Skip to main content

Carey Price ne se rappellait pas d'avoir été autant peu occupé

LNH.com @NHL

MONTREAL - Carey Price a répondu avec diplomatie quand on lui a demandé s'il avait apprécié de connaître une soirée de travail peu occupée.

"C'était différent, a répondu le jeune gardien, sans sourciller. Personnellement, je pense que c'est une première pour moi. Je ne me rappelle pas d'avoir reçu aussi peu de tirs. Ca n'est sûrement pas arrivé dans les rangs juniors."

Price, qui n'a reçu que 15 tirs des Flyers, a souligné que le Canadien venait d'offrir sa meilleure performance de la saison sur le plan défensif.

Marc-André Bergeron avait presque envie de présenter des excuses aux amateurs qui s'étaient déplacés au Centre Bell.

"Ils n'ont pas été très gâtés par le spectacle. Au moins, on leur a donné deux points de classement", a-t-il affirmé.

"?a n'a pas été le match le plus enlevant dans lequel j'ai été impliqué, a-t-il continué. Mais nous devons être satisfaits de notre effort en défense."

Appelé en renfort en défense à la suite de la perte de Paul Mara après une période, Bergeron était satisfait de la contribution qu'il a fournie à l'équipe.

"??a me garde sur le qui-vive d'être utilisé comme attaquant. Après la perte de Paul, je suis retourné jouer en défense. Et j'ai marqué en supériorité numérique. C'est emballant."

L'entraîneur Jacques Martin a dit qu'il voit Bergeron camper le rôle qu'un défenseur comme Mark Streit s'est acquitté, il y a quelques saisons.

"C'est un atout pour nous d'avoir un joueur versatile comme lui. Sur le jeu de puissance, il est notre franc-tireur."

Il sera intéressant de voir si Martin va continuer de faire confiance à Bergeron au retour au jeu d'Andrei Markov, dans quelques semaines.

Comme Mario

Maxim Lapierre a réalisé toute une pièce sur la séquence du but en deuxième période de Mike Cammalleri, qui s'est avéré celui de la victoire.

"C'était une feinte à la Mario Lemieux, a lancé Cammalleri. Au retour sur le banc, j'ai dit à Maxim et à Georges (Laraque) qu'on ressemblait au gros trio des Penguins de Pittsburgh, à l'époque, avec les Lemieux, Jaromir Jagr et Mark Recchi."

Lapierre a rétorqué en riant qu'il était préférable pour lui de passer la rondelle à sa gauche plutôt que de la garder sur sa palette, après avoir réussi sa feinte.

En voir plus