Skip to main content

« Au-delà de la frustration »

Le gardien Carey Price résume bien l'état d'esprit qui anime les Canadiens dans le moment

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Carey Price est un homme de peu de mots, stoïque, qui garde habituellement ses états d'âme pour lui. Mais quand le vétéran gardien affirme en commentant la deuxième mauvaise passe des Canadiens de Montréal en l'espace de quelques mois que « ça va au-delà de la frustration », on comprend qu'il n'y a pas beaucoup de joie de vivre actuellement dans l'entourage de l'équipe. 

Le CH n'a pas gagné depuis le 23 décembre, à Winnipeg. La série a atteint six matchs lundi, à la suite de la défaite de 3-2 que les Jets lui a fait subir. Six matchs au cours desquels l'équipe n'a amassé qu'un point sur une possibilité de 12 (0-5-1).

À LIRE AUSSI : Même avec Kovalchuk qui s'implique, le Tricolore s'inclineUn but en désavantage numérique qui coûte cherPatrik Laine est un joueur métamorphosé

À chacun des matchs sans victoire, l'espoir d'une participation aux séries éliminatoires s'amenuise. Cela même s'il reste 39 matchs à jouer.

« Il faut se concentrer sur le match à venir parce que nous ne pouvons plus rien faire pour celui qui vient de passer, a repris Price. Il faut s'efforcer de faire de notre mieux, tout en faisant fi de la frustration et du négativisme. »

Faire de son mieux, c'est ce que le Tricolore s'échine à faire depuis deux semaines, sans obtenir de résultat.

C'est la deuxième passe difficile de l'équipe en l'espace de quelques mois. Entre le 16 novembre et le 1er décembre, les Canadiens n'ont pas savouré de gain en huit tentatives d'affilée (0-5-3). La situation s'était replacée avec sept victoires dans les 10 matchs suivants. La saison en montagnes russes se poursuit.

L'entraîneur Claude Julien a qualifié l'attitude des vétérans d'irréprochable dans les circonstances.

« Quand les Jets ont fait 3-1, les vétérans ont tout de suite dit qu'il ne fallait pas abandonner et qu'il fallait aller chercher le but suivant. Ils s'acquittent de leur tâche, je n'ai rien à redire. Le moral est bon et les gars s'accrochent. Ce n'est pas le défi dans le moment. Le défi est d'enrayer les erreurs de notre jeu. »

Video: WPG@MTL: Copp trouve l'ouverture en échappée

Le CH n'a aucune marge de manœuvre parce qu'il peine à marquer des buts.

« Les erreurs que nous commettons sont coûteuses. On l'a bien vu sur la séquence du troisième but des Jets. Nous avons mal géré la rondelle et ç'a donné une descente aux Jets. Ç'a été la même chose sur leur deuxième but. Ça n'a pas été la bonne décision. Comme j'ai dit aux gars, ce n'est pas toujours le manque d'effort le problème. Il faut prendre de bonnes décisions et minimiser les erreurs parce que ça nous fait mal. »

Sur les deux exemples cités par Julien, ce sont des jeunes qui ont péché (Nick Suzuki et Cale Fleury), mais l'entraîneur a refusé de leur jeter la pierre. 

« Ça, c'est pour le match de ce soir, a-t-il réagi quand on le lui a fait remarquer. C'est plutôt le type d'erreurs que nous faisons dernièrement qui est en cause, et ce ne sont pas toujours des jeunes qui les font. Je ne pointe pas du doigt des individus, mais les erreurs qui nous coûtent des matchs. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.