Skip to main content

Byron parle de fatigue, Julien déboulonne l'explication

L'entraîneur des Canadiens a dit trouver que c'est un peu tôt dans la saison pour parler de fatigue

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

OTTAWA - L'attaquant Paul Byron a attribué le relâchement que les Canadiens de Montréal ont connu en deuxième période, samedi, à de la fatigue psychologique et physique.

Quelques instants plus tard, l'entraîneur Claude Julien s'est inscrit en faux face à l'explication de Byron.

« C'est un peu tôt dans la saison pour parler de fatigue, a acquiescé Julien. Nous n'avons pas patiné samedi matin. Il n'y a aucune raison d'être fatigué. Nous devons nous regarder dans le miroir et réaliser que nous avons dévié du plan établi. En avant 3-1, une bonne équipe doit apprendre à conserver l'avance. J'espère que c'est la leçon que nous retiendrons du match. »

À LIRE AUSSI : Les Sénateurs à l'arraché | Lajoie savoure son début de carrière dans la LNH | Tie Domi, le nouveau plus grand fan du CH

L'entraîneur était de mauvais poil au terme de la défaite de ses troupiers 4-3 face aux Sénateurs d'Ottawa. Quand on lui a demandé comment il évaluait la performance du groupe de défenseurs, il a répondu à l'aide d'un seul mot: « Ordinaire ».

Ç'a effectivement été une soirée laborieuse pour plusieurs membres du sextuor, nommément Karl Alzner. Vivement le retour au jeu du jeune Victor Mete.

Pour revenir à Byron, il a souligné que ses coéquipiers et lui ont laissé filer un point de classement important contre des rivaux qui leur chauffent les fesses dans la section Atlantique.

Video: MTL@OTT: Armia repère Byron pour le but

Qui aurait cru, avant la saison, que le premier affrontement entre les deux équipes -- le match no 7 pour les deux équipes -- revêtirait une importance semblable?

Les Canadiens (4-1-2, 10 points) ont vu leur séquence de victoires prendre fin à trois tandis que les Sénateurs (4-2-1, neuf points) ont étiré leur série à trois gains.

Chez les Sénateurs, l'entraîneur Guy Boucher n'a pas tari d'éloges à l'endroit des vétérans.

« Nous parlons beaucoup de la contribution des jeunes dans nos succès depuis le ébut, mais il ne faut pas mésestimer l'apport des vétérans, a-t-il fait observer. Ils sont efficaces depuis le début, mais ce soir ç'a été plus apparent. 

« Nous leur demandons et ils prennent sur eux d'intégrer les jeunes, a poursuivi Boucher. Ça exige de leur part du temps et de l'énergie. Ils ne peuvent donc pas porter toute leur concentration que sur eux-mêmes. Ils font du travail phénoménal à ce chapitre. Les jeunes se sont attiré les louanges depuis le début, les Thomas Chabot et Maxime Lajoie se sont retrouvés sous les feux de la rampe. Ce soir, c'est un bon retour des choses de constater que ce sont les vétérans (Mark Stone et Matt Duchene) qui se retrouvent sous les projecteurs. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.