Skip to main content

Carbonneau n'a eu qu'à modifier les trios pour passer son message

LNH.com @NHL

MONTREAL - Guy Carbonneau n'a pas eu à faire de remontrances ou à livrer de grands discours pour que le Canadien déploie plus d'ardeur à la tâche en troisième période.

"J'ai fait des changements de trios et les joueurs se sont réveillés. Ils ont décidé de travailler", a affirmé sèchement l'entraîneur, après la défaite de 2-1 aux dépens des Flyers.

"Je n'ai pas eu à passer de message. Ils ont compris avec les changements de trios."

Selon Carbo, les joueurs cessent habituellement de trop réfléchir sur la glace quand on procède à des changements.

"Ils ont le sentiment de devoir faire leur travail. ?a fonctionne parfois et ç'a presque fonctionné ce soir."

Le Tricolore n'a savouré qu'un gain dans ses cinq derniers matchs et Carbonneau a admis que la nervosité commence à tirailler l'équipe.

"La confiance n'est évidemment pas à son mieux, a-t-il souligné. On a prouvé par le passé qu'on est capable de redresser la situation. On doit arrêter de penser à ce qu'on a accompli, la saison dernière, collectivement et individuellement. On ne recommence pas une saison avec 20 points à sa fiche. On recommence tout à zéro. Il y a des joueurs qui pensent qu'ils travaillent, mais ils ne travaillent pas."

Le pilote s'est dit préoccupé par les insuccès de l'équipe, mais pas au point de céder à la panique sous peu.

"On voyait venir ce qui nous arrive, mais on n'a pas voulu le voir. On sait qu'on est capable de se reprendre en main."

Le Canadien a été blanchi en quatre occasions en supériorité numérique. Il a laissé filer une chance unique de créer l'égalité vers la fin de la troisième période, une occasion qu'il parvenait plus souvent qu'autrement à saisir la saison dernière.

"J'estime qu'on a provoqué de belles chances de marquer. Mais à la fin, on a continuellement perdu la rondelle à la ligne bleue adverse. On a eu du succès pendant le match quand on a envoyé la rondelle profondément dans le territoire des Flyers. Je m'explique mal pour quelles raisons on ne l'a pas fait en supériorité."

Dans le vestiaire, le capitaine Saku Koivu a longuement répondu aux questions de la presse.

"On manque de constance, c'est notre principal problème depuis le début. Sur les 15 matchs, on en a connu deux très mauvais. Les 13 autres ont été corrects. On doit revenir au style de jeu défensif et ennuyant qui nous a permis de connaître du succès, la saison dernière. Dans nos six ou sept premiers matchs de la saison, on avait bien fait à ce chapitre", a mentionné Koivu, en relevant des aspects positifs de la défaite de samedi.

Robert Lang, un autre vétéran, ne pouvait expliquer le relâchement que l'équipe a connue en deuxième période.

"Si je savais pourquoi, j'aurais fait en sorte que ça ne se produise pas, a-t-il répondu. ??'a été comme ça dans les derniers matchs. On a été à plat parce qu'on n'a pas envoyé la rondelle profondément dans la zone des Flyers. On a joué pendant 40 bonnes minutes. On a eu de bonnes chances en première période et on a gagné la troisième. On doit oublier au plus tôt les mauvaises choses qu'on a faites et se concentrer sur les bonnes."

En voir plus