Skip to main content

Cam Talbot prend tout le blâme pour la défaite des Oilers

Le gardien d'Edmonton a accordé six buts sur 28 tirs face aux Ducks

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Le gardien de but des Oilers d'Edmonton Cam Talbot a déclaré qu'il était le seul à blâmer après qu'il eut accordé six buts en 28 tirs, dimanche, lors d'un revers de 6-3 subi aux mains des Ducks d'Anaheim à l'occasion du troisième match de la série du deuxième tour dans l'Association de l'Ouest.

Mais les coéquipiers de Talbot ne voulaient rien savoir de cette façon de voir les choses.

« Cam a été la pierre d'assise de cette équipe, a affirmé l'ailier droit des Oilers Jordan Eberle. Il a volé le deuxième match. »

L'ailier gauche des Oilers Patrick Maroon, qui a marqué pendant la première période de la rencontre de dimanche, a déclaré que Talbot avait été bien trop souvent laissé à lui seul durant ce match.

« Ce n'est pas lui qu'il faut blâmer, a dit Maroon. Ce sont les joueurs devant lui, qui auraient dû être plus alertes et mieux préparés, qui auraient dû afficher un meilleur niveau de concentration. Cam a été là pour nous tout au long de la saison. Ce n'est pas sa faute. Nous avons été négligents dans notre façon de jouer, nous n'avons pas travaillé assez fort pour remporter les batailles pour la rondelle et pour en prendre possession, nous n'avons pas porté assez attention à notre structure de jeu. Tout ça, ce n'est pas à cause de Cam du tout. »

Talbot a amorcé 73 matchs cette saison, un sommet dans la LNH. Ses 42 victoires lui ont permis d'effacer l'ancienne marque d'équipe qui s'élevait à 40 et qui appartenait au membre du Temple de la renommée Grant Fuhr.

Le gardien de 29 ans a été médusé sur le jeu qui a mené au but-clé de la rencontre, en l'occurrence un tir décoché tout près de la bande à droite par le joueur des Ducks Chris Wagner.

Au moment où Wagner s'apprêtait à tirer, l'attaquant des Oilers Benoit Pouliot a touché à son bâton en revenant en repli, faisant en sorte que la rondelle s'est dirigée vers le filet à une vitesse inférieure à ce qu'attendait Talbot.

En raison de cela, la réaction de Talbot a devancé l'arrivée de la rondelle, celle-ci déviant sur l'intérieur son bras et aboutissant au fond de la cage.

« C'était un peu comme une balle papillon provenant du coin et j'ai essayé de repousser le disque vers l'extérieur, mais la rondelle n'allait pas aussi vite que je pensais, a indiqué Talbot. Ç'a comme changé de vitesse en cours de route. Ç'a été le moment décisif du match. Nous avions l'erre d'aller, nous venions d'égaler le score et un tir comme ça ne doit pas se retrouver dans le filet. Je suis le seul à blâmer. »

Talbot et les Oilers ont également été pris à contre-pied en début de rencontre quand, 25 secondes après la mise en jeu initiale, Rickard Rackell a trouvé le fond du filet à l'issue d'une échappée.

« Ils nous ont eu à l'aide d'un jeu surprise dès le départ et je n'ai pas réussi l'arrêt que, dans le fond, j'aurais dû faire, a avancé Talbot. D'ailleurs, dans l'ensemble, je n'ai pas souvent fait les arrêts que j'aurais dû faire. C'est ma responsabilité de réussir ce genre d'arrêts importants que je fais d'habitude, mais pas ce soir. »

Talbot a dit ne pas craindre que les effets de sa mauvaise soirée de dimanche se fassent sentir au-delà du match no 3. Il a promis qu'il fera amende honorable à l'occasion du match no 4 qui aura lieu mercredi.

« Je vais tout simplement mettre ça derrière moi comme je l'ai fait tout au long de la saison après des matchs du genre, a-t-il dit. Je trouve que j'ai montré que je suis capable de bien rebondir, alors je vais suivre le même processus et oublier celle-ci, puis tâcher de connaître deux bonnes journées d'entraînement et m'efforcer d'être prêt à jouer mercredi soir. »

En voir plus