Skip to main content

Carlyle nommé l'entraîneur des Ducks

Il a remporté la Coupe Stanley pendant son dernier séjour à Anaheim en 2007

par Abbey Mastracco / Correspondante LNH.com

ANAHEIM -- Selon l'adage, on fait du neuf avec du vieux. C'était le cas pour les Ducks d'Anaheim, qui ont annoncé l'embauche de Randy Carlyle au poste d'entraîneur-chef mardi.

Carlyle, qui a mené les Ducks à un titre de la Coupe Stanley en 2007, remplace Bruce Boudreau, qui a été congédié le 29 avril après que les Ducks eurent été éliminés par les Predators de Nashville en sept matchs en première ronde des séries éliminatoires dans l'Association de l'Ouest. Carlyle avait auparavant dirigé les Ducks de 2005 à 2011, affichant un dossier de 273-182-61 et établissant un record d'équipe pour les victoires.

« Nous avons travaillé dur, nous avons analysé tous les candidats et au bout du compte, tout est revenu sur Randy », a lancé le directeur général des Ducks Bob Murray au Honda Center. « Il sera immédiatement respecté dès qu'il entrera dans le vestiaire. Il est reconnu pour son travail sur le banc.

« Il tiendra tout le monde dans l'organisation responsable de notre succès, et non seulement sur la glace pendant les matchs. Il le fera à l'entraînement, il le fera dans la salle de musculation. Il tiendra tout le monde responsable. »

Le capitaine des Ducks Ryan Getzlaf, les attaquants Corey Perry et Andrew Cogliano et le défenseur Cam Fowler sont les seuls joueurs des Ducks qui ont joué sous les ordres de Carlyle à Anaheim. Le centre Ryan Kesler et le défenseur Kevin Bieksa avaient auparavant évolué pour Carlyle avec le Manitoba dans la Ligue internationale de hockey.

Murray a indiqué que les joueurs avaient hâte de voir Carlyle de retour.

« Je ne le fais pas habituellement, mais j'ai parlé avec quelques joueurs pour leur dire, "Bien, ce devrait être ma décision" », a expliqué Murray. Et je n'ai reçu que de bonnes réponses. Ils m'ont soutenu et ils ont même fait campagne pour lui. »

Carlyle a plus récemment servi à titre d'entraîneur des Maple Leafs de Toronto entre 2011 et 2015.

« J'ai appris à être patient, à faire mes preuves et parfois à me taire au lieu de dire, "Je sais tout", a déclaré Carlyle. Je sais qu'il y a des opportunités pour un entraîneur d'évoluer constamment, et si tu n'évolues pas en tant qu'entraîneur, tu vas te perdre. J'ai fait mes devoirs à propos de ce qui se passe dans la LNH et j'avais le luxe de me rendre à cet aréna-ci chaque jour au cours des six derniers mois. »

Carlyle est demeuré une figure omniprésente à Anaheim, souvent aperçu dans la tribune de presse en faisant du dépistage alors qu'il habitait au sud de la Californie à Encinitas, une ville balnéaire dans le comté San Diego. La famille Carlyle s'implique dans les affaires des Gulls de San Diego, le club-école des Ducks dans la Ligue américaine de hockey. Un de ses fils joue le rôle d'entraîneur dans l'organisation, alors qu'un autre gère le magasin au complexe d'entraînement.

Le nouveau Carlyle semble être à l'inverse de l'entraîneur adepte de la discipline qui avait guidé les Ducks à la Coupe. S'il veut appliquer de la discipline, il pourrait se tourner vers les adjoints Trent Yawney et Paul MacLean, qui ont chacun adopté la discipline dans leur propre style. Il reste inconnu si les deux seront de retour chez les Ducks.

« Il y a des choses que j'ai fait il y a 10 ans que je ne ferais pas aujourd'hui, a admis Carlyle. Les athlètes de nos jours sont très différents. Les joueurs de nos jours veulent être entendus, ils veulent avoir une voix, ils veulent participer. Et tu devras être prêt à leur permettre de dire ce qu'ils pensent. »

Néanmoins, il reste un peu de l'ancien Carlyle là-dedans. Murray s'attend à ce que ce mélange du neuf et du vieux revigore une équipe qui est construite pour gagner tout de suite.

« Le plus grand facteur sera ce qui est nécessaire, pas pour l'individuel, mais pour l'équipe, a dit Carlyle. Ça va faire pression sur certaines personnes et ce sera la réalité dès le jour 1.

« Quand je descends de ce podium, ça va être le message: Il y aura des modifications à notre mode opératoire. Elles ne seront pas drastiques, mais nous aurons besoin de ton dévouement. Ton rôle pourrait changer, peut-être plus radicalement que celui d'autres joueurs, mais nous allons prendre nos décisions et agir dans l'intérêt primordial des Ducks d'Anaheim afin qu'ils atteignent leur objectif, et notre objectif est évidemment de remporter la Coupe Stanley. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.