Skip to main content

Carbonneau aurait voulu miser sur les trois blessés face aux Flyers

LNH.com @NHL

PHILADELPHIE - Guy Carbonneau aurait souhaité, par moments lundi, miser sur les trois joueurs blessés du Canadien face aux Flyers. Georges Laraque, Chris Higgins et Francis Bouillon auraient pu apporter à l'équipe un aspect de robustesse qui a fait défaut au cours des deux premières périodes.

"Je n'ai pas aimé certaines choses qu'ils (les Flyers) ont faites, a mentionné Carbo, en se retenant de trop en dire. C'est leur style. La saison ne fait que commencer, on va les revoir."

Le Tricolore a eu le meilleur 24-16 dans la colonne des mises en échec, mais les robustes Riley Cote et Steve Downie ont imposé leur loi un peu trop facilement.

Carbonneau n'a sans doute pas apprécié que Guillaume Latendresse laisse tomber les gants face à Joffrey Lupul, après la conclusion de la rencontre.

Le défenseur Mike Komisarek a admis que le discours qu'a livré Carbonneau, avant la troisième période, avait fouetté l'équipe.

"Il nous a essentiellement dit qu'on devait apprendre à gagner des matchs semblables et qu'on devait davantage être prêts à payer le prix pour y arriver."

Contrairement à Carey Price, qui a répété que de retrouver l'équipe qui a éliminé le Canadien le printemps dernier ne revêtait aucun cachet particulier, Komisarek a admis retirer une certaine satisfaction d'avoir vaincu les Flyers.

"Notre élimination en séries nous a laissé un goût amer dans la bouche, a-t-il pointé. Il ne s'agit que d'une petite victoire au début d'une saison-marathon. Mais on va la savourer ce soir (lundi), avant de passer à autre chose."

Roman volant

Roman Hamrlik a de fortes jambes en ce début de saison et il en fait bon usage. Le défenseur tchèque avait des ailes dans les trois premiers matchs du Canadien et il a déjà deux buts à son palmarès, chacun inscrit de la même façon soit au terme d'une poussée irrésistible sur le flanc gauche.

Samedi à Toronto, il a concrétisé la passe transversale de Guillaume Latendresse. Lundi, il n'a eu qu'à déposer la lame de son bâton sur la glace. Le relais d'Alex Kovalev était parfait.

"Je me sens fort sur mes patins et j'affectionne de soutenir l'attaque, a commenté Hamrlik. On a le feu vert. Si les entraîneurs n'ont aucun problème avec ça, je vais continuer de le faire en prenant soin de choisir les bons moments."

Carbonneau va encourager les Andrei Markov et Hamrlik à continuer de se lancer à l'attaque. Il a ajouté toutefois qu'il parlerait à Komisarek s'il s'avisait de jouer les "Bobby Orr".

"Le fait qu'on ait le même groupe de défenseurs qu'au début de la saison dernière permet sans doute une meilleure cohésion entre eux et avec les attaquants."

En voir plus