Skip to main content

Carnet d'espoir : Pierre-Olivier Joseph

Son équipe ayant subi l'élimination, le défenseur des Islanders de Charlottetown se tourne maintenant vers la séance d'évaluation des espoirs de la LNH

par Pierrre-Olivier Joseph @POJoseph15 / Collaborateur LNH.com

Pierre-Olivier Joseph en est à sa deuxième saison avec les Islanders de Charlottetown dans la LHJMQ et il est considéré comme le meilleur espoir québécois en vue du repêchage 2017 de la LNH. Ce défenseur fiable vient au 27e rang des meilleurs patineurs nord-américains sur la liste finale du Bureau central de dépistage de la LNH. L'arrière de 6 pieds et 160 livres a totalisé six buts et 33 aides en plus de maintenir un différentiel de plus-14 en 62 rencontres de saison régulière. Il a accepté de collaborer mensuellement avec l'équipe de LNH.com jusqu'au repêchage qui se tiendra à Chicago, les 23 et 24 juin.

 

Bonjour à vous amateurs de hockey,

J'aurais aimé vous arriver avec de meilleures nouvelles, mais mon équipe a subi l'élimination en cinq matchs contre l'Armada de Blainville-Boisbriand en demi-finale des séries de la LHJMQ. On ne s'attendait pas à ce résultat, on voulait évidemment aller le plus loin possible, mais il n'y a plus grand-chose à faire maintenant. C'est une déception de ne pas pouvoir jouer la finale contre les Sea Dogs de Saint Jean - l'équipe de mon frère Mathieu - et de ne pas avoir la chance de se rendre à la Coupe Memorial comme on l'espérait tant depuis le mois de janvier.

J'en retire quand même du positif.

Personnellement, ç'a été une saison bien au-delà des attentes que je m'étais fixées en début de saison. C'est la meilleure campagne de ma carrière. Nous avions tellement une bonne équipe que c'était le fun d'aller à l'aréna pour travailler avec les gars. Nous allons nous rappeler de cette saison pendant longtemps, apprendre de ça et essayer de ne pas répéter les erreurs que nous avons commises contre l'Armada.

C'est une équipe tellement bien structurée et très difficile à percer. Nous avons réussi à quelques occasions après avoir gagné la première rencontre, mais ils se sont vraiment bien ajustés et c'était encore plus difficile match après match. Si nous avions été plus disciplinés (21 pénalités en cinq matchs), ça nous aurait aidés dès le départ. Nous avons un peu paniqué quand nous avons vu que l'Armada jouait aussi bien.

Avec du recul, ç'aurait été bien de repartir à zéro, d'oublier ce qui s'était passé, mais je pense que nous n'avons pas été capables de faire ça dans cette série.

Maintenant que tout est terminé, je peux commencer à me concentrer sur le repêchage.

À la mi-avril, j'ai appris que j'avais grimpé du 41e au 27e rang sur la liste des meilleurs patineurs nord-américains du Bureau central de dépistage de la LNH. C'est toujours plaisant de voir où j'en suis rendu, mais je pense que rendu à ce point-ci, je n'ai plus vraiment de pouvoir sur l'équipe qui va me sélectionner et à quel rang elle va le faire.

J'ai déjà vécu l'expérience avec mon frère (repêché en quatrième ronde par le Lightning de Tampa Bay en 2015). Il faut aller là, être patient et ne pas s'énerver. C'est une expérience qui arrive juste une fois dans une vie alors il faut en profiter.

D'ici là, je vais me remettre à l'entraînement en vue de la séance d'évaluation des espoirs (28 mai au 3 juin à Buffalo) parce que je veux arriver là-bas le plus en forme possible. J'ai encore de petites choses à préparer pour les différents tests physiques, mais je vais essayer de ne pas trop sortir de mon plan de match habituel.

On se reparle à quelques semaines du repêchage!

 

En voir plus