Skip to main content

Camp du CH: l'équipe de Price vient à bout de celle de Gomez, 2-1

LNH.com @NHL

BROSSARD - L'équipe A de Carey Price a eu raison du groupe B de Scott Gomez et de Mike Cammalleri 2-1, dimanche, à l'occasion du premier match intra-équipe au camp du Canadien, présenté devant une salle comble de 800 spectateurs enthousiastes au Complexe sportif Bell.

Maxim Lapierre a procuré le gain aux siens, en étant le seul marqueur de la séance des tirs de barrage. Lapierre a déjoué le gardien Robert Mayer d'un tir vif dans le haut du filet. Gomez, Cammalleri et Andrei Kostitsyn n'ont pu trouver une faille chez le géant gardien Jason Missiaen.

Gomez et Gregory Stewart avaient échangé les buts au cours des deux périodes de 20 minutes chacune chronométrées en temps réglementaire.

Gomez a d'abord décoché un tir des poignets élevé, qui a mystifié Price du côté de la mitaine. Stewart a ensuite complété la belle passe de Glen Metropolit, en provenance de derrière le filet.

La rencontre improvisée ne passera pas à l'histoire. Elle a tout de même permis à quelques joueurs de se faire remarquer.

Le défenseur P.K. Subban a été un de ceux-là, dans l'équipe A, même si quelques-unes des montées à l'emporte-pièce qu'il a tentées ont mal tourné. Subban y est allé de quelques coups d'épaule, qui ont déplu à quelques adversaires, nommément Andrew Conboy et Max Pacioretty.

Le colosse Conboy a adressé des reproches à Subban et Georges Laraque s'en est mêlé, en allant dire sa façon de penser à Conboy.

Le gros trio formé de Gomez, Cammalleri et Andrei K n'a pas fait d'étincelles. David Desharnais, Pacioretty et Mike Glumac ont montré une belle cohésion.

Dans l'équipe B, les trios ont été constamment modifiés parce qu'on ne comptait que 11 attaquants.

En défense, le nouveau venu Paul Mara a joué à la droite d'Andrei Markov, dans l'équipe A. Jaroslav Spacek et Mathieu Carle ont formé un duo dans l'autre camp. Roman Hamrlik et Yannick Weber ont également été jumelés.

Devant le filet du groupe A, Price a fait face à 12 lancers et son collègue Missaen à six. A l'autre bout, Jarolav Halak a été confronté à 14 tirs et Mayer à 16.

En voir plus