nous aider à gagner d'ici la fin de la saison.

Leur adaptation se passe bien. La plupart des gars les connaissent parce qu'ils les ont soit affrontés ou qu'ils ont joué avec eux quand ils étaient jeunes. On a même affronté Getson en séries éliminatoires l'an dernier. Il sera maintenant du bon côté!

Notre directeur général Cam Russell a choisi de ne pas effectuer de grosses transactions et de garder à peu près le même groupe. C'est toujours bien de conserver le même noyau de joueurs pour ne pas affecter la chimie et nous avions déjà un club très compétitif. 

Nos rivaux se sont aussi améliorés. Je pense aux Huskies qui ont acquis Noah Dobson et Joël Teasdale et aux Voltigeurs qui ont obtenu Pierre-Olivier Joseph. Ce ne sera pas facile, mais je suis convaincu que nous pouvons battre n'importe qui dans la Ligue.

J'ai aussi profité du temps des Fêtes pour livrer mon premier combat de la saison face à Declan Smith, des Screaming Eagles. Il a servi une solide mise en échec à mon coéquipier Samuel Asselin derrière le filet et - même si je ne me considère pas comme un bagarreur - je ne pouvais pas laisser passer ça.

Mon adversaire se bat plus souvent que moi, mais ç'a quand même bien été. Il faut protéger nos gars sur la glace et c'était à moi de le faire dans cette situation.

Un match au cours duquel je ne risque pas de jeter les gants, c'est celui des meilleurs espoirs de la LCH/LNH, qui aura lieu dans deux semaines à Red Deer. Les gars qui y ont participé l'an dernier m'ont dit que c'était une super belle expérience de rencontrer tous les autres espoirs pour le repêchage de la LNH.

J'ai hâte d'y aller et de pouvoir découvrir les espoirs de la Ligue de hockey de l'Ouest parce que je les connais beaucoup moins. En raison de ma date d'anniversaire tardive, je n'ai jamais joué dans les tournois pour les moins de 18 ans avec ces gars-là. Ce sera plaisant de les voir aller!

Merci d'avoir pris le temps de me lire, on se reparle en février.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.