Skip to main content

Carbo voulait tenir un entraînement punitif après la défaite contre Toronto

LNH.com @NHL

BROSSARD, Québec - Guy Carbonneau avait prévu donner congé à ses joueurs dimanche. La défaite contre les Maple Leafs de Toronto l'a toutefois mis en rogne. Arrivé au centre d'entraînement de l'équipe à Brossard, Carbonneau voulait tenir un entraînement "punitif".

"Je voulais les faire patiner pendant une heure. L'entraînement aurait été bien différent", a-t-il admis en souriant.

Pourquoi a-t-il changé d'idée?

"J'ai modifié mes intentions après avoir discuté avec Bob (Gainey) et les autres entraîneurs. Notre objectif est d'améliorer l'équipe au cours des prochains jours, des prochaines semaines."

L'entretien s'est étiré une bonne demi-heure puisque l'entraînement a commencé avec 30 minutes de retard.

"J'ai toujours eu une excellente relation avec Bob, a rappelé Carbo. Il est toujours prêt à offrir son aide, à parler à l'équipe ou à un individu. Il va le faire mais sans jamais me dire quel joueur insérer dans la formation."

Carbonneau aime bien discuter avec ses adjoints et Gainey après une rencontre.

"On se rend dans les bureaux de Doug (Jarvis) et de Kirk (Muller). On a toujours de saines discussions, autant après une défaite qu'après une victoire.

"Bob possède une bonne tête de hockey. Il regarde aussi les matchs d'un oeil différent. J'aime toujours savoir ce qu'il pense."

L'échec-avant

Les joueurs ont quand même sué à grosses gouttes, Carbonneau les ayant soumis à une bonne séance de patinage, chronomètre en main. Mais ce n'était pas punitif.

"On voulait travailler sur certaines choses comme l'échec-avant, a expliqué Carbo. Dernièrement, on se porte trop vite en échec-avant et on se fait surprendre à contre-courant en zone neutre. On réagit mal."

Le premier but

Carbonneau espère qu'un meilleur échec-avant va permettre au Canadien d'enregistrer le premier but du match au cours du voyage qui mènera l'équipe à Calgary, Edmonton, Denver, Vancouver, Washington et Pittsburgh. Le Tricolore a concédé le premier but dans huit de ses neuf derniers matchs. Il a aussi perdu sept de ces rencontres.

"Les chances de l'emporter doublent dès qu'on marque le premier but, a fait valoir Carbonneau. Malheureusement, on a de la misère à marquer dernièrement. Et pas juste le premier but."

En voir plus