Skip to main content

Carnet de bord, Pierre-Édouard Bellemare, match no 5

« Pour moi, ce n'est que le prochain tour. C'est de continuer l'histoire. »

par Pierre-Édouard Bellemare @bellsy78 / Collaboration spéciale LNH.com

Nous voilà de retour à San Jose quelques heures après avoir signé une victoire de 5-3 pour prendre les devants 3-2 dans la série face aux Sharks.

Vous aurez donc compris que nous avons l'occasion d'en finir dès dimanche.

Nous nous attendons certainement à devoir gérer une tempête au début du match no 6, mais j'espère que nous pouvons apprendre la leçon du match no 4 - une défaite de 4-0 - et de notre troisième période d'hier - les Sharks ont marqué trois buts sans riposte pour s'approcher à un but.

À LIRE : Ce qui se cache derrière les succès de Fleury | Perron a saisi sa chance | Carnet de bord, Bellemare, match no 4

Après leur premier but, il y a eu un peu trop de regards au niveau du temps. Je pense qu'il y a eu trop de situations où nous avons fait un pas en arrière au lieu de faire un pas en avant et ça crée un genre de cercle vicieux.

Tout le monde, hier, a bien vu que nous avons fait les cons et qu'il faut continuer à jouer à notre manière.

Video: SJS@VGK, #5: Tuch double l'avance de Vegas en A.N.

Quand nous sortons, que nous patinons et que nous allons de l'avant, c'est aussi dur pour eux. En première période du match no 4, je pense qu'il y a eu des moments où nous avons un peu reculé. Il ne faut pas leur donner de la glace.

C'est lors de ce match que nous avons fait l'erreur de ne pas trouver ce sentiment d'urgence, cet instinct du tueur. Mais je pense que demain, tous les gars vont être concentrés sur l'objectif.

Nous allons être prêts à sortir un bon match dans le sens où nous serons dos au mur et qu'il va falloir aller de l'avant. J'espère que nous allons avoir la capacité d'amener notre tempête à nous aussi.

L'équipe a bien réagi aux changements apportés par notre entraîneur pour le cinquième match - Luca Sbisa, Ryan Carpenter et Oscar Lindberg ont été envoyés dans la mêlée. C'est surtout le fait d'avoir un groupe de joueurs où tu peux enlever un joueur ou deux, et que tu te retrouves avec une formation qui est pareille ou même plus forte.

La bonne chose, c'est que le système est tellement clair que tout le monde le connaît. Quand tu entres dans la formation, tu n'es pas spécialement surpris de la façon dont l'équipe joue parce que nous avons joué comme ça toute l'année. C'est un bon coaching forcément.

Video: SJS@VGK, #5: Haula triple l'avance d'un tir précis

La meilleure chose pour une équipe, c'est que l'entraîneur ait des choix difficiles à faire. Ça veut dire que t'as 23 joueurs qui sont prêts à jouer.

Le truc le plus bizarre dans tout ça, c'est que je ne pense même pas à la Finale d'Association. Je ne me dis même pas que si nous gagnons demain nous passons à la finale. Dans ma tête, il faut simplement gagner pour passer au prochain tour, c'est tout. C'est quand même assez fou.

Pour moi, ce n'est que le prochain tour. C'est de continuer l'histoire.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.