Skip to main content

La dernière série de deux gains des Canadiens est un lointain souvenir pour les joueurs

Le CH veut continuer d'appuyer sur l'accélérateur après une éclatante victoire

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - La plupart des joueurs chez les Canadiens ne se rappellent pas de la dernière fois qu'ils ont signé deux victoires d'affilée.

« Dès qu'on gagne un match, on reçoit une gifle au visage au match suivant », a souligné avec justesse le vétéran attaquant tchèque Tomas Plekanec.

Personne n'est donc parti en peur chez le Tricolore malgré l'éclatante victoire de 5-1 obtenue contre les Oilers d'Edmonton, samedi. Le défi maintenant est de coller un deuxième gain, dès dimanche.

Un « exploit » que les troupiers de l'entraîneur Michel Therrien n'ont pas accompli depuis les 20 et 22 novembre, au début d'une séquence de quatre victoires.

« En novembre vous dites? », a réagi Brendan Gallagher qui ne savait pas à quand remontait la dernière série de deux victoires de l'équipe.

« C'est agréable de gagner, mais toute notre concentration est plutôt portée sur ce que nous devons faire pour connaître du succès à chacun des matchs. Dans la situation précaire dans laquelle nous nous retrouvons, nous ne pouvons pas nous permettre de connaître le moindre relâchement. »

« Je me rappelle plutôt de notre série de neuf victoires en début de saison », a quant à lui répondu l'attaquant Lars Eller, quand on lui a posé la question.

« Si nous jouons comme nous l'avons fait aujourd'hui, nos chances d'obtenir une deuxième victoire dimanche seront bonnes », a-t-il ajouté.

Therrien a eu de bons mots à l'endroit du grand Danois « qui est à son mieux quand il s'acquitte bien de ses tâches en défense », a-t-il relevé.

Le trio d'Eller a particulièrement bien maîtrisé le trio de Leon Draisaitl, avec Taylor Hall et Teddy Purcell.

McDavid muselé

Les autres trios, avec P.K. Subban et Andrei Markov, ont effectué du bon travail contre le trio de Connor McDavid, qui a été peu visible à son premier match au Centre Bell.

Therrien a d'ailleurs relevé le brio de Markov et de Subban contre le jeune surdoué des Oilers, premier choix au repêchage 2015 de la LNH.

Subban a fait l'éloge de son partenaire de jeu Markov, en affirmant qu'il « a été notre meilleur défenseur ».

Chez les Oilers, l'entraîneur Todd McLellan n'a pas attribué beaucoup de mérite aux Canadiens.

« Ç'a été une de nos plus mauvaises sorties depuis longtemps, a-t-il analysé. Habituellement, il y a entre six ou huit joueurs qui vont vous offrir une bonne performance. Aujourd'hui, on n'a même pas atteint le nombre minimum.

« Ç'a été un mauvais match pour tout le monde. Nous ne patinions pas avec aisance et notre structure était erratique. Nous avons eu le résultat que nous méritions.

« Même si nous avions pris les devants, je ne suis même pas sûr que nous aurions pu tenir le coup. »

Quand on lui a demandé si McDavid avait connu un match difficile confronté à P.K. Subban, McLellan a répondu : « Ç'a été un match difficile pour les Oilers contre les Canadiens ».

McDavid a dit ne pas trop savoir ce qui avait mal fonctionné pour ses coéquipiers et lui.

« Nous n'étions pas alertes. Tout le monde manquait quelque peu de synchronisme. Nous avons connu nos meilleurs moments au cours des cinq premières minutes de jeu. Peut-être que le déroulement de la rencontre aurait été différent si nous avions saisi quelques-unes de nos chances de marquer. »

McDavid a avoué que Subban, avec lequel il a eu maille à partir à quelques reprises, lui avait donné du fil à retordre.

« Les Canadiens ont de très bons défenseurs et P.K. est un des meilleurs au monde. Il a très bien joué. »

Video: EDM@MTL: McDavid dangles defense, shoots through legs

McDavid a tenté un jeu fantaisiste, que peu de joueurs peuvent essayer de faire en patinant à toute vitesse, en troisième période. Après avoir déjoué le défenseur Alexei Emelin, il a décoché un tir en plaçant le bâton entre ses jambes où se trouvait la rondelle. Il a projeté le disque par-dessus la cible.

Subban s'est dit ébloui par l'immense talent de McDavid, mais le gardien Ben Scrivens s'est montré moins impressionné.

« Il a plus d'un tour dans son sac, a noté Subban. Il peut tout accomplir à pleine vitesse. »

« C'est de toute évidence un joueur talentueux, mais il a tenté un jeu tape-à-l'œil et la rondelle s'est retrouvée dans la baie vitrée, a commenté Scrivens. Ça n'enlève rien à son talent. Il essayait quelque chose pour réveiller son équipe. »

En voir plus